La Ballade Des Clowns Au Maroc

par Cie Art & Bazars

Faire un don

La Ballade Des Clowns Au Maroc

par Cie Art & Bazars

Faire un don

Permettre l’accès à la culture pour tous et développer l'art du clown dans tout le Maroc



PRÉSENTATION

Du nord au sud du Maroc, des douars jusque dans les grandes villes du Royaume, La Ballade Des Clowns est une valise d’actions culturelles et sociales portées par des passionnés, des intervenants professionnels et des associations engagées.

Les objectifs :

• Offrir un réconfort et des moments d’évasion par le rire aux enfants en situation précaire

• Contribuer au développement de l’accès à la culture pour tous et ce au niveau national

• Contribuer au développement culturel du pays

• Renouveler l’image du clown auprès des publics et des professionnels à travers une rencontre avec le clown contemporain et le théâtre de clown

• Accompagner et favoriser l'autonomie des secteurs éducatifs et associatifs dans l’intégration de la pratique du clown comme support de développement personnel et outil pédagogique à travers des échanges de pratiques et de savoir-faire.

Les atouts :

• Un projet d’action culturelle de long terme, développé dans plusieurs villes du Maroc : Marrakech, Fez, Midelt, Rabat, Casablanca et Kenitra...

• Un projet bénéficiant non seulement aux publics les plus fragilisés de ces territoires : enfants des rues, enfants hospitalisés et leurs familles, mais aussi aux jeunes artistes, aux éducateurs et aux structures engagées auprès de ces publics

Une stratégie de partenariat s’appuyant, d’une part, sur un consortium d’associations expérimentées, d’autre part, sur un réseau de partenaires au Maroc et en France.

Origine du projet

Grâce à une participation à un stage de clown franco-marocain, il y a 3 ans dans la ville de Meknès, Annick Renault, artiste clown au sein de la Cie Art & Bazars, a succombé aux charmes du pays. Une révélation d'autant plus forte liée à son histoire familiale marocaine qui a bercé sa jeunesse... Elle s'y est donc sentie chez elle. S'en sont suivis plusieurs voyages avec de multiples rencontres riches d’échanges,  qui lui ont permis  d’appréhender plusieurs aspects de la réalité culturelle du Maroc :

- l’image du clown contemporain est méconnue

- une motivation et une demande de connaissance de cet art de la part des structures culturelles, sociales et éducatives

- un fort potentiel artistique

- l'accès à la culture est difficile pour une partie de la population

- les activités culturelles et les spectacles proposés aux enfants restent à construire

Ce projet est né de tous ces constats, motivé par un fort désir de développer l'art du clown sous toutes ses formes au Maroc.

A quoi servira l'argent collecté ?

La Ballade Des Clowns rencontre des publics différents, propose des actions adaptées et spécifiques et a pour ambition de faire connaître l’Art du clown, mais aussi sa portée pédagogique et thérapeutique. Grâce à vos dons, vous devenez aussi acteurs, pour apporter espoir et joie de vivre aux enfants les plus démunis.

LES ACTIONS

• Clown dans le désert

En partenariat avec Jean-Marie Simon, Allumeur d’Histoires, la Ballade des clowns s’installe à Gourrama (province de Midelt). Annick Renault animera un stage de clown de 8 jours auprès d’enfants, garçons et filles de 8 à 14 ans. Le stage se déroulera dans l’ancienne synagogue de Gourrama habitée actuellement par une famille amazighophone. Le spectacle des jeunes stagiaires sera présenté en amazigh, arabe et français, sur la place du Douar. Une 2ème représentation aura lieu au sein des nomades de la tribu des Aït Sérouchen. Le tout sera suivi par un photographe français Michel Rissoan, dont les photos seront exposées  lors du Festival Internationale de la Culture Amazighe de Fès en mai 2018. En projet, un livre avec de brefs commentaires en tamazight, pourra être réalisé avec le soutien de l’IRCAM.

