Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de CICP pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Collecte de fonds au profit du Centre Laylac du Camp de Dheisheh en Palestine

par CICP

Collecte de fonds au profit du Centre Laylac du Camp de Dheisheh en Palestine - CICP

Campagne d'urgence pour maintenir le Centre Laylac ouvert

 Le partenariat CICP - Laylac

 Dans le cadre du Réseau international des lieux autogérés de création et de solidarité, le Centre international de culture populaire (CICP), une maison de solidarité internationale  à Paris, a décidé de répondre à l'Appel à solidarité de LAYLAC, un Centre d'éducation populaire autogéré en Palestine, situé dans le camp de réfugiés de Dheihsheh, près de Bethléem. Le CICP et plusieurs de ses associations de solidarité avec la Palestine entretiennent des liens très forts avec le camp de réfugiés palestiniens depuis des décennies. Ces liens se sont renforcés pendant la deuxième Indtifada, et depuis 2005, le CICP s'est engagé à aider les jeunes volontaires du Camp, notamment regroupés au sein du Centre LAYLAC, à construire une société plus juste, construite à la base et par les réfugiés eux-mêmes en vue de se libérer de la colonisation et de s'émanciper des politiques verticales au sein de la société palestinienne. Le Centre LAYLAC, qui utilise l'éducation populaire comme un outil pour toutes et tous, est en difficulté financière actuellement. Nous avons décidé de nous mobiliser une nouvelle fois pour les aider à continuer leur combat pour construire un autre monde plus juste en Palestine et ailleurs. Rejoignez-nous!

 Laylac contexte et présentation

 Le camp de Dehisheh est un des camp parmi les centaines établis en 1949, pour accueillir plus de 750 000 palestiniens fuyant leurs villages lors de la guerre de conquête de 1947-48 qui a abouti à la création de l’État d’Israël sur les terres palestiniennes. Aujourd’hui le camps compte 15000 réfugiés et Dehisheh est le cinquième camp de Cisjordanie en termes de population. Il est aussi un des camps les plus actifs politiquement et donc l’un des plus ciblés par l’armée israélienne. Dans ce contexte, l’existence de structures comme Laylac pour maintenir la lutte pour l’émancipation de la Palestine est plus que nécessaire.

 L’association s’adresse principalement aux enfants et aux jeunes à qui elle propose de nombreuses activités culturelles (cours de dessin, de théâtre, street festival), sportive (escalade) et politique en organisant des manifestations contre l’occupation israélienne à l’occasion de dates clefs comme le « land day », l’« apartheid week », ou de manière plus ponctuelle, en réaction aux attaques du camps par l’armée israélienne ou par les forces de police palestiniennes.
L’association, est aussi un espace de vie, puisque qu’elle accueille dans sa guest house des volontaires internationaux solidaires de la cause palestinienne. Ses locaux sont donc un espace de rencontre et d’échanges entre jeunes internationaux et palestiniens sur les pratiques politique alternatives .

 À travers ses différents départements Laylac offre l’opportunité aux jeunes et enfants de s’exprimer, de témoigner de leur réalité à travers l’art par le biais de la réalisation de courts métrages, de pièces de théâtre ou de la musique. Ré-investissement des territoires classés zone C par les jeunes du camp à travers l’escalade avec le projet « Climb the wall »


Travail de préservation de la mémoire de la Palestine historique dans les ateliers de dessins, hommage aux prisonniers politiques dans les geôles israéliennes lors du dernier projet peinture « in between » (dont le CICP était partenaire ) ou encore préparation de représentation théâtrale sur le thème de l’occupation.

In Between le livre retrassant la génese du projet peinture


Toutes les activités proposées par Laylac sont sous-tendues par un projet politique, celui de l’empowerment de la jeunesse palestinienne, et de la lutte contre l’occupation et la colonisation israéliennes.
Exister envers et contre tout, continuer à travailler avec la jeunesse du camp de Dehisheh c’est déjà résister à la politique israélienne et à la volonté de contrôle des partis politiques palestiniens. 

 Aujourd’hui l’association est dans une impasse financière mais l’équipe de Laylac n’en est pas à son premier défi. L’histoire de l’association est faite de prise de risque et de lutte pour continuer à exister de manière indépendante.

 Créé et autogéré depuis depuis bientôt quinze ans par des volontaires palestiniens, l’association fait face aujourd’hui à un déficit financier qui met en péril la pérennité et l’existence immédiate de la structure. Laylac a toujours refusé les financements gouvernementaux ou ceux d’organisations politiques locales ou internationales. Laylac, qui souhaite continuer son travail de manière indépendante, reçoit fréquemment des propositions de financement de la part d’organismes extérieurs, financements qui permettraient à l’association de voir plus grand, mais qui lui imposeraient de répondre aux « demandes des investisseurs », une logique économique capitaliste que Laylac refuse, car, la lutte pour l’émancipation de la Palestine doit venir d’acteurs du peuple libre de toute pression.

 Le but de la collecte

 L’ensemble de la somme récoltée servira à maintenir Laylac ouvert et faire face pour les mois à venir faire face aux principales urgences payer les loyers de retard, les factures d’électricité, assurer le fonctionnement général de l’association.

Si vous le souhaitez, vous pouvez participer du 01/10/2017 au 30/11/2017 date de clôture de la cagnotte. Si vous souhaitez avoir plus d’information les activités, l’histoire, le fonctionnement de Laylac n’hésitez pas à nous écrire  (+ http://fr.laylacdo.org/)









Donner 100 euros

maintenir Laylac ouvert, lutter contre l'expensionisme et la politique d'apartheid d'Israel

Donner 150 euros

maintenir Laylac ouvert, lutter contre l'expensionisme et la politique d'apartheid d'Israel

Donner 200 euros

maintenir Laylac ouvert, lutter contre l'expensionisme et la politique d'apartheid d'Israel

Donner 250 euros

maintenir Laylac ouvert, lutter contre l'expensionisme et la politique d'apartheid d'Israel

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
c
catherine nguyen
04/12/2017
j
jean-luc coedic
04/12/2017
Anonyme
06/10/2017
Signaler la page