Rencontre avec l'équipe de Camille Boitel autour du décor de l'Immédiat

par Centre International des Arts en Mouvement

Le 13 octobre 2015 à 19:00

Billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

Paiement

70 places restantes

Selectionnez vos places

Participation à la rencontre - 1 adulte
gratuit
N'est plus disponible
Participation à la rencontre - 1 enfant (à partir de 9 ans)
gratuit
N'est plus disponible

Souhaitez-vous ajouter un don pour Centre International des Arts en Mouvement à votre inscription ?

Total

0 €

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Echanges autour de la conception du décor, la réalisation, son entretien, la création, avec Camille Boitel et son équipe technique.

Du 12 au 16 octobre, l'équipe technique de Camille Boitel est en résidence au Centre International des Arts en Mouvement pour réparer et conditionner le décor de leur création l'Immédiat avant une grande tournée outre-Atlantique.

Le temps d'une rencontre, le CIAM vous propose de découvrir le processus de conception et construction du décor de la pièce, en présence de Camille Boitel et des constructeurs du décor.

Le mardi 13 octobre à 19h.
Durée : 1h.


L'immédiat
Comment vivre dans l’immédiat ? Vivre l’ébullition, la frénésie, tout simultanément, brusquement le désordre béant et brutal. 
Sans rien prévoir, sans jamais savoir ce qui va arriver, surpris sans cesse, pris au vif, urgemment, dans un perpétuel accident. 
Sans mémoire, sans répit, sans cesse. 
Par fragments, par morceaux, par bouts d’histoires, par bouffées. 
Par cet entrebâillement jaillissent les défaillants, les agités, les irréguliers, les impulsifs, les obnubilés, les débordés, les naufragés du monde moderne, voilà ceux qui ont perdu le système. 
Appuyés sur de l’instable, leur corps s’est habitué au déséquilibre. L’accident s’est incrusté en eux. Ils sont imprévisibles, malades de rythme, grouillants, hilares, à vif. 
Raconter l’immédiat, c’est peut-être impossible. 
C’est ça sans doute, cette erreur de départ, qui rend l’aventure jubilatoire.