Béatrice, la Princesse des étoiles

Autres

Une association Loi 1901 créée pour aider Béatrice, une jeune fille autiste en grande souffrance, et toutes les autres personnes neuroatypiques dans la même situation de souffrance et de handicap.

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission




Notre association Béatrice, la Princesse des étoiles est née d'un constat de l'absence totale de prise en charge adaptée d'une amie, Béatrice, diagnostiquée deux fois "Trouble du Spectre Autistique", une première fois par un médecin spécialisé recommandé par le CRA-IDF (Centre Ressources Autisme-Ile de France), et une deuxième fois par une équipe pluridisciplinaire du CRAHN. Béatrice a également reçu des diagnostics de Troubles Anxieux sévères et de Dépression sévère. Aucun suivis jusqu'à lors n'étaient réellement adaptés à son cas. De plus, elle a de fortes tendances suicidaires et a été hospitalisée de nombreuses fois suite à des tentatives de suicide. C'est sa dernière tentative plus inquiétante qui nous a alerté et nous a fait réagir. Nous avons choisi de créer notre association à l'effigie de Béatrice et pour toutes les personnes se trouvant dans la même situation qu'elle.


L'association Béatrice, la Princesse des étoiles a été créé dans le but premier d'apporter une aide matérielle et concrète à la personne de Béatrice Meurillon. Ceci en raison de la situation extrêmement précaire de la concernée, due à son isolement et son état de santé. Le but secondaire étant par la suite, une fois que la situation de Béatrice sera durablement satisfaisante, de venir en aide plus largement aux personnes souffrants des mêmes pathologies que Béatrice. Cependant l'aide fournie par l'association est limitée par le statut de bénévole de ses participants et ne peut se substituer en aucune manière à une aide professionnelle.


Notre association a pour objet dans un premier temps de sensibiliser à l'autisme de Béatrice et ses comorbidités (Troubles Anxieux Sévères, dépression, trouble du sommeil), ainsi qu'à l'autisme en général, et à la violence faite à ces personnes, l'aider à améliorer sa qualité de vie et à avoir une prise en charge adéquate. Dans un deuxième temps l'association a pour but de sensibiliser le grand public sur la « neurodiversité » (Troubles du Spectre Autistique, Troubles Envahissants du Développement, Troubles de Déficit de l'Attention / Hyperactivité, Troubles de l'humeur, schizophrénie, douance) ainsi que d'aider les personnes directement concernées par la neurodiversité afin de leur permettre d'améliorer leur qualité de vie.



Pour parvenir à ses fins, l'association aura recours aux activités suivantes :

  • Acquisition de matériels informatiques pour permettre aux membres du bureau de travailler dans des conditions convenables et afin de créer des outils adaptés au handicap (pictogrammes plastifiés et aimantés, etc...) ;

  • Acquisition de matériel paramédical, de jeux et d'outils (par exemple couverture lestée) adaptés aux personnes porteuses de handicaps neurobiologiques (« neurodiversité ») pour améliorer leurs conditions de vie. Ces matériels seront remis gracieusement aux personnes porteuses de handicaps neurobiologiques ;

  • Achat d'objets publicitaires (Flyers, affiches, stickers, dépliants, etc...) pour faire connaître l'association ;

  • Correspondances avec d'autres associations réputées afin de bénéficier de leur visibilité, de leur expertise, et de faire connaître l'association ;

  • Collecte de dons auprès du grand public, d'entreprises commerciales du secteur social, d'entreprises commerciales, et d'institutions ;

  • A l'avenir, demande de subventions.


Nous somme une association à but non lucratif. Notre conseil d'administration est composé de trois personnes : Ariane VITALIS, présidente, Sarah MERAND, vice-présidente et secrétaire, et Laurine Violaine OCCOLIER, vice-présidente et trésorière. Nous sommes soutenues en bénévolat par les amies de Béatrice dans nos tâches quotidiennes.





NOS TÉMOIGNAGES


"Bonjour,
Nous sommes des amies de Béatrice, une jeune fille autiste (diagnostic posé par un médecin spécialisé puis par une équipe pluridisciplinaire spécialisée). Nous allons résumer quelques traits du spectre autistique qui handicape Béatrice ci-après. Les peluches, même vielles, petites, grosses, difformes... et aussi des coussins et jouets pour animaux permettent à Béatrice, autiste, de trouver la chaleur affective dont elle a tant besoin. Béatrice est très attachée aux peluches qui lui offrent ce qu'elle ne sait pas trouver chez les humains : du réconfort, de la douceur, de la sérénité, de la sécurité. Les peluches représentent pour Béatrice des amis, des confidents, des âmes bienveillantes. Si le sentiment de protection et d'apaisement que peuvent lui procurer quelques peluches vous semble incompréhensible , nous vous suggérons de lire ci-après, afin de mieux savoir de quoi souffre Béatrice.


