CAPOEIRA FILOSOFIA ANCESTRAL par l'Association Oxala Brasil

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Thématiques : Musique et Chant , Sports , Capoeira , Chant et instrument , Arts martiaux autres

Nous vous proposons des cours de Capoeira pour enfants ados et adultes. C'est un Art-Martial Afro Brésilien en colaboration avec l'association Oxala Brasil et le Mestre Boy du Groupe CAPOEIRA FILOSOFIA ANCESTRAL. Apprentissage de l'art-martial, des instruments, des chants (langue étrangère le portugais) et de la danse guerrière le Maculêlê. L'association Oxala Brasil a été créée par notre présidente Natalia De Souza en 2004 dans le but de divulguer la culture brésilienne en France et dans la région Rhône-Alpes au travers de la capoeira. La Capoeira sert avant tout de cadre à l'enseignement de cet art martial afro-brésilien tout au long de l'année scolaire. Elle organise également au cours de l'année des stages inter-associations, des rencontres internationales et des spectacles. Notre association compte aujourd'hui une quarantaine d'adhérents et se démarque par son approche sociale de l'enseignement de la capoeira. Celle-ci fait partie intégrante de la vision de partage et d'entre-aide véhiculée par son enseignant, le contra-mestre Boy. Ainsi, le prix des cotisations annuelles reste volontairement bas pour donner l'opportunité à chacun de découvrir et de pratiquer la capoeira. nos cours sont prodigués sur les regions lyonnaise et iséroise , à vaulx en velin, st priest et la verpillière De nombreuses interventions sont également organisées tout au long de l'année dans les centres sociaux de la région Rhône-Alpes et chaque rencontre inter-associations se trouve organisée en partenariat et avec des profits reversés aux restaurants du cœur. Oxala Brasil ou comment faire partager les valeurs de la capoeira au plus grand nombre !! Le contra-mestre Boy, a débuté la capoeira à l'âge de 7 ans à Salvador de Bahia. Il commence à enseigner en 1996 alors qu'il n'a que 17ans, sous la responsabilité de Mestre Cesar Carneiro, aujourd'hui grand entraineur de MMA à Miami de qui il a reçu une formation exceptionnelle. Dès son arrivée en France en 2001, il continue sur la voie de l'enseignement et ouvre plusieurs cours de capoeira dans la région Rhône-Alpes. Depuis ce temps, son association a grandi et a su gagner la reconnaissance de grands mestres de capoeira aux renommées mondiales. Il a, pour ce faire, également créé une antenne dans la région Nord du Portugal où il a lui même formé le Formado Mola et le Formado Tagarela aujourd'hui enseignants référents sur place. Le Contra-Mestre Boy n'a de cesse de vouloir partager sa passion et sa culture auprès de ces élèves et son inépuisable énergie en est le meilleur vecteur ! Plusieurs horaires de cours et salles vous sont proposées sur la région Rhone Alpes: la salle COSEC à la Verpillere, l'ASPTT à st Priest et les salles Grolieres et Mandolines à Vaulx en Velin. Votre adhésion vous donne droit à un PASS FREE c'est à dire un accés illimité aux différents cours lieux et cours. nos partenaires le Centre social de Caluire les Berges vous propose des cours enfants de 4 à 12 ans le jeudi de 17H30/18H30 et la MJC de Vaulx en Velin des cours à partir de 11 ans le jeudi de 19H15/20H45 . site; oxalabrasil.wix.com/CAPOEIRA Mestre Boy 06.19.84.03.62
CAPOEIRA Art-Martial Afro-Brésilien
Jour & HeureNiveauPublicLieuInscription
le jeudi de 17:30 à 18:30Tous niveauxEnfantsCentre Social Berges
70 Grande Rue de Saint-Clair
69300
Caluire-et-Cuire
S'inscrire
Description
La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Son origine remonte aux premières déportations d'esclaves noirs qui commence vers 1537. Des tribus entières sont arrachées à leurs terres et déportées sur le sol brésilien. Dès lors, toutes les ethnies sont mélangées dans le but d'affaiblir et de faire disparaître les rituels culturels de chacune. Les esclaves, dans leurs infimes moments de repos, créent alors une nouvelle coutume, alliant danse et chant pour s'entraIner au combat à l'insu de leurs maîtres : la capoeira est née. Il faudra attendre 1850 pour voir l'abolition officiel de l'esclavage au Brésil mais la pratique de la capoeira, devenue le symbole de la rébellion des esclaves est elle, toujours interdite. Sa pratique et son évolution se fait donc clandestinement, au risque d'emprisonnement ou même d'exécution. Il semble que c'est à cette époque également que les instruments de musique furent intégrer à la pratique de la capoeira. Et c'est dans les années 1930 que la capoeira connait une véritable évolution grâce au travail de deux mestres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha qui vont transformer cet héritage clandestin en véritable art martial. Le premier, Mestre Bimba, incorpore des attaques et défenses venues d'autres arts martiaux aux mouvements de