La page demandée n’est pas accessible, mais celle-ci peut vous intéresser !

CHAYA FRANCE

Humanitaire

TARA est une ONG qui protège et éduque des enfants indiens.

qui sommes-nous ?

En images

+5 Photos

Notre mission

Nous sommes une association Franco-Indienne, créée en 2008 par Pascal Fautrat, ancien éducateur de la Protection Judiciaire de la Jeunesse en France et Annick Adam, enseignante de l’Education Nationale à la retraite.

 

Nous avons pour mission de protéger, éduquer, améliorer les conditions de vie, rendre autonomes et changer durablement la vie d’enfants indiens en danger ou vulnérables, âgés de 2 à 22 ans.


Nous avons aujourd'hui cinq programmes, tous implantés à New Delhi :

- Trois maisons où vivent des enfants placés par le juge des enfants : TARA Tots, TARA Boys, TARA Girls

- Un centre d'accompagnement pour jeunes majeurs : TARA Big Birds

- Un centre de jour pour enfants en situation de décrochage scolaire ou à risque de décrochage : TARA Outreach Centre


Nos valeurs sont l'humilité, la tolérance, le pardon, l’empathie, la paix, le courage, la dignité, le respect, la générosité, l'esprit critique, l'intégrité et l'hygiène.

 

A ce jour, le nombre de bénéficiaires de nos projets est de 140 enfants, qui se trouvent ou trouvaient en situation de grande vulnérabilité. Nous estimons pouvoir accompagner 260 enfants d’ici décembre 2019.

 

Nos bénéficiaires sont des enfants issus des castes les plus défavorisées et de classes pauvres et marginalisées. La majorité des familles que nous accompagnons ont migré à Delhi pour trouver un travail (voir cette vidéo sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=iXTts-MV1jQ) ou fuir des violences familiales ou communautaires.

En outre, nos programmes visent à lutter contre les discriminations envers les jeunes filles.

Il est important de rappeler que la majorité des enfants non scolarisés sont des filles, notamment issues des classes sociales les plus modestes. Les filles représentent les deux tiers des personnes illettrées âgées de 15 à 24 ans et seulement 26,6% des femmes adultes ont eu accès à l’enseignement secondaire.[1]  Adultes, la plupart des femmes ne sont pas indépendantes financièrement. En effet, en 2011, d’après les données de la Banque Mondiale, 51% des femmes étaient comptabilisées sur le marché du travail et 85% d’entre elles étaient considérés comme travailleuses précaires.[2] En outre, en dépit des protections légales en place, la violence domestique est toujours un fléau de la société indienne.[3] Nous veillons à ce que nos programmes accueillent au minimum 50% de filles et organisons des nombreuses actions de sensibilisation à la question de l’égalité de genre, auprès des enfants, des équipes en place et des familles.


Nous avons deux structures associatives, une en France, CHAYA France qui nous permet de récolter les fonds pour les programmes qui sont implémentés sur place via l'ONG ONYVA. Chacune de ces associations dispose d’un conseil d’administration composé de membres venus de divers horizons : spécialistes du développement et des projets humanitaires, enseignants, magistrats spécialisés dans la protection de l’enfance…

CHAYA et ONYVA assurent ensemble le pilotage et l’orientation stratégique des projets TARA. TARA, veut dire étoile en Hindi et est le nom donné par les enfants aux différents centres d’accueil.

 

Notre site internet est :

https://www.taraindia.org/fr



[3] Op. Cit. Justice Verma Committee Report, p. 69.

 

Détails sur nos programmes de maisons pour Enfants

Pour qui ?

Les Maisons TARA sont destinées à des enfants qui n’ont ni maison ni famille étant en mesure de s'occuper d'eux. Nos maisons ne sont pas des institutions ! Elles sont délibérément de petite taille et ne contiennent jamais plus de 20 enfants.

 

Pourquoi seulement 20 enfants par maison ? 

Le chiffre peut paraître dérisoire quand on sait que Delhi compte plus de 100 000 enfants abandonnés. D'ailleurs les foyers locaux hébergent des centaines d'enfants.
Avant de nous lancer, nous avons visité plusieurs de ces établissements. Premier constat : il s'agit en fait de maisons de correction. Les enfants, très peu encadrés, y vivent dans la violence et l'anonymat. Ils sont (chichement) nourris, vaguement éduqués, on ne formule guère de projets d'avenir pour eux et on les remet à la rue à 18 ans sans qualification.


Nous pensons au contraire que seule une atmosphère chaleureuse et familiale peut permettre à nos enfants de se reconstruire et de s'épanouir. Que seule notre implication et notre engagement peuvent leur redonner le goût de vivre.


La qualité de l’encadrement:

La qualité de l’encadrement: Pascal Fautrat est le chef de projet, Directeur du foyer, prenant toutes les décisions de gestion du projet et proposant aux deux associations partenaires les décisions stratégiques. Il est secondé par des manageurs et des éducateurs professionnels, auxquels s’ajoutent des veilleurs de nuit, cuisinier/e et personnels d’entretien. Les enfants sont en permanence sous la supervision d’au moins un adulte. 


L'Education :

  • Education : A TARA les enfants ont appris le respect de soi et des autres, ils ont acquis l’esprit d’équipe, l’honnêteté (pas un vol à déplorer) et la franchise. Le problème de la violence, prédominant dans tous les établissements, est à TARA canalisé et contrôlé. La violence, physique aussi bien que psychologique, est interdite de la part des adultes et quasiment absente des relations entre enfants. Les enfants sont encouragés à parler de leurs problèmes avec les adultes plutôt que de régler leurs comptes eux-mêmes, ils font l’apprentissage de la démocratie en élisant leur représentant ; ils sont ouverts sur le monde, au contact des volontaires de plusieurs nationalités, par leurs relations à distance avec leurs parrains et marraines étrangers et par l’usage supervisé d’internet et de la télévision.


Le soutien scolaire

  • Scolarité : grâce au soutien scolaire dispensé à TARA, soit par des volontaires, soit par des professeurs salariés, les enfants ont tous été admis dans des écoles de bon niveau, et pour certains, dans de très bonnes écoles privées, dont l’enseignement est dispensé en anglais. Ils sont activement soutenus dans leurs devoirs et préparations aux examens.


Des soins médicaux

  • Les enfants bénéficient d’un suivi médical régulier et complet, ils sont proprement vaccinés, leur charte alimentaire est conçue par un diététicien, appliquée strictement et révisée deux fois par an.


Des activités extra-scolaires

  • Les activités physiques et sportives jouent un rôle prépondérant pour le développement mental et l’équilibre des enfants. Une bonne partie de l’emploi du temps y est consacrée : arts martiaux (tae kwon do, judo), yoga, danse, jogging (préparation au semi-marathon de Delhi), piscine (tous les enfants ont appris à nager). Par ailleurs, tous les jours les enfants ont une heure de jeu et sports collectifs en plein air.


Siège social

48 rue du Maréchal Foch 78000 Versailles

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Planet Renew
Planet Renew
Association ENFANCE PARTENARIAT VIETNAM
ENFANCE PARTENARIAT VIETNAM
Association Momavali-France
Momavali-France
Association Rotaract Club Versailles
Rotaract Club Versailles