Béatrice est une jeune fille autiste qui vit seule. Elle n'a plus de parents, elle est orpheline, et n'a que quelques amis proches pour l'aider et la soutenir.

Elle a été diagnostiquée, suite à des examens poussés et réalisés par plusieurs professionnels, Trouble du Spectre Autistique. Il existe plusieurs formes de spectre autistique. En ce qui concerne Béatrice, voici quelques traits qui caractérisent son handicap (et non maladie) :


* Mutisme : prendre la parole peut être très compliqué devant une ou plusieurs personnes, lorsqu'il s'agit de choses personnelles ou non. Répondre à de simples questions peut s'avérer extrêmement difficile. Béatrice se sent constamment incomprise... Depuis toute petite et pendant de longues années, elle est restée totalement mutique, les gens disaient d'elle qu'elle était comme un objet que l'on peut déplacer à sa guise. Elle ne parlait pas et ne prenait pas de décisions car elle ne savait pas ce qu'il fallait faire ni comment il fallait faire en société. Béatrice peut parler longtemps des animaux, car c'est son sujet de prédilection, puis devenir soudainement mutique sans raison, ce qui crée de l'incompréhension chez les gens. Elle peut parler pour certaines choses et être incapable de répondre à une simple question comme « comment ça va ? », car elle ne sait pas ce qu'elle ressent, elle a de grandes difficultés à comprendre ses émotions et celles des autres. Elle peut rester bloquée dans une conversation, être dans la totale incapacité de prononcer un mot même si elle veut vraiment parler, à cause de son mutisme.


* Incompréhensions des sens figurés des mots, des expressions, ce qui rend très compliqué la compréhension de ce qui peut paraître très simple à tout un chacun. Sans travail là-dessus, Béatrice comprend tout au premier degré, cela lui demande un gros effort d'interpréter autrement et de saisir le sens des phrases de son interlocuteur


* Un besoin de précision dans les termes employés, chaque mot ayant une définition précise, employé l'un pour l'autre déstabilise Béatrice


* Tout ceci converge donc vers une énorme difficulté a communiquer, et communiquer "normalement" qui plus est. Et pourtant ceux qui la connaissent savent mesurer les efforts monstrueux et les stratégies d'adaptation mis en place par Béatrice.


* Hypersensibilité. Imaginez vivre dans un endroit en permanence plus bruyant qu'une boîte de nuit, avec un éclairage plus agressif qu'une lumière forte en plein dans les yeux, que tout ce que vous touchez peut vous brûler ou vous piquer comme des aiguilles, que tout ce que vous mangez est toujours bien trop sucré, bien trop salé, bien trop acide, etc... Béatrice vit cela au quotidien. Elle souffre d'une hypersensibilité constante qui affecte les sens du toucher, de l'odorat, de la vue, du goût, de l'ouïe... boule quies, lunettes de soleil, et certaines matières douce l'aident à surmonter ses lourds désagréments même s'ils ne peuvent que les atténuer et non les supprimer. Et encore, la société d'aujourd'hui ne lui permet pas de se protéger comme elle le voudrait (lunettes de soleil à l'intérieur, boules quies en présence de d'autres personnes, etc)


* Une fuite du regard mais un sens de l'observation ultra développé. Si Béatrice ne regarde pas les gens dans les yeux et si elle donne l'impression de toujours regarder ses pieds, elle peut en réalité remarquer et se souvenir de chaque ride, chaque tâche de rousseur ou chaque grain de beauté des personnes croisées. Mais le fait de retourner le regard lorsqu'on lui parle et quelle s'adresse a quelqu'un l'exclu beaucoup


* Une empathie et un amour inconditionnel envers tous les animaux. Chacun a le droit de vivre et d'être aimé, de la vache au vers de terre, en passant par la carpe. Dès sa plus tendre enfance Béatrice a été très proche des animaux et a vécu et vit avec des chats, des rats, des lapins, des chiens... en harmonie... sauf quand ses crises et angoisses prennent le dessus (auquel cas des amis proche et de confiance sont la pour l'aider, les aider)


*angoisse chronique et constante, crise de tétanie, insomnie... rythment malheureusement son quotidien. Les heures de sommeil sont très peu nombreuses, les traitements médicamenteux ne sont pas toujours concluant, et l'angoisse d'angoisser est devenu permanente.