Coût de l'action : 1750 €

• Clown à l’hôpital

L’action pilote se déploie dans un premier temps à Marrakech, mais ambitionne de s’étendre à toutes les villes du projet avec le concours de partenariats locaux. Elle s’appuie sur l’expérience de l’association marocaine Mitak pour l’éducation, la culture et le sport et sur le savoir-faire de deux intervenantes Agnès Bralerait et Flore Debéthune de la Cie Gazouillis. L'objectif de cette action est d’offrir un réconfort et des moments d'évasion par le rire et la fantaisie à des enfants hospitalisés et de transmettre un savoir-faire dans la pratique du clown en milieu hospitalier, à travers le partage d’outils techniques avec des clowns marocains intervenant déjà en milieu hospitalier. L’action se déroule sur 2 sessions de 6 jours et associe :

- 3 jours de formation où les intervenantes partagent leurs valises artistiques et thérapeutiques, abordant le clown dans la rencontre avec l'enfant hospitalisé, le respect du matériel et de l'environnement (personnel soignant, parents).

-  Puis 3 jours de mise en pratique accompagnée, dans un hôpital de Marrakech.

Coût de l'action : 2360 €

• Clown et enfants des rues

L’action se déploie dans le cadre du partenariat avec l’association AL Karam  à Marrakech et le Centre culturel les Etoiles de Sidi Moumen à Casablanca. A travers la réalisation de 2 stages, les enfants découvrent l’art du clown, renforcent leur capacité communicationnelle et leur confiance en eux. Les stages donnent lieu à la création de spectacles, mobilisant le concours des éducateurs/animateurs et dont les représentations pourront réunir les familles, tous les enfants et jeunes suivis par la structure, et les partenaires de la structure.

Coût de l'action : 2680 €

• Le clown et l’art thérapie : « le clown comme pratique relationnelle »

Cette session de formation de 4 jours,  animée par Philippe Teissier, vise à découvrir l’état de clown et à l’aborder comme un potentiel support à la pratique relationnelle des éducateurs. A noter que cette formation pourra être effectuée en arabe, afin de transmettre au mieux les contenus aux participants.

Il s’agit d’initier au moins 8 éducateurs de l’association Al Karam, l'association Fiers et Forts  et d'autres au clown art-thérapie, afin de renforcer leurs compétences et de diversifier les modalités d’intervention sociale et de prise en charge des bénéficiaires.

Coût de l'action : 1595 €

• Spectacle « le Poids des Confettis », par la Cie Lune à l’Autre

Une représentation de ce spectacle est prévue au sein des locaux de l’association Al Karam, antenne de Marrakech.

Il s’agit de proposer aux enfants et aux familles bénéficiaires de l’association d’assister à un spectacle de professionnels et ainsi de leur permettre de découvrir l’art du clown.

A l’issue, un temps d’échanges et de rencontres pourra être programmé avec les artistes afin de débriefer sur le spectacle et de mieux appréhender l’art du clown.

Les publics ciblés principalement par cette activité sont les enfants hébergés au centre d’hébergement d’urgence de Marrakech (60) et 15 familles. Les enfants et jeunes fréquentant l’association pour les activités de jour seront conviés à cet évènement.

Une 2ème représentation est prévue pour les enfants des centres Malaika et Trait d´Union avec le soutien de la Fondation Fourtou.

Coût de l'action : 3290 €

Coût total des actions : 11675 € (transports internationaux et locaux, hébergements, nourritures, fournitures et cachets des artistes).

Si dépassement du plafond des dons, le surplus sera utilisé au vue d'autres actions dans d'autres villes car ce projet se veut pérenne.

LES ACTEURS DU PROJET

  • Annick Renault

Artiste clown depuis plus de 20 ans, elle créée en 2000, la Cie Art & Bazars avec  pour ligne directrice de promouvoir l’univers du clown. Chaussée de son nez rouge, elle se promène depuis, dans différents domaines en qualité de : comédienne, metteur en scène, conteuse, animatrice, clown acteur social et formatrice.

Depuis 2 ans, elle anime des stages de clowns franco-marocains pour adultes, mais aussi grâce à  son personnage clownesque « le Professeur  Anna TribAle », elle participe à différents festivals (Aurillac, Kenitra, Marrakech et Tunis).

