Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Cie Du Côté de la Scène pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Jalousie en 3 mails à Avignon

par Cie Du Côté de la Scène

Jalousie en 3 mails à Avignon - Cie Du Côté de la Scène

Aidez-nous à financer notre projet théâtral pour le festival Off d'Avignon 2019

Après les bons retours que nous avons eu des représentations de notre spectacle  Jalousie en 3 mais d'Esther Vilar, nous avons décidé de poursuivre les représentations au coeur des remparts d'Avignon dans le festival Off 2019.
Le spectacle a été créé au Théâtre des Rochers à Clamart (92) en septembre 2018, puis joué au Théâtre Clavel à Paris.
Aidez-nous à poursuivre cette belle aventure humaine et théâtrale et à faire connaître notre travail.

Nous jouerons au Grand Petit Théâtre d'Avignon du 5 au 28 juillet 2019 après 3 représentations au Théâtre des Rochers à Clamart (92) les 10,11 mai à 20h30 et le 12 mai  à 17h.

Jalousie en 3 mails :

Il y a d'abord trois tragédies de femmes. Et pourtant c'est bien une comédie, une comédie sociale, satirique... Misogyne ? Non, pas vraiment. Il s'agit d'une certaine vision des femmes, celle qu'Esther Vilar porte sur la gente féminine de nos démocraties occidentales.
Car dans la pièce, ce sont clairement les femmes qu'on regarde à la loupe. Comme dans une île interdite aux mâles, l'homme est volontairement absent. Et pourtant, il n'est question que de lui.

Trois figures féminines, trois âges différents, trois façons de réagir pour une même situation. Ou peut-être est-ce la même femme, à trois âges de la vie ?

Un texte cruellement drôle et sensible.







A quoi servira l'argent collecté ?

Nous avons déjà payé une partie de la location du théâtre.

Aidez-nous à financer 3000€ pour nous permettre de payer :
  • notre hébergement : location d'un 2 pièces pour un mois
  • le solde de la location du théâtre
  • notre apparition dans la catalogue du festival Off d'Avignon
  • nos frais de communication (affiches, flyers, etc...)
  • les droits d'auteur

Notre équipe

Yana : Camille Cieutat


Diplômée en arts du spectacle et en italien, Camille se lance dans une formation en Art Dramatique chez Acting International puis à l'Ecole Jean Périmony (Paris, Promotion 2013). Peu après, elle fait de la figuration sur quelques longs-métrages (Guillaume et les garçons à table, de Guillaume Gallienne, Three days to kill de McG,…) et tourne dans plusieurs courts-métrages et webséries.

Parallèlement, elle joue au sein de plusieurs troupes de théâtre, qui lui permettent d'aborder des genres très différents avec notamment les rôles de Viviane dans Un Fil à la Patte (Feydeau), Lady Teazle dans L'Ecole de la Médisance (Sheridan), Mme Smith dans La Cantatrice Chauve(Ionesco), puis Je veux voir Mioussov(Kataïev), Le Dragon(Evgueni Schwartz). 

En 2016, elle assure la co-mise en scène de L'Invitation au Château (Jean Anouilh), pour l'Association SCRIBE-Paris et participe également à la création de Station : Âmes Perdues, avec la Compagnie des Orah, spectacle qui a été sélectionné au Festival Les Floréales à Paris en 2017.

Elle a par ailleurs intégré la Compagnie Étincelle au sein de laquelle elle joue Camille dans On ne badine pas avec l’amour (Musset), Edith de Berg dans L'Aigle à deux têtes (Cocteau) notamment au Théâtre de Cambrai et les rôles d'Arsinoé et d'Eliante dans Le Misanthrope(Molière).

Depuis fin 2017, elle est assistante metteur en scène du spectacle pour enfants La Rivière à l'Envers - Hannah pour la Compagnie Mad & Gus. En 2019, elle sera assistante à la mise en scène d'Ariane Angeloglou pour sa création théâtrale, La Chasse d'eau, dans le cadre du Prétexte des mots.


Helen : Églantine Bonetto



Après le bac, Églantine a suivi une formation théâtrale pendant 4 ans en même temps que ses études supérieures. D’abord aux conservatoires du 14ème et du 5ème arrondissement de Paris, puis au Cours d’art dramatique Raymond Girard, dans le 6ème arrondissement de Paris. Depuis, elle a joué dans différentes troupes de théâtre, et la dernière en date ; le Théâtre des Rochers à Clamart (92), lui a donné une solide expérience du travail de comédienne et du jeu sur scène dans des emplois très variés. Églantine fait également de la mise en scène et a donné des cours de théâtre.

