Une télé locale pour tous et toutes ! / Ur chadenn tele lec'hel evit an holl !

par Canal Ti Zef

Cette collecte est terminée.

Une télé locale pour tous et toutes ! / Ur chadenn tele lec'hel evit an holl !

par Canal Ti Zef

Cette collecte est terminée.

Grâce à vous, retrouvons la caméra citoyenne. / A drugarez deoc'h, adkavomp ar c'hamera keodedel.

Voilà 15 ans que Canal Ti Zef existe...


Au début, nous étions une télé brouette, nous allions de lieu en lieu pour proposer des sujets d'actualité locale. On (ap)portait notre télé, notre lecteur VHS  (oui, ces drôles de cassettes qu'on avait avant…) et nos films, au départ faits de bric et de broc. On a ainsi pu, chaque mois, équiper 8 lieux de diffusion différents sur Brest. Parfois avec plein de monde, parfois bien moins mais toujours des retours, des échanges, de la vie. Les films étaient avant tout des prétextes à la discussion, à la rencontre.

Après 8 ans de projections mensuelles, on s'est dit qu'on allait approfondir les sujets et réaliser des documentaires plutôt que des reportages.

Après 8 ans de réalisation de reportages, de clips, de fictions, après tant de chargements de télés, d’installation de matériel, on doit bien dire aussi qu'on a commencé à fatiguer. Peut-être l'avez-vous oublié, mais une télé à tube de 55 cm, c'est lourd !


Mais ces derniers temps, de nouvelles personnes sont arrivées, chargées d'énergie. Et puis les reportages, cela nous manque. En plus avec les reportages, on peut se former, apprendre à filmer, à interviewer, à comprendre et à s'approprier le b.a-ba du langage audiovisuel.

Donc on vient de se décider. On va refaire des reportages et des sujets locaux.


Notre projet est donc de (re)proposer un rendez-vous mensuel autour d'un programme de films d'une vingtaine de minutes.

Une personne salariée de l'équipe de Canal Ti Zef sera en charge de la coordination des programmes, et deux autres de former les personnes voulant réaliser des sujets pour ce rendez-vous. Les films pourront autant aborder l'actualité sociale, que le sport, la musique, ou toute autre chose. Le tout en français, breton, LSF ou en grec chypriote…, l'objectif étant de s'approprier la caméra, de retrouver le sens d'une caméra dite « citoyenne », de se réunir pour des projections publiques, de rediscuter ensemble.


Les sujets réalisés, eux, auront des vies multiples : une première via internet et la plate-forme de l'association, une autre par le biais des diffusions publiques dans un café brestois, et une autre sous la forme d'une diffusion sur la chaîne de télévision Télé Bocal.


Mais pour réussir ce projet, nous avons besoin de vous.

L'aide financière récoltée servira d'une part, à renouveler une partie du matériel de tournage de l'association, proche de la vétusté, et d'autre part, à rémunérer les personnes salariées en charge de coordonner l'action et de former les jeunes (et moins jeunes) padawans vidéastes.


Votre concours financier nous sera précieux, si vous le pouvez et / ou le voulez bien. Après, vos idées de sujets sont aussi les bienvenues, et surtout, si vous le souhaitez, emparez-vous de la caméra et rejoignez-nous !



Notre équipe :

Canal Ti Zef regroupe une équipe de salariés et de bénévoles.

Véro sera en charge de la coordination des réalisations et des projections. Les formations seront effectuées par Stef (en breton) ou Tony (en français).

Les bénévoles qui le désirent pourront découvrir et œuvrer à la réalisation, à travers la mise en place de reportages, voire de fictions ou autres expérimentations visuelles.

L'équipe est constituée des bénévoles qui veulent prendre la caméra, des salariés qui proposent des sujets, des stagiaires qui montent (ou bien l’inverse), le tout étant ouvert à tous ceux et celles qui voudraient rejoindre le projet.



Kinnig ar raktres

15 vloaz 'zo eo bet krouet Canal Ti Zef…


E penn-kentañ ne oa nemet un tele-karigell. Da lec'h da lec'h ez aemp a-benn kinnig sujedoù diwar-benn an nevezenti lec'hel. Degaset 'oa ganeomp omp tele, ul lenner VHS (ya, an drolig a gasedigoù a oa dezouto gwechall…) hag omp filmoù, savet evel e c'hellemp da gentañ toud. Pep miz e veze staliet e giz-se betek 8 lec'h disheñvel e Brest. A-wechoù gant ur bern tud, a-wechoù gant kalz nebeutoc'h met gant eskemmoù ha buhez e-leizh atav. Digarezioù 'oa ar filmoù evit gellet kaozeal ha kejañ ouzh tud all.


Goude 8 bloaz o skignañ abadennoù e giz-se, bep miz, hon eus soñjet ne vefe ket fall donaat ar sujedoù ha sevel kentoc'h teulfilmoù eget reportajoù.

Goude 8 bloaz o sevel reportajoù, klipoù, faltaziadennoù, goude bezañ douget kement a deleioù, staliet dafar, e oamp tamm-ha-tamm paket gant ar skuizhder. Marteze ho peus hen disoñjet met pounner e oa un tele 55 sañtimetr gant e dub.