base de la capoira ancestrale. Il enseignera ainsi ces nouveaux mouvements en séquences dans la première académie de capoeira officiellement autorisée à Salvador de Bahia en 1937 baptisée « Académie de lutte régionale bahianaise ». Son style sera ainsi baptisée « capoeira régionale ». De son côté, Mestre Pastinha travaillera toute sa vie à préserver la capoeira traditionnelle. Elle sera désignée comme « capoeira angola » en hommage aux esclaves majoritairement originaires de ce pays. Encore aujourd'hui les deux styles de capoeira se complètent et sont enseignés partout dans le monde. La capoeira est une pratique sportive d'une grande richesse qui véhicule des valeurs de partage, d'échange et de discipline. Elle développe au maximum la motricité, l'agilité et la coordination des mouvements des participants. Elle permet d'acquérir résistance, rapidité et équilibre. Au son des chants rythmés par le berimbau, le pandera et l'atabaque, les capoeiristes font pruevent de « malicia » pour s'affronter en un jeu pour lequel chaque partie du corps est mise à contribution ? La cohabitation historique des pratiques folkloriques et l'aspect violent des luttes originelles donnent un caractère complexe et ambivalent à la capoiera qui peut être vue selon les lieux et les situations comme un jeu, une danse ou un combat. A vous de venir vous faire votre propre idée ! plus d'informations sur le site de l'association oxalabrasil.wix.com
CAPOEIRA Art-Martial Afro-Brésilien
Jour & HeureNiveauPublicLieuInscription
le jeudi de 19:15 à 20:45Tous niveauxEnfants/AdultesMJC
13 Avenue Henri Barbusse
69120
Vaulx-en-Velin
S'inscrire
Description
La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Son origine remonte aux premières déportations d'esclaves noirs qui commence vers 1537. Des tribus entières sont arrachées à leurs terres et déportées sur le sol brésilien. Dès lors, toutes les ethnies sont mélangées dans le but d'affaiblir et de faire disparaître les rituels culturels de chacune. Les esclaves, dans leurs infimes moments de repos, créent alors une nouvelle coutume, alliant danse et chant pour s'entraIner au combat à l'insu de leurs maîtres : la capoeira est née. Il faudra attendre 1850 pour voir l'abolition officiel de l'esclavage au Brésil mais la pratique de la capoeira, devenue le symbole de la rébellion des esclaves est elle, toujours interdite. Sa pratique et son évolution se fait donc clandestinement, au risque d'emprisonnement ou même d'exécution. Il semble que c'est à cette époque également que les instruments de musique furent intégrer à la pratique de la capoeira. Et c'est dans les années 1930 que la capoeira connait une véritable évolution grâce au travail de deux mestres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha qui vont transformer cet héritage clandestin en véritable art martial. Le premier, Mestre Bimba, incorpore des attaques et défenses venues d'autres arts martiaux aux mouvements de base de la capoira ancestrale. Il enseignera ainsi ces nouveaux mouvements en séquences dans la première académie de capoeira officiellement autorisée à Salvador de Bahia en 1937 baptisée « Académie de lutte régionale bahianaise ». Son style sera ainsi baptisée « capoeira régionale ». De son côté, Mestre Pastinha travaillera toute sa vie à préserver la capoeira traditionnelle. Elle sera désignée comme « capoeira angola » en hommage aux esclaves majoritairement originaires de ce pays. Encore aujourd'hui les deux styles de capoeira se complètent et sont enseignés partout dans le monde. La capoeira est une pratique sportive d'une grande richesse qui véhicule des valeurs de partage, d'échange et de discipline. Elle développe au maximum la motricité, l'agilité et la coordination des mouvements des participants. Elle permet d'acquérir résistance, rapidité et équilibre. Au son des chants rythmés par le berimbau, le pandera et l'atabaque, les capoeiristes font pruevent de « malicia » pour s'affronter en un jeu pour lequel chaque partie du corps est mise à contribution ? La cohabitation historique des pratiques folkloriques et l'aspect violent des luttes originelles donnent un caractère complexe et ambivalent à la capoiera qui peut être vue selon les lieux et les situations comme un jeu, une danse ou un combat. A vous de venir vous faire votre propre idée ! plus d'informations sur le site de l'association oxalabrasil.wix.com
CAPOEIRA Art-Martial Afro-Brésilien
Jour & HeureNiveauPublicLieuInscription
le mercredi de 16:00 à 17:30Tous niveauxEnfants/AdultesSalle Mandoline et salle Grolière
route de genas
69120
Vaulx-en-Velin
S'inscrire
le samedi de 09:30 à 11:30Tous niveauxEnfants/Adultes/SéniorsSalle Mandoline et salle Grolière
route de genas
69120
Vaulx-en-Velin
S'inscrire
le samedi de 09:30 à 11:30Tous niveauxAdultesSalle Mandoline et salle Grolière
route de genas
69120
Vaulx-en-Velin
