BAKE BIDEA

Défense des droits

Bake Bidea aspire à favoriser la réflexion autour du processus de paix au Pays Basque au sein de l’ensemble de la société, en impulsant le débat.

Nos actions en cours

À la une

Adhérer à nos activités 1

Nous faire un don 1

Qui sommes-nous ?

Bake Bidea, un mouvement civil en faveur du processus de paix

 

La genèse
 

Ces dernières années et surtout depuis 2010, divers secteurs de la vie sociale, politique, syndicale et associative du Pays Basque Nord ont formé un collectif créant des espaces de réflexion autour de la nécessité d’une résolution du conflit au Pays Basque.

Cette dynamique a débouché sur l’organisation de deux événements:

  • Le 18 juin, un meeting à Biarritz pour dénoncer le Mandat d’Arrêt Européen (MAE). Cette action a contribué à approfondir les échanges et les réflexions menés autour de la nécessité d’une résolution démocratique, politique et intégrale du conflit et de la participation des États et de tous les acteurs à ce processus.
     
  • Au lendemain de la Conférence d’Aiete, une manifestation en faveur d’une résolution politique, démocratique et intégrale du conflit. Cette initiative a reçu le soutien d’un spectre large de la société et de partis politiques (PS, Modem, Partis abertzale).
     

 

 Un mouvement civil qui s’inscrit dans la démarche d’Aiete

Malgré les initiatives interpellant les États, malgré l’injonction internationale adressée tant à l’organisation ETA qu’aux États français et espagnol leur demandant de se mettre autour d’une table afin de discuter des conséquences du conflit, seule l’organisation ETA a affirmé sa disposition au dialogue et a annoncé l’arrêt de la lutte armée.

 

Les États n’ont à ce jour montré aucune disposition à l’ouverture d’un processus de paix en Pays Basque. Les États ne se montrent pas favorables au dialogue tant que l’organisation ETA ne se désarme pas.

 

Il est important d’amener les États à prendre la mesure des possibilités ouvertes par l’éventuelle instauration d’un dialogue. Il est tout aussi important que les représentant.e.s politiques, les acteurs sociaux et la société civile dans son ensemble créent des espaces de discussion autour des clés du processus de paix.

 

C’est dans ce sens que le collectif originel a continué à se développer et à approfondir ses réflexions autour de ses fonctions et de ses objectifs. Conscient que la résolution du conflit appartient à toute la société civile et qu’une paix juste et durable dépend de la participation de toutes et tous, le groupe s’est progressivement élargi et tend à représenter toutes les sphères de la société civile.

 

De plus, de nombreux.ses élu.e.s se sont montré.e.s favorables à un travail en collaboration étroite avec le mouvement.
 

Afin de symboliser cette pluralité et sa volonté de s’inscrire dans un processus de paix au Pays Basque, le collectif s’est progressivement structuré en un mouvement civil nommé Bake Bidea.

Le mouvement aspire à favoriser la réflexion autour de ce processus au sein de l’ensemble de la société, en impulsant le débat autour des points soulevés par la déclaration d’Aiete. C’est par une participation et une mobilisation larges que nous obtiendrons de mettre en place un processus qui garantira le respect des droits démocratiques.

Cette volonté se traduit notamment par la création et la proposition de plusieurs espaces de discussion, de réflexion et d’échanges d’idées autour du processus de paix, avec la conviction que la réussite du processus dépend des apports et de la mobilisation de tou.te.s les citoyen.ne.s