SOUTENEZ LE SUIVI PAR GPS DES CIGOGNES BLANCHES !

by BioSphère Environnement

Participez à une aventure scientifique exceptionnelle : le suivi par GPS des Cigognes blanches et la préservation de leurs habitats !

Au retour des beaux jours, les marais de Gironde sont des lieux de reproduction exceptionnels pour de nombreuses espèces d’oiseaux migrateurs, telles les majestueuses Cigognes blanches.

En fin d’été, lorsque les jeunes ont quitté le nid, certains adultes entament leur périple migratoire vers l’Afrique. D’autres se sédentarisent ou passent l’hiver moins loin comme en Espagne.

L’une de ces cigognes se prénomme Marta. Elle a été équipée d’une balise GPS en avril 2020. Elle fait partie d’un vaste programme de recherche, dirigé par l’association BioSphère Environnement et le Centre d’Études Biologiques de Chizé. Ce programme a pour objectif d’analyser les stratégies de déplacements des Cigognes blanches dans le contexte du changement climatique.

Après avoir hiverné au Sénégal au cours de l’hiver 2020-2021, Marta a fait le choix de passer l’hiver suivant en Haute-Saintonge. Au printemps 2022, elle retrouve près de son nid, dans les marais de la Gironde, son amie Sybelle qui revient de son hivernage au Nigéria. Au printemps 2021, Marta avait convaincu Sybelle de se faire poser une balise GPS par les scientifiques...

- Marta : Je suis contente de te revoir Sybelle, comment s’est passé ton dernier hiver ?

- Sybelle : J’ai hiverné comme d’habitude au nord-est du Nigéria, à une centaine de kilomètres du lac Tchad. Les zones humides s’assèchent dans cette région et la nourriture y devient rare.

- Marta : Ah bon ? Là-bas aussi alors...

- Sybelle : Oui malheureusement ! C’est de plus en plus compliqué de se nourrir pour les oiseaux migrateurs en Afrique subsaharienne car les épisodes de sécheresse réduisent les étendues de zones humides... Et toi, où es-tu allée cet 
hiver ?

- Marta : Je suis restée ici... L’hiver 2020-2021 avait été très éprouvant dans le delta du fleuve Sénégal ! Les pâturages alentours sont de plus en plus secs et les ressources alimentaires s’y raréfient aussi. J’ai donc passé cet hiver dans les marais de Gironde, mais la nourriture est beaucoup moins abondante qu’au printemps, il faut marcher sans cesse pour en trouver...

- Sybelle : C’est un choix difficile à faire Marta : soit nous partons en Afrique, où l’hivernage est de plus en plus difficile, soit nous restons ici, mais au prix de beaucoup d’efforts pour nous alimenter...

- Marta : J’ai l’impression que notre avenir est de plus en plus incertain. Le changement climatique affecte sévèrement les zones humides de la planète. Même au printemps, cela devient compliqué ici !

- Sybelle : Je crois que notre dernière chance serait un effort conséquent des humains pour sauver les zones humides dont nous avons besoin comme tant d’autres espèces. Les données collectées par les balises GPS vont être bien utiles pour les aider à visualiser les difficultés que nous avons pour nous alimenter et trouver des solutions. Nous devrions toutes en avoir une à la patte !

Tout comme Marta et Sybelle, onze autres cigognes blanches ont déjà été équipées de balises GPS, mais il faudrait suivre d’autres individus pour développer ce programme scientifique qui se construit entre l’Europe et l’Afrique.

Les scientifiques ont besoin d’acquérir et de poser plus de balises GPS sur les cigognes des marais de Gironde afin d’améliorer les connaissances sur les enjeux des zones humides.

Découvrez le clip vidéo de présentation du programme :

Description of expenditure items

Menacée de disparition en France au cours des années 1970, la Cigogne blanche est un oiseau dont l’état des populations est étroitement lié à l’état de conservation des habitats qu’elle utilise.

Au cours de l’année 2019, au cœur des marais de la rive droite de l’estuaire de la Gironde, BioSphère Environnement et le Centre d’Études Biologiques de Chizé (CEBC) ont initié un programme de recherche ayant pour objet le suivi des Cigognes blanches adultes à l'aide de balises GPS.

