Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de CALEM pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Urgence réfugié trans - Amhed doit quitter la Tunisie !

par CALEM

Les associations tunisiennes Mawdjoudin, Chouf et l'association française CALEM, s'associent pour sauver la vie d'Ahmed

Présentation du projet

Les associations tunisiennes Mawdjoudin, Chouf et l'association française CALEM s'associent pour sauver la vie d'Ahmed. Nous veillerons à ce qu'il obtienne son visa et nous lui règlerons son billet d'avion, puis nous l'hébergerons au refuge de CALEM (Marseille), le temps que son parcours d'insertion se mette en place (demande d'asile, logement social, couverture santé, etc.).

Origine du projet

Ahmed nous a contacté en août 2019 pour demander de l'aide.

A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira a obtenir un visa ainsi qu'à régler un billet d'avion de Tunis à Marseille pour Ahmed.

Notre équipe

Notre équipe est constituée de Ali (association Mawdjoudin, Tunis), de Manel (pour Chouf Minorités, Tunisie) et de Ludovic-Mohamed (CALEM, Marseille).

Quant à Ahmed, nous le laisserons se présenter lui-même :


"Je suis un homme trans, je me vois hétérosexuel. Je suis attiré par les femmes cisgenres. Je ne peux plus continuer de vivre en Tunisie, au péril de ma vie.

Ma petite amie a atterri chez moi, parce que je ne peux pas montrer ma carte d'identité et révéler que je suis né fille et avoir l'air d'un homme à barbe. Je peux aller en prison pour cela et être accusé de terrorisme parce que mon expression de genre ne correspond pas à mes actes de naissance.

J'étais employé dans un marché et j’étais payé moins que le salaire minimum en Tunisie et sans contrat. Mon employeur savait que je suis un homme transgenre et pour cela, il disait que personne ne m'emploierait sans carte d'identité, ce qui est vrai.

Quand j'ai commencé à être actif avec le collectif Outcasts, beaucoup de gens sont venus me voir au marché. Ils étaient trop féminins ou trop masculins, ils étaient trans et les gens devenaient violents au marché en me voyant avec eux ou m'attaquaient publiquement et m’insultaient, ou insultaient mes ami-es. Mon patron m'a renvoyé et je suis actuellement en lien avec les organisations Chouf et Mawjoudin.

J’habitais en zone rurale, je me suis enfui parce que je ne pouvais plus y vivre, j’ai été dans la capitale pour chercher un emploi et commencer une nouvelle vie sans que personne ne me reconnaisse ou sache que je suis né femme Je me suis toujours considéré comme un homme depuis mon enfance et je ne comprenais pas pourquoi j'étais mal interprété. Les gens pensaient que j'étais une lesbienne et j'ai été agressée et violée à plusieurs reprises, mais je ne pouvais pas les arrêter pas en leur disant que je n'étais pas lesbienne. Plus tard, j'ai su que j'étais transgenre.

Je ne peux pas fournir de documents justificatifs de mon travail ou d’une discrimination à laquelle je suis confronté, tout simplement parce que mon patron qui m'a licencié ne m'a jamais accordé de contrat. Cela fait 4 ans que je prends de la testostérone sur le marché noir. Les médecins refusent de m'écrire des certificats quand ils connaissent ma véritable identité. Certains m'écrivent un certificat sous le nom d'Ahmed.

Ma situation de santé s'est compliquée quelques années après ma chirurgie de mammectomie (au marché noir et payée en espèces), les médecins disent que je dois retirer mes ovaires parce qu'elles suscitent des problèmes d’interférence avec la testostérone. J'ai eu une infection à la poitrine à cause de ce conflit. Les médecins refusent de m’opérer parce qu'ils disent que c'est illégal et que je suis une femme à part entière et qu'une femme doit avoir un enfant au moins une fois avant de subir l'opération.

J'ai un certificat de mon psychiatre qui dit que j'ai une dysphorie de genre, une volonté, je ne peux pas me voir moi-même comme une femme et je déteste me voir rappeler cet état de fait à chaque fois.

J'ai contacté par l'intermédiaire de Chouf un avocat qui sera chargé de mon dossier, je veux au moins demander au gouvernement de me laisser procéder à l'opération. Je souffre de cette situation. Je sais que ça va être refusé mais au moins j'essaye.

 

 

Je n'ai pas de preuve de mes agressions car elles proviennent à chaque fois de la police ou d'hommes qui m'agressent sur le marché. Une fois, je me suis plaint à la police et ils m'ont renvoyé chez moi.

Je n'ai pas de famille qui me soutienne, seulement ma mère qui s'est remariée et ma petite amie pour le moment. Mon père m'a renié et mon oncle m'a maltraité à cause de qui je suis.

 

J'ai organisé un panel sur les transidentités et les oppressions systémiques à l'institut français.

J'ai organisé des ateliers et rassemblé la communauté transgenre avec Outcasts.

J'ai fait une interview avec un journaliste.

Ahmed".

 

Sa page Facebook :

https://www.facebook.com/ahmed.eltounsi

Son témoignage sur Youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=86lvTJTu1y4

Son panel à l’institut français de Tunis à propos de la transidentité :

http://www.institutfrancais-tunisie.com/?q=node/17965

Les arrestations des personnes LGBT+ en Tunisie :

http://kapitalis.com/tunisie/2019/04/19/couleurs-davril-les-arrestations-des-personnes-lgbtqi-jusqua-quand/

La pénalisation de l’homosexualité en Tunisie :

https://www.huffpostmaghreb.com/entry/lhomosexualite-en-tunisie-pour-ou-commercer-pour-atteindre-la-depenalisation_mg_5cbb2e9fe4b032e7ceb8bdb8

 

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme CALEM. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Anonyme
22/09/2019
c
christophe
04/09/2019
s
Sophie
29/08/2019

A propos de l'organisme

TDM-ES / a pour domaines d’intervention privilégiés laïcité, inter-culturalité, corporalité, religiosité. Les services rendus par CALEM sont les suivants : études et recherches, formations de terrain, planification de projets, formations des formateurs, des citoyen-nes, conférences, colloques, prévention, communication.

RNA : W751170222

Signaler la page