Quelques rôles parmi les pièces jouées :
Une comédienne dans La Locandiera de Carlo Goldoni en 1999, La vieille maman dans l’Azote de René de Obaldia en 2000, Elmire dans Tartuffe de Molière 2001, Liz Preston dans Le canard à l’orange de W. Douglas Home en 2002, Hortense dans Le legs de Marivaux en 2000, Mme Chanel dans Huit Femmes de Robert Thomas en 2002, Gilberte dans Le lavoir D. Durvin et H. Prévost en 2004, Marie Steuber dans Le temps et la chambre de Botho Strauss en 2005, La Comtesse dans Le mariage de Figaro de Beaumarchais en 2006, Madame Doudkina dans Je veux voir Mioussov de Valentin Kataev en 2006, Frosine dans L’avare de Molière en 2008, le prologue et le choeur dans Antigone de Jean Anouilh (au théâtre de Nesle à Paris ) en 2009, Lucienne dans Le dindon de Georges Feydeau en 2011, Salomé Otterbourne dans Mort sur le Nil de Agatha Christie en 2013, Mlle Georges dans Frédérick ou le boulevard de crime de Eric-Emmanuel Schmitt en 2014, Le docteur dans Hôtel des 2 mondes de Eric-Emmanuel Schmitt en 2015, La comtesse dans Un fil à la patte de Georges Feydeau en 2015, La marquise dans son adaptation de Un diable par la queue de Philippe de Broca en 2017, Bélise dans Les femmes savantesde Molière en 2018...

Mise en scène :
La Cerisaied'Anton Tchekhov en 2004, La Sorcière du placard à balaisde Pierre Gripari (jeune public) en 2006, Le Révizorde Gogol en 2010, adaptation théâtrale du Diable par la queue de Philippe de Broca en 2017.

Iris : Fanny Passelaigue


Fanny découvre le théâtre à l’âge de 8 ans. Depuis, elle ne l’a plus quitté… Après une licence en art du spectacle, Fanny intègre le CEPIT du conservatoire de Versailles puis la prépro de Fribourg en Suisse. Récemment, on a pu la voir au Théâtre du Gymnase dans Félicie de Marivaux mis en scène par Paolo Domingo (2016) avec la compagnie Scrap n’scène, dans Deux Frèresde Fausto Paravidino (2016) puis l’année suivante dans Huis clos de Jean Paul Sartre au Théâtre de la Croisée des Chemins (2017).

Avec la compagnie Théâtre Passion Partage elle interprète Bolette dans La Dame de la mer d’Ibsen, pièce jouée en Norvège en 2018. Elle met également en scène les élèves des ateliers Théâtre Passion Partage de Moisson (78).

Fanny joue aussi pour les scolaires le spectacle de marionnettes Un cadeau pour le père Noël de la compagnie Coconut (2017). Parallèlement, Fanny se passionne pour les arts du cirque et plus particulièrement pour le trapèze et le tissu aérien. Elle anime des ateliers mêlant arts du cirque et théâtre avec la compagnie Isis.

Mise en scène : Philippe Doré



Philippe suit de 1987 à 1990 une formation professionnelle (interprétation, improvisation et poésie), dans un cours d'art dramatique à Paris : direction Daniel Postal et Marie-Thérèse Normant formés au Cours Simon. En fin de cycle, il joue en 1991 au Théâtre 14 à Paris dans Biographie : un jeu de Max Frisch dans une mise en scène de Daniel Postal. En 1992 il suit un stage de clown sous la conduite de Mona Muche formée entre autres à l'école Lecoq. 

Il donne des cours de théâtre adultes, enfants et adolescents pour le compte de  différentes structures depuis de nombreuses années et notament des cours de théâtre masqué. 

En 2004, il devient directeur artistique du Théâtre des Rochers à Clamart. En 2007, il suit un stage de jeu masqué (masques commedia dell'arte et masques Balinais) sous la conduite de Serge Poncelet (spécialiste du jeu burlesque qui a travaillé avec Ariane Mnouchkine).