Met n'eus ket pell 'zo eo en em gavet e ti Canal Ti Zef tud nevez leun a startijenn anezho.

Hag evit lavaret ar wirionez e vank deomp ar reportajoù. O sevel anezho ez eus tu en em stummañ, deskiñ filmañ, atersiñ, komprenn ha lakaat da vezañ dezhañ diazezoù yezh ar skeudennoù.

Neuze hon deus divizet adsevel reportajoù ha sujedoù lec'hel.


(Ad)kinnig un emgav miziek tro-dro d'ur program filmoù (war-dro 20 munutenn) eo hor raktres.

Ober a raio un implijadez eus Canal Ti Zef war-dro kenurzhiañ ar programmoù. Stummet 'vo an dud o deus c'hoant da sevel sujedoù gant daou imaplijad aus ar gevredigezh.

Kaoz 'vo er filmoù eus an nevezenti sokial, ar sport, ar sonerezh pe eus n'eus forzh petra all. E galleg, e brezhoneg, yezh ar sinoù gall pe e gresianeg eus Chipr... Dont da vezañ mestr eus ar c'hamera, adkavout ster ur c'hamera hag a vez graet keodedel dioutan, en em vodañ evit skignañ filmoù, kaozeal gant tud adarre 'zo palioù an oberenn.


Muioc'h a vuhezioù o do ar sujedoù sevenet : an hini gentañ war internet, dre lec'hienn ar gevredigezh, unan-all dre ar skignadennoù foran 'barzh un ostaleri eus Brest, hag unan war chadenn tele Télé Bocal.


Met ezhomm hon eus diouzoc'h evit dont a-benn eus ar raktres-mañ. An arc'hant a servijo da adprenañ an dafar treiñ kozhaet ha da baeañ implijidi e karg eus kenurzhiañ an oberenn hag ar re a stummo ar badawanoù videourien yaouank (ha kozhoc'h zoken).


Prisius 'vo ho sikour arc'hant, ma c'hellit ha ma fell deoc'h. M'ho 'peus mennozhioù e-leizh e vimp laouen o degemer ha dreist-holl, ma fell deoc'h, krogit er c'hamera ha deuit ganeomp 'ta.



Omp skipailh :

Bodet 'vez gopridi ha tud a youl vat e Canal Ti Zef.

E-karg kenurzhiañ ar seveniñ hag ar skignadennoù 'vo Véro. Stef a raio war-dro ar stummadurioù e brezhoneg ha Tony war-dro ar re e galleg.

An dud a youl vat a fell dezho a c'hello dizoloeiñ hag ober war-dro ar seveniñ, dre sevel reportajoù, pe faltaziadennoù hag arnoderezhioù gweled a bep seurt.

E-barzh ar skipailh e vez kavet tud a youl vat hag o deus c'hoant da gregiñ er c'hamera, gopridi hag a ginnig sujedoù ha stajidi hag a framm, pe ar c'hontrol. Digor eo d'ar re a fellfe dezho kregiñ e-barzh.


Donner 5 euros

une bière spécial « 15 ans » (50 cl) à retirer entre le 1er et le 8 octobre au Festival Intergalactique de l'Image Alternative / ur voutailhad bier spesial « 15 vloaz » (50 sañtilitr) da gerc'had etre an 1 hag an 8 a viz here er Gouel Etregalaktik ar Skeudennoù Disheñvel.

Donner 10 euros

un tee-shirt Canal Ti Zef, ou une clef USB pleine de films réalisés par Canal Ti Zef (liste à définir ensemble), ou un DVD d'un film de Canal Ti Zef / un tee-shirt Canal Ti Zef, pe un alc'hwezh USB leun a filmoù savet gant Canal Ti Zef (roll da sevel asambles), pe DVD ur film Canal Ti Zef.

Donner 15 euros

l'entrée et le repas pour la soirée des 15 ans du Festival Intergalactique de l'Image Alternative (samedi 1er octobre à Brest) / ar mont e-barzh hag ar pred evit nozvezh 15 vloaz ar Gouel Etregalaktik ar Skeudennoù Disheñvel (d'ar sadorn 1 a viz here)

Donner 20 euros

5 entrées pour des films à utiliser entre le 1er et le 8 octobre au Festival Intergalactique de l'Image Alternative / 5 mont e-barzh evit filmoù da implij etre an 1 hag an 8 a viz here er Gouel Etregalaktik ar Skeudennoù Disheñvel.

Donner 50 euros

une journée de formation (6h) au montage ou au cadrage (à faire sur Brest) / un devezh stummadur (6 eurvezh) d'ar frammañ pe d'ar filmañ (e Brest).

Donner 100 euros

deux jours de formation (12h) au montage et / ou au cadrage (à faire sur Brest) / daou zevezh stummadur (12 eurvezh) d'ar frammañ ha / pe d'ar filmañ (e Brest).

Donner 200 euros

ouah, c'est top, on vous propose l'intégrale des contreparties ! / hopala, eus ar c'hentañ, an holl traoù a-us ho po !

Donner 500 euros

on réalise un film sur vous et votre œuvre ! / Savet 'vo ganeomp ur film diwar ho penn hag hoc'h oberennoù !

Association Canal Ti Zef

Canal Ti Zef

La vidéo et l'éducation populaire.