Si vous avez eu le courage de tout lire, vous avez alors un aperçu du quotidien hyper-agressif, hyper-stimulant et hyper-angoissant de Béatrice, atteinte du spectre autistique. Elle trouve un peu de réconfort dans le noir total et la solitude, sous sa couverture lestée et vous l'aurez deviné, avec ses peluches. Elles sont comme un cocon, comme des gardiennes protectrices. Elles rassurent Béatrice, l'apaisent."


Clémence

Amie de Béatrice, la Princesse des étoiles

                           

                                                                                                                                     


"J'ai connu Béatrice Meurillon, « la Princesse des étoiles » en 2008 dans les méandres des abîmes, là où errent les Âmes Perdues. J'étais une Âme Perdue à la recherche de mes semblables. Je l'ai toujours connue dans une situation de détresse et de souffrance permanente, avec déjà à l'époque des idées suicidaires récurrentes. J'ai toujours connu Béatrice comme une fille qui adore les animaux, elle en avait déjà beaucoup : des chiens, des rattes… Les animaux ont toujours été son refuge. A l'époque, Béatrice ignorait qu'elle était autiste Asperger. Nous nous sommes perdue de vue en 2009, puis nous nous sommes retrouvées en 2013 où nous avons noué des liens d'amitié plus étroits avec beaucoup de complicité. Béatrice est alors devenue ma meilleure amie, ma confidente, celle à qui je pouvais tout confier, absolument tout. C'est là qu'elle m'a confié qu'elle pensait être autiste Asperger, et aussi « zèbre », mot intime pour dire « Haut Potentiel Intellectuel ». Depuis sa petite enfance, Béatrice a toujours constaté a précocité intellectuelle, sa lucidité hors norme. Elle se considère d'ailleurs comme une enfant-adulte, une petite fille enfermée dans un corps de femme.


En début 2014, Béatrice s'est retrouvée en fin de droit et n'avait donc plus d'allocations chômage, sa seule ressource. Elle s'est donc retrouvée à la rue et a anticipé cette situation dramatique en voulant partir en Haute Savoir, an Bivouac, avec du matériel de randonnée qu'elle a acquit au détriment de sa situation bancaire catastrophique, sa manière à elle de ne pas se considérer comme une SDF. C'était son choix, et nous l'avions soutenue. Mais rien ne se passa comme prévu, à peine partie et elle fit une grosse crise d'angoisse tétanie, qui lui valu d'être hospitalisée pour la première fois au CAC, le Centre d'Accueil et de Crise d'Evreux. C'est dans ce contexte que Béatrice a reçu sa première prise en charge médicale, psychologique et sociale. Sa situation s'est alors quelque peu améliorée et elle a bénéficié de l'Allocation Adulte Handicapée pour dépression sévère.


En 2014, Béatrice a fait sa première tentative de suicide, dû à l'éloignement insupportable d'avec ses chiens, Tsarik et Cimé, deux frères Bergers croisés collie, que Béatrice a recueilli et a nourri au biberon. Puis l'été 2015 a été une très mauvaise expérience pour Béatrice, qui enchaînait les crises d'angoisses avec les symptômes de tétanie, provoquées par le milieu anxiogène de la SPA où elle travaillait en bénévolat. Son état ne fut que s'aggraver pour culminer, début octobre 2015, par une très grosse crise suicidaire. C'est là que j'ai dû intervenir en contactant sa psychiatre de l'époque. Béatrice a alors été hospitalisée en secteur psychiatrie à l'hôpital de Navarre pendant un mois. Cette hospitalisation fut inutile puisque dès sa sortie, Béatrice avait toujours des envies suicidaires, mais cherchait malgré tout désespérément de l'aide, en vain, ce qui annonçait encore une fois le pire. Le 26 novembre, Béatrice a alors prémédité une nouvelle tentative de suicide et j'ai dû intervenir une nouvelle fois, cette fois en appelant les secours pour l'empêcher de passer à l'acte. Béatrice fût hospitalisée une deuxième fois, toujours à Navarre, pendant deux mois cette fois.


C'est seulement en 2016 puis en 2018 que Béatrice a enfin été diagnostiquée formellement comme ayant un Trouble du Spectre Autistique. Une première fois à Paris par un médecin spécialisé recommandé par le Centre Ressources Autisme d'Ile de France (CRA-IDF), puis une deuxième fois par une équipe pluridisciplinaire au Centre Ressources Autisme de Haute Normandie (CRAHN).