Directrice Artistique et Formatrice de « la Ballade des Clowns au Maroc », Annick Renault travaille actuellement en partenariat avec différentes structures marocaines pour contribuer au développement de l’accès à la culture pour tous,  et d’accompagner les secteurs éducatifs et associatifs  dans l’intégration de la pratique du clown comme support de développement personnel et outil pédagogique à travers des échanges de pratiques et de savoir-faire. Elle va intervenir sur les projets suivants : Clown dans le désert, festival de la culture Amazighe, ateliers théâtre/clown pour enfant pour les associations Al Karam à Marrakech et Les Etoiles de Sidi Moumen à Casablanca.


  •  Jean Marie Simon

Écrivain conteur, ou plutôt « Allumeur d’Histoires » ainsi qu’il aime à se nommer, Jean-Marie Simon a vécu dix-sept ans au Maroc, aussi bien au Nord qu’au Sud où il a appris la langue arabe dialectale ainsi que quelques rudiments de tamazight (langue berbère). Lauréat de plusieurs prix de poésie, animateur d’ateliers d’écriture des deux côtés de la Méditerranée, initiateur et coordonnateur d’un projet regroupant six pays européens autour du conte, « Rêvons l’Europe », il a participé au festival du théâtre d’Avignon. Plusieurs de ses contes originaux et pièces de théâtre ont été montés par France Culture. Il a publié, chez "Voix d’Encre","Instantanés marocains", ainsi que "Barkhanes de la Nuit", et "Rendez-vous à Tendrara"chez Thierry Magnier éditeur, sans oublier "Contes de mes trois communes"et  "Justin des Montagnes"chez Plumes d’Ardèche. Consultant honorifique du Centre Sud Nord pour le Dialogue Interculturel, il anime des voyages contés dans le Sud du Maroc.

En collaboration avec la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Dhar el Mehraz de Fès il poursuit actuellement un atelier conte entre plusieurs établissements du secondaire marocain et les enfants des rues de Fès, en arabe classique, arabe dialectal, tamazight (langue berbère) et français, tout en préparant, en collaboration avec le professeur Moha Ennaji Directeur du Festival Amazigh de Fès, un livre sur « Vivre ensemble en terre d’Islam ».  En juillet 2010 le Festival de la Culture Amazighe de Fès lui a rendu un hommage pour sa contribution au rapprochement des cultures marocaine et française.


  • Michel Rissoan

Photographe depuis plus de 30 ans, il a touché à tous les domaines photographiques : portraits, publicité, industrie, social, tourisme, paysages...

Depuis octobre 1997, il est reconnu comme "auteur-photographe". Il réalise des prises de vues, d'illustrations pour l'édition et pour des expositions. Passionné par l'Ardèche pays de ses origines où il réside, il est l'auteur de nombreux ouvrages édités " Ardèche : terre de châteaux, terre d'histoires, terre de villages" en collaboration avec Michel Riou historien (éditions la Fontaine de Siloé) et de nombreux  ouvrages sur sa région.

"L’idée de ce projet remonte déjà à 4 ou 5 ans, Jean-Marie Simon et moi travaillions à la réalisation du livre « Justin des Montagnes ».
Il me parlait du Maroc et surtout du petit marocain « Hammou » qu’il venait de prendre sous son aile. Me disant tout le bien et le plaisir que lui procuraient les moments privilégiés qu’il entretenait avec, « son fils » Hammou. Il me parlait de ses origines  Berbères, de ses parents bergers vivant sous la tente en plein désert avec leur troupeau, dans la chaleur torride des jours d’été et le froid glacial des nuits d’hiver. Hammou vivant chez sa tante, à la ville, pour pouvoir aller à l’école.
Tout cela, bien-sûr, m’intéressait et je commençais échafauder dans ma tête des images plus fortes les unes que les autres : des portraits, des paysages, des villages, l’école, le désert …
Il y avait, là, matière à réaliser un beau reportage photographique, humain et haut en couleur.Tous les ingrédients étaient réunis.
Il nous fallait trouver le fil conducteur à tout cela, celui qui nous permettrait de pouvoir avoir accès quasiment à tout : ce fil rouge était bien-entendu « Hammou ».
C’est lui qui sera la clé de toute cette aventure, notre guide, il nous permettra de briser la frontière de la langue Berbère et aller à la rencontre de sa famille nomade.
Notre voyage se situera entre Fès et Errachidia, nous comptons environ 4 semaines pour le mener à bien. Ce projet « clown dans le désert » qui me semble vraiment épanouissant, ludique et dépaysant pour ces enfants" complète parfaitement la réalisation de ce reportage photographique."