Depuis 1999 il a mis en scène :
Un mouton à l'entresol d'Eugène Labiche, Huis clos de Jean-Paul Sartre, Les gourmands disent…Création collective, Tailleur pour dames de Georges Feydeau, Les cents pas de Jean-Michel Ribes, Le Temps et la Chambre de Botho Strauss, Je veux voir Mioussov de Valentin Kataev, Macbette de Ionesco, Knock de Jules Romains, Exercices de style de Raymond Queneau, Les Fourberies de Scapin et Le Malade Imaginaire de Molière, Danger Public de Frédéric Sabrou, Chacun sa croix de Jean-Christophe Barc, La pose de Carole Fréchette, Sous contrôle de Frédérique Sonntag, La Réunification des 2 Coréesde Joël Pommerat, Théâtre sans Animaux de Jean-Michel Ribes...

Depuis 1991 il a joué :
Le Malade Imaginaire de Molière (Purgon), Le Dindon de Georges Feydeau (Vatelin), Les Fourberies de Scapin de Molière (Géronte), L’Avare de Molière (Harpagon), Après la pluie de Sergi Belbel (le directeur administratif), Le Père Noël est une ordure (Preskovic), George Dandin de Molière (rôle titre), Le Temps et la Chambre de Botho Strauss (l'inconnu), La Cerisaie d'Anton Tchekhov (Gaëv), Crac dans le sac ! de Pierre Gripari spectacle jeune public (le soldat), Tailleur pour dames de Georges Feydeau (Moulineaux), Barouf à Chioggia de Carlo Goldoni (Isidoro), Tapage nocturne de Marc-Gilbert Sauvajon (Frédéric), Le Legs de Marivaux (le marquis), La Locandiera de Carlo Goldoni (le marquis de Forlipopoli), La Paix chez soi et Les Boulingrins de Georges Courteline (Trielle et des Rillettes), Les Gourmands disent…création collective, Biographie : un jeu de Max Frisch (plusieurs rôles), Nekrassov de Jean-Paul Sartre (plusieurs rôles), La Maison de la nuit de Thierry Maulnier (Krauss), Je veux voir Mioussov de V. Kataev, Le Collier d'Hélène de Carole Fréchette (l'homme), La Petite pièce en haut de l'escalier de Carole Fréchette (Jocelyne), Mère courage de Bertolt Brecht (le cuisinier)...

L'auteure

Esther Vilar

Esther Vilar est une fille d’immigrants allemands qui a grandi en Argentine. D’abord médecin de profession, elle décide ensuite de se consacrer entièrement à l’écriture. Connue pour ses multiples pièces et romans, elle l’est également pour ses essais politiques qui ont nourri les grands débats du 20ème siècle  (Le Sexe polygame en 1971).

Après de nombreuses années d’allers-retours partout dans le monde, elle vit aujourd’hui à Londres. Sa première pièce, La papesse Américaine,  a été montée avec Éléonore Hirt dans le rôle principal avant d’être reprise ensuite dans le monde entier. Notamment avec beaucoup de succès en 2010, 2011 et 2012 dans le festival off d'Avignon dans une mise en scène de Thierry Harcourt avec Nathalie Mann dans le rôle de la papesse.

A Paris, La Stratégie du papillon a également été jouée, avec toujours dans le rôle principal Éléonore Hirt et dans une mise en scène de Viviane Theofilides.

Jalousie en trois fax était à l’affiche en 2001/2002 et plus récemment en 2010 avec Nicole Croisille (Jalousie en 3 mails). Les deux versions dans une mise en scène de Didier Long. La pièce a aussi été jouée en 25 productions différentes dans les pays de langue allemande et également à Barcelone.


Note d'intention :

Il y a d'abord trois tragédies de femmes. Et pourtant c'est bien une comédie, une comédie sociale, satirique... Misogyne ? Non, pas vraiment. Disons qu'il s'agit d'une certaine vision des femmes, celle qu'Esther Vilar porte sur la gente féminine de nos démocraties occidentales.

Du point de vue du spectateur masculin dans la salle, voici une situation étonnante, troublante et réjouissante à la fois : soudain il peut voir le comportement des femmes entre elles, dans leur intimité, quand l'homme n'y est pas.

Car dans la pièce, ce sont clairement les femmes qu'on regarde à la loupe. Comme dans une île interdite aux mâles, l'homme est volontairement absent. Et pourtant, il n'est question que de lui. Il est l'enjeu, le trophée, que trois femmes s'arrachent d'abord et qu'elles transforment finalement en objet : « tout ça pour ça ! » dira Helen en parlant de Lazlo son mari.