S'inscrire
Description
La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Son origine remonte aux premières déportations d'esclaves noirs qui commence vers 1537. Des tribus entières sont arrachées à leurs terres et déportées sur le sol brésilien. Dès lors, toutes les ethnies sont mélangées dans le but d'affaiblir et de faire disparaître les rituels culturels de chacune. Les esclaves, dans leurs infimes moments de repos, créent alors une nouvelle coutume, alliant danse et chant pour s'entraIner au combat à l'insu de leurs maîtres : la capoeira est née. Il faudra attendre 1850 pour voir l'abolition officiel de l'esclavage au Brésil mais la pratique de la capoeira, devenue le symbole de la rébellion des esclaves est elle, toujours interdite. Sa pratique et son évolution se fait donc clandestinement, au risque d'emprisonnement ou même d'exécution. Il semble que c'est à cette époque également que les instruments de musique furent intégrer à la pratique de la capoeira. Et c'est dans les années 1930 que la capoeira connait une véritable évolution grâce au travail de deux mestres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha qui vont transformer cet héritage clandestin en véritable art martial. Le premier, Mestre Bimba, incorpore des attaques et défenses venues d'autres arts martiaux aux mouvements de base de la capoira ancestrale. Il enseignera ainsi ces nouveaux mouvements en séquences dans la première académie de capoeira officiellement autorisée à Salvador de Bahia en 1937 baptisée « Académie de lutte régionale bahianaise ». Son style sera ainsi baptisée « capoeira régionale ». De son côté, Mestre Pastinha travaillera toute sa vie à préserver la capoeira traditionnelle. Elle sera désignée comme « capoeira angola » en hommage aux esclaves majoritairement originaires de ce pays. Encore aujourd'hui les deux styles de capoeira se complètent et sont enseignés partout dans le monde. La capoeira est une pratique sportive d'une grande richesse qui véhicule des valeurs de partage, d'échange et de discipline. Elle développe au maximum la motricité, l'agilité et la coordination des mouvements des participants. Elle permet d'acquérir résistance, rapidité et équilibre. Au son des chants rythmés par le berimbau, le pandera et l'atabaque, les capoeiristes font pruevent de « malicia » pour s'affronter en un jeu pour lequel chaque partie du corps est mise à contribution ? La cohabitation historique des pratiques folkloriques et l'aspect violent des luttes originelles donnent un caractère complexe et ambivalent à la capoiera qui peut être vue selon les lieux et les situations comme un jeu, une danse ou un combat. A vous de venir vous faire votre propre idée ! plus d'informations sur le site de l'association oxalabrasil.wix.com
CAPOEIRA Art-Martial Afro-Brésilien
Jour & HeureNiveauPublicLieuInscription
le mercredi de 18:30 à 20:00Tous niveauxEnfants/AdultesASPTT
Rond point de Normandie
69800
Saint-Priest
S'inscrire
Description
La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Son origine remonte aux premières déportations d'esclaves noirs qui commence vers 1537. Des tribus entières sont arrachées à leurs terres et déportées sur le sol brésilien. Dès lors, toutes les ethnies sont mélangées dans le but d'affaiblir et de faire disparaître les rituels culturels de chacune. Les esclaves, dans leurs infimes moments de repos, créent alors une nouvelle coutume, alliant danse et chant pour s'entraIner au combat à l'insu de leurs maîtres : la capoeira est née. Il faudra attendre 1850 pour voir l'abolition officiel de l'esclavage au Brésil mais la pratique de la capoeira, devenue le symbole de la rébellion des esclaves est elle, toujours interdite. Sa pratique et son évolution se fait donc clandestinement, au risque d'emprisonnement ou même d'exécution. Il semble que c'est à cette époque également que les instruments de musique furent intégrer à la pratique de la capoeira. Et c'est dans les années 1930 que la capoeira connait une véritable évolution grâce au travail de deux mestres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha qui vont transformer cet héritage clandestin en véritable art martial. Le premier, Mestre Bimba, incorpore des attaques et défenses venues d'autres arts martiaux aux mouvements de base de la capoira ancestrale. Il enseignera ainsi ces nouveaux mouvements en séquences dans la première académie de capoeira officiellement autorisée à Salvador de Bahia en 1937 baptisée « Académie de lutte régionale bahianaise ». Son style sera ainsi baptisée « capoeira régionale ». De son côté, Mestre Pastinha travaillera toute sa vie à préserver la capoeira traditionnelle. Elle sera désignée comme « capoeira angola » en hommage aux esclaves majoritairement originaires de ce pays. Encore aujourd'hui les deux styles de capoeira se complètent et sont enseignés partout dans