Une bague pour un oiseau

par Bretagne Vivante - SEPNB

Cette collecte est terminée.

Une bague pour un oiseau

par Bretagne Vivante - SEPNB

Cette collecte est terminée.

Une bague pour un oiseau - Bretagne Vivante - SEPNB

Pour le maintien de la station de baguage d'oiseaux à Trunvel, en baie d'Audierne

Pour le maintien de la station de baguage d'oiseaux à Trunvel, en baie d'Audierne

Située en plein cœur des roselières de la baie d’Audierne, la station de baguage de Trunvel, unique en France, fonctionne depuis 1988. Elle  accueille de nombreux ornithologues qui y observent les oiseaux migrateurs du 1er juillet au 31 octobre.

Les phragmites des joncs, râles d’eau et martins pêcheurs sont des fidèles de la station.

 

Un outil de connaissance

L'étude de la migration des oiseaux en visite à Trunvel se fait par le baguage. Tous les jours, de l'aube à midi, les bagueurs installent des filets permettant la capture des oiseaux. Ils sont ensuite transportés à la table de baguage pour être identifiés, bagués et examinés. Les oiseaux sont ensuite relâchés.

Chaque année, ce sont entre 8 000 et 11 000 oiseaux qui passent dans les mains des bagueurs.

Leur bague permettra de suivre leur évolution lors des prochaines captures.

 

En résumé, cette bague est le passeport des oiseaux migrateurs.

 

Un outil de formation et de sensibilisation

Le fonctionnement de la station de baguage de Trunvel implique une équipe constituée d’un noyau de fidèles et des dizaines d’ornithologues de tous horizons. Ils viennent se familiariser avec les espèces et les techniques de baguage. Les plus aguerris profitent de ce temps de formation pour valider leurs compétences avant de se présenter à l’examen de bagueur.

 

La station de Trunvel assure également un rôle pédagogique en informant le public sur le phénomène de la migration des oiseaux et sur l’intérêt de la gestion et de la protection des espaces naturels. La cabane de baguage accueille jusqu’à 850 visiteurs chaque saison. Les visites sont libres et gratuites du 1er juillet au 31 octobre.

 

QUELQUES CHIFFRES

  • 2 760 jours de baguage
  • 208 000 oiseaux capturés entre 1988 et 2015
  • 3 000 km de filets prospectés à pied
  • Le phragmite des joncs est l’espèce la plus commune avec 98 000 captures
  • 123 espèces différentes baguées depuis 1988
  • Jusqu’à 800 captures journalières au maximum de la migration
  • Record de longévité de 9 ans pour une rousserolle effarvatte
  • 1 600 km pour un martin-pêcheur bagué en République tchèque
  • 1 260 aides bagueurs
  • 16 500 visiteurs


Constat

Les oiseaux sont étudiés depuis longtemps pour répondre aux questions que se posent les scientifiques dans des domaines aussi variés que l'évolution, l'étude du comportement ou la dynamique de population. Les résultats obtenus par les ornithologues s'intègrent à la réflexion sur la gestion du patrimoine naturel à l'échelle nationale et internationale. Cela est très important dans le contexte du changement climatique.


Pour suivre les populations d'oiseaux, la technique du baguage permet d'obtenir des informations très précises sur des individus en les suivant toute leur vie.

La station de baguage de Trunvel opère dans une roselière à grands roseaux, décrite comme l'un des écosystèmes les plus productifs de la planète. Au plus fort de la migration, la centaine de mètres de filet déployée permet de capturer plus de 300 oiseaux au quotidien.

Les 28 années d'activité nous ont permis de mettre en évidence des tendances à la baisse pour certaines espèces d'intérêt patrimonial et à forts enjeux de conservation comme la locustelle luscinioïde et le phragmite aquatique. Pour ce dernier, en danger d'extinction, Bretagne Vivante a coordonné un programme de conservation européen LIFE de 2004 à 2009. 


Objectif de la campagne

La force de la station de baguage réside dans sa continuité depuis 1988. Bretagne Vivante peut aujourd’hui fournir des indicateurs concernant les tendances à long terme des oiseaux des marais. Aujourd'hui, cette activité est remise en question par le manque de financement et nous risquons de perdre un outil de veille historique sur la migration des oiseaux.

Avec votre soutien, nous pourrons ouvrir à nouveau la station de baguage en 2016.


Donner 10 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 10 € ne vous revient en réalité qu'à 3,40 €.

Donner 25 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 25 € ne vous revient en réalité qu'à 8,50 €.

Donner 50 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 50 € ne vous revient en réalité qu'à 17 €.

Donner 70 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 70 € ne vous revient en réalité qu'à 23,80 €.

Donner 100 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 100 € ne vous revient en réalité qu'à 34 €.

Donner 200 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 200 € ne vous revient en réalité qu'à 68 €. Nous vous invitons à assister à une matinée de baguage entre juillet et septembre 2016.

Donner 500 euros

Votre nom apparaîtra dans le rapport annuel de la station de baguage en tant que bienfaiteur et vous pourrez déduire 66 % de ce don de vos impôts sur le revenu. Un don de 500 € ne vous revient en réalité qu'à 170 €. Nous vous invitons à assister à une matinée de baguage entre juillet et septembre 2016.

Association Bretagne Vivante - SEPNB

Bretagne Vivante - SEPNB

Portée par près de 3000 adhérents et 70 salariés, Bretagne Vivante est, depuis 56 ans, une des plus importantes associations régionales de protection de la nature en France.

Pierrick Cloerec
17/07/2016
Connaitre pour protéger: belle devise , mais pour connaitre, il faut des moyens à ces études et mieux protéger ensuite. Longue vie à la station et à Bretagne Vivante.
Pascal MARITON
16/07/2016
Francine Milon
16/07/2016