  • Hammou Ardente

Traducteur berbère action  "clown dans le désert"


  • Agnès Bralerait

Elle est entrée dans l’association de clown en milieu hospitalier "Rirôli" en 2007, elle en est aujourd’hui la Présidente. A cette époque, elle faisait aussi du clown à Balthazar, école de cirque ainsi qu’à la Cie « le nez au vent ».

Elle a ensuite suivi des cours de théâtre impro à la compagnie des Sherpas ce qui l’a amenée à présenter ses premiers sketchs sur la scène du Montpellier Comédie Club.

Elle a joué dans différents duos notamment dans « La vie intime du commandant Couchtôt » de la Cie "le clown du spectacle" et également dans"deux filles en aiguilles"aujourd’hui dans l’écriture d’un spectacle solo.

"Nénette" aime donner le sourire aux enfants hospitalisés. Elle aime par dessus tout les couleurs, la poésie, le décalage et l’absurde.

Sa rencontre avec Annick Renault et Ali Mimoun de l'association Mitak dans un stage de clown franco-marocain à Marrakech, l'a conduite à proposer son savoir faire dans la pratique du clown en milieu hospitalier dans le cadre de la Ballade Des Clowns au Maroc. En novembre 2017, à l'occasion de la journée Mondiale de l'enfance, elle a participé à la table ronde "l'enfant à l'hôpital" à l'institut français de Marrakech.



Lien du site association Rirôli : http://www.riroli.com/
  • Flore Debéthune

Infirmière libérale en activité. Trésorière et bénévole de l'association "Rirôli" depuis 2011.
Elle fait partie de la troupe de théâtre amateur « La compagnie de la pièce montée» de Murviel les Montpellier depuis 11 ans. C’est d’abord dans une démarche théâtrale qu’elle a approché le clown nourrissant ainsi sa pratique. Puis naturellement le lien s’est fait avec la pratique du clown en milieu de soins comme une alternative au soin infirmier. Le clown lui est apparu comme un sas de décompression et de relativisation dans sa pratique professionnelle. Le sourire des enfants comme un cadeau est une victoire ! Le clown c’est la vie tout simplement ! Associée à Agnès Bralerait dans le duo de clown à l'hôpital, elle s'intègre au projet de la Ballade Des Clowns.

  • Philippe Teissier de la Cie les 1000 & 1 monde

Éducateur pendant 30 ans auprès d'adolescents et de jeunes adultes en difficulté, en France (Paris et sa banlieue) et à l'étranger (en Palestine et Tunisie) : Maison d'Arrêt, Centres Sociaux, Foyers Éducatifs, dans le cadre de Missions de solidarité internationale, d'associations, intervenant pour les formations d'éducateurs et d'animateurs. Cet arabophone, passionné par les arts du spectacle et amoureux du clown, mobilise depuis plusieurs années son expérience à la rencontre de l’art thérapie et de la pratique du clown pour transmettre et accompagner des jeunes professionnels.


  • Benoit Cleenewerk & Michel Varlet de la Cie Lune à l'autre

Ils présenteront leur spectacle à Marrakech pour l'association Al Karam, les centres Malaika et Trait d´Union.

Lien video : https://www.youtube.com/watch?v=v-nussFpOds

LES PARTENAIRES AU MAROC

  • Association Al Karam, protection des enfants en situation précaire à Marrakech

https://www.facebook.com/assokaram/
  • Centre Culturel Les Etoiles de Sidi Moumen à Casablanca

http://fondationalizaoua.org/wp/fr/centre-culturel-les-etoiles/

  • Festival de Fès de la Culture Amazighe

http://www.festivalamazighfes.com/

  • Maison des jeunes de Gourrama et association Errouad pour l'enfance et la jeunesse

https://www.facebook.com/ass.errouad1/


  • Ali Mimoun clown au CHU de Marrakech et membre actif de l'association Mitak




Donner 15 euros

j'adhère au projet de la Ballade Des Clowns Au Maroc

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
E
Ernest Renault
15/08/2018
V
Vaninna Baldini
01/07/2018
A
Aurore Lavoine
01/07/2018
Signaler la page