AU TAMBOUR !

Action socioculturelle

Au Tambour ! un projet pour désamorcer les préjugés et faciliter l'inclusion de toutes les femmes !

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Faciliter l'accès à l'hygiène & au soin(s) pour les femmes en grande précarité

Le projet

Créer un lieu dédié au bien-être, du corps & de l'esprit ! 

Participatif, chaleureux, sécurisant et joli pour que chaque femme ait  la possibilité de prendre soin d’elle et de se faire plaisir.


Notre raison d’être : confiance, force & pouvoir d'agir !

Désamorcer les préjugés et fédérer une communauté solidaire pour faciliter l’inclusion de toutes.


En 2018, 2 SDF sur 5 sont des femmes


SDF, de quoi parle-t-on ?

La FEANTSA, Fédération Européenne d’Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri, a développé l’ETHOS (European Typology of Homelessness and housing exclusion) qui permet de fournir un cadre commun et de clarifier cette problématique.

-        Sans abri (personnes vivant dans la rue ou en hébergement d’urgence) ;

-        Sans logement (personnes en foyer d’hébergement pour personnes sans domicile, en foyer d’hébergement pour femmes, en hébergement pour immigrés, sortant d’institutions et bénéficiaires d’un accompagnement au logement à plus long terme) ;

-        Logement précaire (personnes en habitat précaire, menacées d’expulsion ou menacées de violence domestique) ;

-        Logement inadéquat (personnes vivant dans des structures provisoires/non conventionnelles, en logement indigne ou dans des conditions de surpeuplement sévère).


Particularités de l’errance féminine

-        Les femmes se distinguent par leur manière d’occuper l’espace, ainsi la plupart d’entre elles développe une grande ingéniosité pour maintenir leur apparence et se fondre « dans la masse », ne pas être stigmatisées et/ou repérées.

Ces invisibles dont on a pu parler cette année grâce au film de Louis-Julien Petit, représentent 40% des sans-abri.

-        Les conditions de vie des femmes en errance font que leur priorité est de répondre à des besoins primaires : se mettre à l’abri, en sécurité, manger, dormir, et offrent peu de réponses aux besoins physiologiques, peu de place au « prendre soin de soi ». 


A Lyon, aucune structure n'est réservée aux femmes seules en grande précarité.


Les accueils de jour, foyers d'hébergement et Bains-douches sont mixtes, ce qui signifie que les hommes et/ou les familles y sont majoritaires.

Sur les 40 000 usagers annuels des Bains-Douches Delessert (69007), seuls 10% sont des femmes

Les femmes interrogées parlent du manque d'intimité, du sentiment d'insécurité, de locaux non adaptés et de leur peur des agressions.



Précarité hygiénique

3 millions de personnes en France n'ont pas les moyens de conserver une hygiène correcte. 

Les trois quarts d'entre elles déclarent avoir déjà annulé au moins une fois un entretien d'embauche à cause de leur apparence : le manque d'hygiène a donc des conséquences importantes sur la vie sociale et professionnelle des plus démunis.




Précarité menstruelle

L’équipe de la Permanence d'Accès aux Soins de Santé de l'hôpital St Luc - St Joseph, constate au quotidien que pour les femmes vivant à la rue ou en habitat précaire, la période des règles est particulièrement critique.

Sans accès régulier à des sanitaires corrects ou même à de l’eau propre, les femmes concernées font avec « les moyens du bord » : toilette aux lingettes, journal en guise de protection périodique et cela au péril de leur santé.

Alerté par l’association Règles Élémentaires (www.regleselementaires.com) qui est parvenue, en l'espace de deux ans, à médiatiser le sujet et à sensibiliser particuliers et entreprises, le gouvernement envisage de tester la gratuité des protections hygiéniques dans les lieux collectifs.






Santé

L’accès à l’hygiène est un déterminant de la santé[1], à la fois parce que le défaut d’hygiène peut amener à des difficultés « médicales », mais surtout parce que derrière l’hygiène en tant que telle, il y a la question de la dignité et du rapport à son corps, au bien-être.

On entend par déterminants de la santé les facteurs personnels, sociaux ou environnementaux qui ont une relation de causalité avec la santé des individus ou des populations.

 



[1] D’après l’OMS, « les déterminants sociaux de la santé sont les circonstances dans lesquelles les individus naissent, grandissent, vivent, travaillent et vieillissent ainsi que les systèmes mis en place pour faire face à la maladie (…) Les déterminants sociaux de la santé sont l'une des principales causes des inégalités en santé, c'est à dire des écarts injustes et importants que l'on enregistre au sein d'un même pays ou entre les différents pays du monde ».


Le 1er lieu dédié au bien-être des femmes en grande précarité à Lyon


Un espace chaleureux, cosy, où l’on a envie d’entrer et de rester !

 

Construire l’espace comme un cocon où les femmes se sentent en sécurité pour :

·       prendre une douche

·       se poser le temps d’un café

·       faire une sieste pour se requinquer

·       participer à un atelier pour partager

 

Dans cet endroit, on ne juge pas, on laisse le temps à la confiance de s’installer.
Si besoin, on est là, mais on ne s’impose pas !

 

L’objectif n’est pas de se substituer à un accueil de jour mais de venir en complément des propositions de nos partenaires.

 

C’est un choix réfléchi que de dédier ce lieu aux femmes et de ne pas y accueillir leurs enfants

Aucune femme ne souhaite être limitée à son rôle de mère ou de conjointe !

Les enfants de certaines de nos bénéficiaires peuvent avoir été placés* nous ne souhaitons pas leur imposer de côtoyer ceux des autres.


Redonner de la force, du pouvoir aux femmes

Pouvoir (Re)trouver son corps, son identité, sa dignité 

Libérer la parole en offrant un cadre chaleureux, un espace partagé, à co-construire, où le jugement n'a pas sa place 

Pouvoir souffler, échanger entre adultes, penser un peu à soi


*« Le placement d'un enfant est une mesure de protection qui retire un mineur de son milieu familial lorsque celui-ci n'est pas en mesure de garantir sa santé (par exemple, absence de soins médicaux), sa sécurité ou sa moralité, ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises. »







Siège social

17 Avenue Sidoine Apollinaire 69009 Lyon

Site internet

http://www.autambour.fr

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association A 2 Rues
A 2 Rues
Association MJC St Rambert
MJC St Rambert
Association Grillons & Cigales
Grillons & Cigales
Association Tissu Solidaire
Tissu Solidaire