Un jardin thérapeutique partagé avec des activités encadrées qui utilisent les plantes comme support de travail.

par AVENI Fonds de dotation Centre Hospitalier de Nice

Un jardin thérapeutique partagé avec des activités encadrées qui utilisent les plantes comme support de travail.

par AVENI Fonds de dotation Centre Hospitalier de Nice

Les ateliers-formation d’hortithérapie au sein du« jardin de l’Armillaire » un lieu de réhabilitation de la santé mentale, de rencontre, de culture et de recherche  innovant en PACA.

La nécessité de réintroduire les espaces verts à l’hôpital est une démarche de santé publique reconnue au niveau européen. L’espace végétalisé est un régulateur primaire du stress chez l’être humain.

Aménagé avec art et sensibilité, le jardin est un lieu de restauration de la vitalité. Porteur de significations, propice à l'accueil, aux relations, au développement de la créativité, il participe aux soins, il définit l'hospitalité.

A son contact quotidien, patients, familles, soignants mobilisent leurs propres capacités de rétablissement et de bien-être, récupèrent une énergie au service du soin.

 

Le service de Psychiatrie pour adultes du CHU de NICE (Bâtiment M) a la particularité de posséder un jardin clos situé dans le cloître de l’ancienne Abbaye St Pons.

Ce service dans lequel sont traitées des pathologies graves, dispose de 75 lits d’hospitalisation, d’un hôpital de jour de 13 places  et 13 lits de semaine. La durée d'hospitalisation varie de 1 à 3 mois mais 10 % de patients vivent ici à demeure. En moyenne 20 % y sont hospitalisés sous contrainte ou isolés. Le service de Psychiatrie enregistre 2 340 entrées et 5 200 séances par an. Il compte 93 professionnels de santé.

 

Pour « que ce jardin devienne un lieu de réhabilitation de la santé mentale, de rencontre, de réflexion, d’échanges et de recherche », un médecin consultant en création de jardin thérapeutique a conçu l’espace et proposé d’y introduire l’hortithérapie  « comme nouveau vecteur de soins ». La Direction de la Communication-Culture du CHU de Nice accompagne le projet dans sa structuration.

Séduit par cette approche innovante et le dynamisme de l'équipe, le Fonds de dotation Aveni a décidé de soutenir l’opération qui s’inscrit dans une démarche participative : un jardin thérapeutique partagé avec des activités encadrées qui utilisent les plantes comme support de travail.

Mise en place d’ateliers-formation d’hortithérapie pour les patients et le personnel.

Au total 25 séances d’hortithérapie de 2 heures réparties sur environ 6 mois.

Ce projet met en place un véritable programme de soin par l'hortithérapie.

L’hortithérapie a été identifiée dès 1950 comme support favorable pour développer l’interaction et l’intégration sociale des individus en souffrance psychique.

Actuellement ses bases scientifiques sont établies et son champ d’action élargi. C’est une méthode qui s’ajoute, à un programme classique de traitement et dont le processus lui-même est considéré comme thérapeutique (effet bénéfique de la relation au vivant).

Son potentiel d’action est très diversifié : réduction globale du niveau de stress, augmentation des capacités d’attention et de concentration, amélioration des fonctions cognitives, de la mémoire, de la coordination gestuelle, de l’orientation temporo-spatiale, amélioration de la qualité de vie…

Ces effets contribuent à développer les capacités d’adaptations psychiques et physiques des individus.

L’hortithérapie joue donc un rôle intéressant dans la réhabilitation relationnelle et sociale des personnes atteintes d’ handicap psychique.

Elle est reconnue sur le plan international et se développe en France depuis une dizaine d’année.

Spécialisée dans cette approche innovante, Martine Brulé (Viv'harmonie) assure des séances d’hortithérapie une journée par semaine dans le service, apportant les bases nécessaires à l'instauration du programme.

« Les objectifs à caractère innovant de ce jardin et du programme d’hortithérapie qui suivra, la motivation et l’implication de l’équipe responsable et du personnel soignant, nous permettent de penser que nous pourrons, à moyen terme, intégrer cet outil pilote, dans les initiatives non-médicamenteuses qui émergent dans ce domaine sur le plan national » Martine Brulé (Praticienne en Hortithérapie).

 

Deux chariots surélevés de petit volume équipés de roulettes pouvant contenir du matériel, des pots d'aromatiques, et des fleurs permettent « d'apporter le jardin dans les services » et d'effectuer des soins d' hortithérapie à l'intérieur et dans les services fermés. Ils diversifient les ateliers et facilitent l'organisation.

 

 

 

 

Donner 10 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 30 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 60 euros

Et aidez cette association à se développer !

Donner 100 euros

Et aidez cette association à se développer !

Association AVENI Fonds de dotation Centre Hospitalier de Nice

AVENI Fonds de dotation Centre Hospitalier de Nice

AVENI Fonds de dotation Centre Hospitalier de Nice