J'ai beaucoup appris grâce à Béatrice sur ce qu'est réellement l'autisme et c'est de cette manière que j'ai été particulièrement sensibilisée à son autisme en particulier, à l'autisme en général, mais surtout à sa souffrance quotidienne. J'ai traversé avec elle des moments et des périodes très dures, des moments où elle était en crise suicidaire. Depuis, je ne cesse de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour l'aider à retrouver une vie adéquate, avec tout l'apaisement et toute la sérénité qu'elle mérite. Pour Béatrice, avoir des activités sociales comme l'aquagym ou l'équitation voire l'équithérapie n'est absolument pas un luxe : c'est une nécessité vitale. C'est en mai 2018, après une grosse crise suicidaire de Béatrice, alors qu'elle était hospitalisée au CHU de Navarre, que Sarah MÉRAND a fait germé cette idée de créer une association pour Béatrice et pour toutes les personnes dans la même situation qu'elle. Avec l'accord de Béatrice, nous avons alors décidé, dans l'urgence de la situation, de créer cette association. Sarah MÉRAND, Béatrice MEURILLON et moi-même avons alors choisi à la convenance de Béatrice le nom de l'association : Béatrice, la Princesse des étoiles.


Notre logo, conçu selon les préférences de Béatrice, a été créé à son effigie. Ce logo est très porteur de sens. Le cercle dans lequel se trouve la petite fille, la « Princesse des étoiles » _ Béatrice _ représente la bulle autistique dans laquelle elle est enfermée. Les 7 étoiles sont le signe de la chance, comme sur l'illustration du livre « Le Petit Prince » de SAINT-EXUPÉRY :


« Je vais te faire 7 étoiles car c'est le nombre de la chance et de l'abondance et qui se rapporte à l'harmonie j'espère vraiment que ça te plaira ».


Le nombre d'étoiles était très important pour Béatrice (« D'accord , je te dirais ce que je préfère , mais il en faut 7 . » me dit-elle), et elles devaient absolument être dorées. Les étoiles représentent pour Béatrice toutes les personnes autour d'elle qui lui apportent tant. Comme Le Petit Prince, la Princesse des étoiles a sa planète à elle toute seule, où elle est la seule habitante. Elle est accroupie, recroquevillée, et sa tête est levée, regardant les étoiles. La planète est bleue et violette, car le bleu est la couleur de l'autisme, et le violet est là pour montrer qu'il n'y a pas que l'autisme."


Laurine Violaine OCCOLIER

Amie de Béatrice, la Princesse des étoiles





Siège social

105 Route des Pommiers Centre UBIDOCA, 15348 St Martin Bellevue 74370 FILLIERE

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

V

Varen Aubry

08 juillet 2018
Bonjour à vous, Béatrice et les membres de l'association.

Malheureusement, étant sans emploi, je ne peux me permettre de faire un don pécuniaire.
Mais souffrant moi-même de difficultés sociales, (c'est d'ailleurs comme ça que je suis tombé sur cette page), je serai ravi de pouvoir vous aider d'une manière ou d'une autre. J'étudie en ce moment le développement web et serait, par exemple, tout à fait prêt à donner un peu de mon temps bénévolement, dans le cas où vous souhaiteriez créer un site in ...voir plus.
l

la.princesse.des.etoiles@gmail.com Administrateur

12 juillet 2018
Bonjour Varen Aubry :) !
Votre intérêt pour notre association et pour Béatrice nous touche beaucoup.
Les services bénévoles que vous proposez pourraient nous intéresser bien sûr.
Pour les aides que vous proposez, nous pourrions en parler plus en détail par mail.
Vous pouvez nous contacter à cette adresse : la.princesse.des.etoiles@gmail.com

Bien à vous
Répondre au commentaire de Varen Aubry
O

OCCOLIER Laurine Violaine Administrateur

05 juillet 2018
Merci infiniment SERVAT Rémy pour ce don, ton geste nous touche profondément !
Merci pour ta générosité et pour ta bienveillance envers Béatrice !
Mille merci !! Prends soin de toi :) Répondre au commentaire de Béatrice, la Princesse des étoiles
S

SERVAT Rémy

04 juillet 2018
Bon courage Béatrice , je suis de tout cœur avec toi ! ;)

SERVAT Rémy , 31 ans , Autiste Asperger de Tarn-&-Garonne (82) Répondre au commentaire de SERVAT Rémy

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Association Le Chat des Champs
Association Le Chat des Champs
Association Echange Nord Sud
Echange Nord Sud
Association LE SENTIER
LE SENTIER
Association Amicale Chats
Amicale Chats