Oui, dans cette pièce, Yana, Helen et Iris montrent qu'elles peuvent engager le combat, même si ce n'est qu'avec des mots. En s'envoyant des mails destructeurs, elles se blessent, se déchirent, se meurtrissent. Elles ont des rapports virils, usent du combat frontal, veulent l'élimination totale de la rivale. Et dans ce combat, elles mettent toute leur énergie, leur ruse, leur intelligence. Devant nos yeux, ces trois figures de femmes fortes, indépendantes, intelligentes, à l'esprit décapant, se manipulent, jusqu'au désespoir, pour un homme, le même homme.

Trois figures féminines, trois âges différents, trois façons de réagir pour une même situation. Ou peut-être est-ce la même femme, à trois âges de la vie ? La plus jeune est vraiment affectée : trop inexpérimentée, elle sombre dans la dépression. La malheureuse a cru au grand amour. La deuxième souffre autant mais seulement parce que son amour propre en est affecté. Quant à la troisième, l’épouse légitime, la plus mûre, qui a traversé les épreuves de la vie, (et aussi les épreuves de la vie commune !), elle s'en remet, puise sa force dans la colère et la jalousie, trouve l’énergie de se redresser, de continuer, de repartir au combat.

Mais alors se pose la question : comment ces femmes indépendantes peuvent-elles être si facilement victimes d'un homme ? Et est-ce seulement la douleur de ne plus être aimées qui les poussent, ou leur fierté, leur ego, leur propre solitude ? L'homme est-il vraiment important dans cette lutte ou bien n'est-il qu'un prétexte pour garder une identité, l'image qu'elles ont d'elles-même ?

Helen, Yana et Iris, toutes trois femmes accomplies, ont une vie professionnelle riche et ne dépendent pas d'un homme pour subsister, mais pourtant elles restent encore « ancienne mode ». Elles refusent de se confronter aux hommes. Telles des princesses de contes, elles attendent en haut d'une tour que le prince charmant vienne les délivrer. D'ailleurs dans les indications  d'Esther Vilar, elles vivent toutes trois dans la même tour, à New York...

Mais au fil de l'histoire, le combat ayant éliminé la plus fragile des trois, et l’amour ayant disparu, il reste à entretenir la jalousie qui devient un stimulant puissant : voilà Helen qui se dit « accroc à la jalousie » comme une morphinomane. Il ne lui reste plus qu'à conclure un pacte avec sa « sœur meurtrière ».

Voilà trois femmes, manipulatrices, cruelles et séductrices tout autant que victimes, piégées à leur propre jeu. Game over...



Donner 10 euros

Donner 10€ et +

Invitation au pot du 11 ou 12 mai qui aura lieu au Théâtre des Rochers à Clamart après la représentation

Donner 20 euros

Donner 20€ et +

Invitation pour une personne à Clamart + invitation au pot du 11 ou 12 mai qui aura lieu au Théâtre des Rochers à Clamart après la représentation

Donner 50 euros

Donner 50€ et +

Invitation pour 2 personnes à Clamart ou Avignon + invitation au pot du 11 ou 12 mai qui aura lieu au Théâtre des Rochers à Clamart après la représentation

Donner 100 euros

Donner 100€ et +

Invitation pour 2 personnes à Clamart ou Avignon + invitation au pot du 11 ou 12 mai qui aura lieu au Théâtre des Rochers à Clamart après la représentation ou boire un verre avec toute l'équipe après une représentation à Avignon + 1 affiche signée par toute l'équipe

Donner 150 euros

Donner 150€ et +

Invitation pour 3 personnes à Clamart ou Avignon (une invitation en plus tous les 50€) + invitation au pot du 11 ou 12 mai qui aura lieu au Théâtre des Rochers à Clamart après la représentation ou boire un verre avec toute l'équipe après une représentation à Avignon + 1 affiche signée par toute l'équipe

Donner 500 euros

Donner 500€ et +

Nous viendrons jouer le spectacle chez vous en théâtre d'appartement pour vous et vos amis + 2 invitations pour le spectacle à Clamart ou à Avignon + 1 affiche signée par toute l'équipe et bien sûr se retrouver et discuter autour d'un verre avec l'équipe

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Cie Du Côté de la Scène. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
D
David Foucaud
02/06/2019
F
Françoise GROGNIER
13/05/2019
C
Colette Mainguy - 20,00 €
10/05/2019
Je suis ravie de participer à votre campagne ! J’ai beaucoup aimé votre pièce et vous souhaite le meilleur en Avignon :-)
Signaler la page