Dans le contexte du changement global (changement climatique, raréfaction des zones humides…) ce programme permet de documenter de manière précise les habitats que la Cigogne blanche utilise tout au long de son cycle de vie, d’étudier les capacités d’adaptation des oiseaux à ces changements, mais aussi de sensibiliser le plus grand nombre à l’importance de la conservation des zones humides.

Avec plus de 650 couples nicheurs, le département de la Charente-Maritime abrite près de 15% de la population française de Cigognes blanches. Cette population fait l'objet d'un important programme de recherche dédié à l'étude de la biologie de reproduction de l'espèce, piloté par l'équipe du Centre d’Études Biologiques de Chizé (CEBC).

C'est en complément de ce programme que BioSphère Environnement et le CEBC ont mis en place un partenariat afin d'étudier les déplacements des Cigognes blanches se reproduisant dans les marais de l'estuaire de la Gironde. Ces suivis sont réalisés grâce à la pose de balises GPS sur des oiseaux adultes capturés en période de reproduction.

Les oiseaux sont suivis en période de reproduction, de migration et d'hivernage, avec une étude précise de leurs comportements pour la recherche de nourriture grâce aux capteurs de mouvements embarqués dans les balises (accéléromètres).

De 2019 à 2022, 13 Cigognes blanches adultes ont été équipées de balises GPS. D’une masse de 35 grammes, positionnés sur une bague autour de la patte des oiseaux, les appareils utilisés collectent de nombreuses données tout au long de l’année : position géographique, altitude, vitesse, température… Ils sont aussi équipés d’accéléromètres permettant de caractériser les comportements des animaux pour chaque position enregistrée : marche, vol, repos... L’ensemble de ces données, collectées toutes les 30 minutes, est renvoyé via les réseaux de téléphonie mobile toutes les 24 heures. 

Les résultats collectés sur les premiers oiseaux équipés ont déjà apporté de précieuses informations sur les habitats qu’ils utilisent tout au long de l’année : zones de reproduction, de migration ou d’hivernage et ont permis de définir des typologies d'habitats et d'espaces sensibles pour la Cigogne blanche. Les données collectées dans le cadre du programme permettent également de comparer les efforts de recherche alimentaire entre oiseaux sédentaires, hivernants en péninsule ibérique ou au Maghreb et oiseaux hivernants en Afrique subsaharienne et d'étudier les évolutions des comportements des oiseaux dans le temps. 

Au delà de leur intérêt scientifique, ces résultats permettent également au plus grand nombre de mieux découvrir cet oiseau mythique qu'est la Cigogne blanche. En communiquant sur les résultats de ce programme via les réseaux sociaux, un site internet spécifique, des newsletters et des plateformes de partage de données, nous offrons aux passionnés de nature, aux écoles et au grand public la possibilité de suivre des oiseaux tout au long de leur cycle de vie, de découvrir leur mode de vie et les habitats qu'ils utilisent.

Tous les oiseaux équipés d’une balise sont identifiés par un prénom et chaque jour, le public peut visualiser leur position depuis un smartphone via l’application gratuite "Animal Tracker". C'est ainsi un véritable voyage avec les oiseaux migrateurs, de l’Europe à l’Afrique subsaharienne, qui est proposé au plus grand nombre par le biais des nouvelles technologies.

Au cours des années 2023 et 2024, les équipes de BioSphère Environnement et du CEBC souhaitent développer le programme en équipant un plus grand nombre d’oiseaux pour démultiplier les résultats et mieux comprendre comment la Cigogne blanche s’adapte aux évolutions et transformations de ses habitats.

Le projet est développé avec la collaboration d'équipes basées en Loire-Atlantique (association ACROLA) et en Vendée (association CLAC Marais Breton). Cette dynamique nationale permet de structurer un réseau "Cigognes des marais atlantiques" afin de fédérer différentes initiatives pour l'étude de la Cigogne blanche et des habitats qu'elle exploite le long du littoral atlantique français.

Le projet intègre également de nombreuses collaborations au niveau international, développées en particulier sur le continent Africain.