le monde. La capoeira est une pratique sportive d'une grande richesse qui véhicule des valeurs de partage, d'échange et de discipline. Elle développe au maximum la motricité, l'agilité et la coordination des mouvements des participants. Elle permet d'acquérir résistance, rapidité et équilibre. Au son des chants rythmés par le berimbau, le pandera et l'atabaque, les capoeiristes font pruevent de « malicia » pour s'affronter en un jeu pour lequel chaque partie du corps est mise à contribution ? La cohabitation historique des pratiques folkloriques et l'aspect violent des luttes originelles donnent un caractère complexe et ambivalent à la capoiera qui peut être vue selon les lieux et les situations comme un jeu, une danse ou un combat. A vous de venir vous faire votre propre idée ! plus d'informations sur le site de l'association oxalabrasil.wix.com
CAPOEIRA Art-Martial Afro-Brésilien
Jour & HeureNiveauPublicLieuInscription
le mardi de 18:00 à 19:00Tous niveauxEnfantsC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le mardi de 19:00 à 20:30Tous niveauxEnfants/AdultesC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le mardi de 19:00 à 20:30Tous niveauxAdultesC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le vendredi de 17:45 à 18:30Tous niveauxEnfants/AdultesC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le vendredi de 18:30 à 19:30Tous niveauxEnfantsC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le vendredi de 19:30 à 21:00Tous niveauxEnfants/AdultesC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
le vendredi de 19:30 à 21:00Tous niveauxAdultesC.O.S.E.C
Rue du stade
38292
La Verpillière
S'inscrire
Description
La capoeira est un art martial afro-brésilien qui puise ses racines dans les méthodes de combat et les danses des peuples africains du temps de l'esclavage au Brésil. Son origine remonte aux premières déportations d'esclaves noirs qui commence vers 1537. Des tribus entières sont arrachées à leurs terres et déportées sur le sol brésilien. Dès lors, toutes les ethnies sont mélangées dans le but d'affaiblir et de faire disparaître les rituels culturels de chacune. Les esclaves, dans leurs infimes moments de repos, créent alors une nouvelle coutume, alliant danse et chant pour s'entraIner au combat à l'insu de leurs maîtres : la capoeira est née. Il faudra attendre 1850 pour voir l'abolition officiel de l'esclavage au Brésil mais la pratique de la capoeira, devenue le symbole de la rébellion des esclaves est elle, toujours interdite. Sa pratique et son évolution se fait donc clandestinement, au risque d'emprisonnement ou même d'exécution. Il semble que c'est à cette époque également que les instruments de musique furent intégrer à la pratique de la capoeira. Et c'est dans les années 1930 que la capoeira connait une véritable évolution grâce au travail de deux mestres : Mestre Bimba et Mestre Pastinha qui vont transformer cet héritage clandestin en véritable art martial. Le premier, Mestre Bimba, incorpore des attaques et défenses venues d'autres arts martiaux aux mouvements de base de la capoira ancestrale. Il enseignera ainsi ces nouveaux mouvements en séquences dans la première académie de capoeira officiellement autorisée à Salvador de Bahia en 1937 baptisée « Académie de lutte régionale bahianaise ». Son style sera ainsi baptisée « capoeira régionale ». De son côté, Mestre Pastinha travaillera toute sa vie à préserver la capoeira traditionnelle. Elle sera désignée comme « capoeira angola » en hommage aux esclaves majoritairement originaires de ce pays. Encore aujourd'hui les deux styles de capoeira se complètent et sont enseignés partout dans le monde. La capoeira est une pratique sportive d'une grande richesse qui véhicule des valeurs de partage, d'échange et de discipline. Elle développe au maximum la motricité, l'agilité et la coordination des mouvements des participants. Elle permet d'acquérir résistance, rapidité et équilibre. Au son des chants rythmés par le berimbau, le pandera et l'atabaque, les capoeiristes font pruevent de « malicia » pour s'affronter en un jeu pour lequel chaque partie du corps est mise à contribution ? La cohabitation historique des pratiques folkloriques et l'aspect violent des luttes originelles donnent un caractère complexe et ambivalent à la capoiera qui peut être vue selon les lieux et les situations comme un jeu, une danse ou un combat. A vous de venir vous faire votre propre idée ! plus d'informations sur le site de l'association oxalabrasil.wix.com

Siège social

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Les Oursins* - Enfants des Trottoirs
Les Oursins* - Enfants des Trottoirs
Association Assistance aux Félins Dieppois
Assistance aux Félins Dieppois
Association A Chacun Son Everest
A Chacun Son Everest
Association Ailes Anciennes Toulouse Dotation
Ailes Anciennes Toulouse Dotation