Centre européen d'étude du Diabète

Recherche et sciences

Pour faire de demain un monde sans diabète !

qui sommes-nous ?

En images

+1 Photo

Notre mission

LE MOT DU PRÉSIDENT

"Professeur émérite à l’Université de Strasbourg et président-fondateur du Centre européen d’étude du Diabète, j’ai fait de la lutte contre le diabète le combat de toute une vie.

Très tôt, lors de mes débuts comme clinicien puis également comme enseignant-chercheur, chef de service et de pôle aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, j’ai cherché à mettre en place et développer toutes les solutions innovantes pouvant aider à prévenir la maladie, améliorer sa prise en charge et transformer la qualité de vie des hommes et des femmes derrière cette pathologie. In fine, mon activité de professeur universitaire - praticien hospitalier, au contact des patients et de leur détresse au quotidien, et ma fonction de chercheur m’ont permis de comprendre l’importance, la nécessité de développer un institut translationnel centré autour du diabète et réunissant en son sein la recherche et sa valorisation, l’organisation du soin mais aussi des programmes de prévention et de dépistage ainsi que la formation pour faire face à l’augmentation exponentielle de cas de diabète.

Cette vision, je l’ai concrétisée en 1991 en créant le Centre européen d’étude du Diabète (CeeD), structure fédérant aujourd’hui une soixantaine de personnes tous métiers confondus (médecins, chercheurs, éducateurs médico-sportifs, psychologues, diététiciens, infirmiers, techniciens, ingénieurs…)  mais travaillant main dans la main pour relever les défis que le diabète ne cesse de nous lancer : sensibiliser le grand public à cette pathologie, alléger le quotidien du patient, combattre la maladie avec un seul but : vaincre le diabète !"

Professeur Michel Pinget, 
Diabétologue, Professeur émérite, 
Président Fondateur du CeeD  




En plus de 25 ans, notre laboratoire de recherche a avancé de manière spectaculaire, que ce soit pour l'amélioration des technologies actuelles ou le développement de nouveaux moyens de prévention et de traitement. Nos équipes sont passionnément engagées dans 3 projets porteurs de très forts espoirs:


1 - LE MÉDICAMENT DE DEMAIN : LA MYOKINE X

L'inactivité physique est aujourd'hui considérée par l'OMS comme la 1ère cause de mortalité évitable dans le monde. En décryptant les effets bénéfiques du sport sur le diabète, notre équipe de chercheurs a identifié les molécules émises par le muscle en réponse à l'exercice physique et qui protègent le pancréas face à la maladie.  Ces molécules (myokines), une fois isolées, offrent de véritables perspectives pour développer de nouveaux traitements pour les patients. 

L'une d'elles en particulier, la Myokine X, à très fort potentiel thérapeutique, est en cours de dépôt de brevet. 

Notre objectif à court terme est d'améliorer la pratique du "Sport sur Ordonnance" en proposant des activités physiques adaptées à chacun : aux patients diabétiques en fonction du stade de leur maladie mais aussi aux personnes à risque, à titre de prévention.

Notre objectif à long terme est de transformer la Myokine X en médicament permettant la réversion complète du diabète et peut-être même sa prévention.





2 - L'OPTIMISATION DE LA GREFFE D' ÎLOTS PANCRÉATIQUES

Le diabète est une maladie chronique due à la destruction de cellules du pancréas -appelées îlots de Langerhans- en charge de la sécrétion de l'insuline, l'hormone qui régule le taux de sucre dans le sang. 

La thérapie cellulaire (ou greffe d'îlots pancréatiques) consiste en une injection de cellules saines, provenant de plusieurs donneurs, dans la veine porte du foie. Il s'agit d'une solution thérapeutique prometteuse qui permet de restaurer toutes les fonctions du pancréas. Etant de nouveau capable de mesurer la glycémie et de sécréter en conséquence l'insuline à juste quantité, les patients transplantés n'ont donc plus besoin d'injections pluriquotidiennes d'insuline.

Néanmoins, elle se heurte encore à de nombreux obstacles. Elle est, d'une part, réservée aux patients de type 1 subissant des hypoglycémies sévères et, d'autre part, deux à trois donneurs sont nécessaires pour un receveur. Ainsi, seuls quelques centaines de patients peuvent être traités chaque année.

Les travaux de recherche que nous menons visent à optimiser la survie et la fonction des îlots pancréatiques lors des différentes étapes de la greffe afin d'en maximiser les chances de succès et l'élargir à un plus grand nombre.





3 - UNE SOLUTION DE TÉLÉMÉDECINE POUR UNE MEILLEURE PRISE EN CHARGE DU DIABÈTE

Notre projet s'articule autour de 2 volets:

  • Une solution numérique -développée avec Quantmetry, spécialiste de l'intelligence artificielle- permet de collecter à distance les données des patients issues des dispositifs médicaux utilisés en diabétologie (stylos et pompes à insuline, lecteurs et capteurs de glycémie...), d'analyser ces données et de les partager avec les professionnels de santé autorisés.  Le but est d'aider la décision médicale et de proposer le meilleur parcours de soin au patient.
  • A terme, cette application sera couplée à un centre de santé dédié à l'accompagnement thérapeutique des patients diabétiques. Composé d'une équipe d'Infirmières Diplômées d'Etat formées et coordonnées par des spécialistes en diabétologie, ce centre de santé assurera la télésurveillance des patients, garantira une permanence et une continuité des soins et conseillera le médecin traitant en proposant des parcours de soin adaptés. 





GRÂCE À VOS DONS, NOUS POURRONS FRANCHIR LES PROCHAINES ÉTAPES DE CES PROJETS ET LES TRANSFORMER EN SUCCÈS POUR LES PATIENTS. MERCI DE VOTRE SOUTIEN !


Parallèlement, le CeeD donne rendez-vous au grand public tout au long de l’année pour mettre en lumière le diabète et aider à mieux comprendre cette pathologie complexe :

  • Conférences gratuites à destination du grand public
  • Interventions de sensibilisation en milieu scolaire 
  • Dépistages gratuits : 

En France, 500 à 800 000 diabétiques s’ignorent ! Le diabète de type 2, contrairement au diabète de type 1, est le plus souvent asymptomatique. De ce fait, la maladie se développe de manière sournoise et peut être diagnostiquée plusieurs années après son apparition. Au travers de ses nombreux dépistages gratuits, le CeeD souhaite sensibiliser le grand public à cette maladie, évaluer les risques de développement de la maladie pour chacun mais aussi dépister plus précocement les personnes afin de prévenir l’apparition de  complications, qui peuvent être dramatiques.




Pour plus d'informations vous pouvez nous contacter :
03.90.20.12.12
association@ceed-diabete.org

     



  

Siège social

Boulevard René Leriche 67200 STRASBOURG

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association ZEBUNET
ZEBUNET
Association Comité de Valorisation de la Biomasse par l'Information et la Science (COVABIS)
Comité de Valorisation de la Biomasse par l'Information et la Science (COVABIS)
Association Jeunes Talents
Jeunes Talents
Association L'association des doctorants CIFRE en Sciences Humaines et Sociales (ADCIFRE SHS)
L'association des doctorants CIFRE en Sciences Humaines et Sociales (ADCIFRE SHS)