Au cours des années 2023 et 2024, les équipes de BioSphère Environnement et du CEBC souhaitent poursuivre le travail de suivi engagé en équipant de nouvelles Cigognes blanches de balises GPS et en permettant aux balises déjà posées de continuer à émettre des données par l’intermédiaire d’abonnements téléphoniques. Les budgets nécessaires à l’acquisition des matériels et les prestations mobilisées pour un tel projet (balises, abonnements téléphoniques pour renvoi des données, matériel de capture des oiseaux…) ainsi que les coûts humains (temps et déplacements pour les travaux de terrain, gestion et analyses des données…) sont importants et nécessitent des soutiens financiers.

Final beneficiaries of the collection

Carriers of the project

Créé et dirigé par des biologistes écologues, BioSphère Environnement est un institut de recherche organisé en association gérée au titre de la loi du 1er juillet 1901 ayant pour objet :

  • La conduite de programmes d'études et de recherches en écologie fondamentale et appliquée à la biologie de la conservation.
  • La formation en écologie : suivis de populations animales, stratégies d'échantillonnage, analyse et traitement de données...
  • La médiation de la culture technique et scientifique en biologie et en écologie : conférences, publications de vulgarisation, ateliers pédagogiques développés en collaboration avec les établissements scolaires...

Implantés sur l'estuaire de la Gironde, nous travaillons en particulier sur les zones humides et l'impact du changement global (changement climatique...) sur le maintien des fonctionnalités écologiques de ces écosystèmes. Nous travaillons en partenariat avec de nombreux organismes français et étrangers : collectivités territoriales, gestionnaires d'espaces, instituts de recherches, universités...

Nous sommes membre fondateur du Réseau Français d'Ornithologie (RFO) qui a pour objet l'étude et la conservation des oiseaux et des diversités biologiques.

Nous sommes membre fondateur du Groupement d'Intérêt Scientifique "Atlantic Flyway Network" qui regroupe des partenaires français, espagnols et marocains travaillant sur les oiseaux migrateurs et les marais littoraux.

BioSphère Environnement pilote différents programmes de recherche visant à appréhender le fonctionnement des populations animales.

Dans le cadre de ces travaux, nous étudions en particulier les paramètres démographiques des populations, les stratégies d’occupation spatiale des individus (suivi radio-télémétriques, pose de balises GPS...) en intégrant des paramètres permettant d'évaluer l'état de santé des individus ainsi que l'état de conservation des populations.

Sur le territoire français, nous développons des projets en partenariat avec les équipes du Muséum National d'Histoire Naturelle, du CNRS, de l'NRAE, de l'Office Français pour la Biodiversité et de nombreuses universités.

Nous accompagnons également de manière régulière les collectivités territoriales, bureaux d'études, porteurs de projets... dans leurs besoins de mise en place de suivis scientifiques dédiés à la faune et en particulier à l'avifaune.

Depuis de nombreuses années, nous pilotons des programmes de recherche visant à appréhender des paramètres démographiques des populations animales et impliquant la mise en place de stratégies d'échantillonnage adaptées à l’étude de ces paramètres.

C’était lorsque Talmont, comme le reste du monde, était "confiné". Régnait alors un silence étrange et pénétrant à faire parler les pierres des vieux remparts. Soudain, deux Cigognes blanches tournèrent trois fois autour du clocher de l’église avant de partir vers les marais. Alors, au-delà des incertitudes sanitaires, nous fûmes quelques-uns à penser que c’était là un heureux présage et que peut-être le temps était proche où le fléau pourrait s’éloigner de nous… Chacun s’accorde à voir dans ce majestueux oiseau un signe "propre à chasser le mauvais sort".

De retour chaque année pour annoncer le printemps, les cigognes sont devenues un élément vivant de notre patrimoine. Leurs nids font l’objet de tous nos soins. Nous y sommes encouragés par le formidable travail entrepris par les équipes de BioSphère Environnement, et du Centre d’Etudes Biologiques de Chizé qui procèdent chaque année au baguage des cigogneaux et au suivi des mouvements des adultes au moyen de balises GPS.

Une extraordinaire aventure scientifique dans laquelle chacun de nous peut s’immerger en suivant les oiseaux au jour le jour, tant en période de reproduction que lors de leur long périple vers l’Afrique subsaharienne. Nous sommes fascinés par les performances de ces superbes oiseaux, tout comme les enfants qui ont parrainé la cigogne "Sybelle", un beau nom d’origine grecque qui signifie "prophétesse".

Merci à toutes et tous de soutenir cet ambitieux programme de recherche afin de permettre son développement et que petits et grands puissent continuer à suivre la route des cigognes !

Bernard Mounier

Cinéaste documentariste

Ex directeur des programmes de France 3

Ancien maire de Talmont-sur-Gironde

 

CONTACT

ASSOCIATION BIOSPHÈRE ENVIRONNEMENT

52 quai de l’Estuaire


17120 Mortagne-sur-Gironde

Tél. : 05 46 91 21 68


E-mail : biosphere-environnement@orange.fr

www.biosphere-environnement.com


www.cigognesdesaintonge.com

 

 

Location of the project

France

- Lettre de remerciements - Réception des 4 newsletters annuelles

Your donation will only cost you 6.80€ after tax reduction
20 €

- Formule « Plume » - 1 invitation aux événements Facebook Live

Your donation will only cost you 17€ after tax reduction
50 €

- Formule « Envergure » - 2 invitations aux événements Facebook Live - 1 accès aux données GPS des cigognes

Your donation will only cost you 34€ after tax reduction
100 €

- Formule « Décollage » - Diplôme de mécène - Votre nom sur le site internet

Your donation will only cost you 85€ after tax reduction
250 €

- Formule « Vol battu » - 2 invitations à la soirée des mécènes

Your donation will only cost you 170€ after tax reduction
500 €

- Réception des 4 newsletters annuelles - 2 invitations aux événements Facebook Live - 1 accès aux données GPS des cigognes - Diplôme de mécène - 2 invitations à la soirée des mécènes - Logo sur le site internet

Your donation will only cost you 170€ after tax reduction
500 €

- Formule « Portance » - 1 remerciement Facebook boosté - Logo sur tous les supports de communication

Your donation will only cost you 510€ after tax reduction
1500 €

- Formule « Altitude » - 2 remerciements Facebook boostés - Citation de l’entreprise lors des événements

Your donation will only cost you 1 020€ after tax reduction
3000 €

- Formule "Vol plané" - Journée immersive sur le terrain pour participer au baguage, relevé des données, etc. (6 pers max)

Your donation will only cost you 1 700€ after tax reduction
5000 €

- Formule "Migration" - 6 invitations aux événements Facebook Live - 6 invitations à la soirée des mécènes - 4 remerciements Facebook boostés - Réalisation d'un clip vidéo du programme avec logo de votre entreprise

Your donation will only cost you 3 400€ after tax reduction
10000 €
Amount to pay:
0 €

HelloAsso is a social and solidarity company, which provides its payment technologies to the organization for free BioSphère Environnement . A contribution to the functioning of HelloAsso, modifiable and optional, will be proposed to you before the validation of your payment.

About the organization

Mise en place, conduite et développement de travaux d’études et de recherches en biologie et en écologie ainsi que la conduite d'une politique de diffusion des connaissances techniques et scientifiques dans le domaine des sciences de la vie.

RNA: W174001821

Tax information

The donation to BioSphère Environnement is eligible for a tax reduction because it meets the general conditions set forth in Articles 200 and 238 bis of the General Tax Code.

Individual

Particulier : vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66 % du montant de votre don, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable.

Organization / Company

Entreprise : l’ensemble des versements à BioSphère Environnement permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60 % du montant de ces versements, plafonnée à 20 000 € ou 5 ‰ (5 pour mille) du chiffre d'affaires annuel hors taxe de l’entreprise. En cas de dépassement de plafond, l'excédent est reportable sur les 5 exercices suivants.

contributors

8 400 € collected
Goal : 20 000 € Contribute to the project
End in 332 days
45 contributors

Share the collection

SOUTENEZ LE SUIVI PAR GPS DES CIGOGNES BLANCHES !

by BioSphère Environnement

Funded at 42% - 8 400€ / 20 000€
Contribute to the project

100% secure payment platform

All banking information to process this payment is completely secure. Thanks to SSL encryption of your banking data, you are assured of the reliability of your transactions on HelloAsso.

VISA MasterCard Carte Bleue PCI-DSS