Volte-face in no sens, mémoire pour le futur

par Cie Omnibus

Faire un don

Volte-face in no sens, mémoire pour le futur

par Cie Omnibus

Faire un don

Un spectacle nucléaire qui pulvérise la peur, secoue les sens et ouvre les imaginaires.  


Présentation du projet

Hiroshima, Nagasaki 1945, Tchernobyl 1986, Fukushima 2011.

Notre spectacle affronte le réel, en s’appuyant sur la mémoire des catastrophes nucléaires, enfouie dans un déni collectif. Une fois cette parole des témoins ressuscitée, la réflexion peut enfin advenir et s’épanouir dans une volte-face commune et puissante !

Tenter de pulvériser la peur pour sortir de la sidération. Mettre en mouvement les imaginaires : c'est cette énergie que nous voulons transmettre de manière métaphorique.

Comment faire au juste ? Objectif à la fois modeste et ambitieux : faire vivre un moment artistique que nous souhaitons intense et beau pour semer des graines d’énergie précieuses. 

Avec 6 taïkos – tambours japonais, 1 guitare électrique, 3 voix et des textes décoiffants, des images. Les vidéos ajoutent leur grain de sel à la transformation du lieu, abolissant les frontières entre les mondes du vivant. Ce n’est plus le cœur nucléaire qui fusionne, ce sont nos vies organiques qui circulent et se fondent. 



Origine du projet

–– Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de ce spectacle  ? 

C’est l’histoire d’une rencontre, une histoire d’amitié artistique et d'un « nous » qui se construit. Chantal Puccio et Yumi Célia veulent travailler ensemble sur des sujets sociétaux sensibles qui les taraudent toutes les deux. Mais avec leurs armes, pour l’une les taïko, pour l’autre sa voix. 

–– Oui d’accord, mais en quoi ce spectacle  est-il si important pour vous ?

On est convaincues que l’art peut bouleverser le monde même sur un court instant, s’il sort du récréatif. Ambitieux ? Sinon quoi ? On meurt, non ? On est habitées par la nécessité de se mettre en mouvement, en action. L’urgence de parler d’écologie, de refus de l’effondrement, de résistance à une soi-disant fatalité. 

–– Pourquoi êtes- vous  parties sur le nucléaire  ? 

En effet, cela aurait pu prendre une autre direction. On s’est mises à dévorer des fictions, des essais, des poésies à la recherche d’une thématique précise sur le problème de la préservation du vivant. Du hasard de nos lectures croisées surgit La supplication,Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypsede Svetlana Alexievitch.

Pour Yumi, la thématique du nucléaire est une évidence : le Japon où elle a grandi porte les stigmates de 3 évènements majeurs catastrophiques. Pour Chantal la question "comment parler de ce que personne ne veut entendre  ? " est un défi artistique qui lui convient en plus de l'intérêt porté au sujet.

–– Pourquoi maintenant ?

Rien n'arrive par hasard, les pensées circulent et convergent. Il se trouve que les 6 et 9 août 2020, c'étaient les 75 ans de Hiroshima et Nagasaki. Au printemps 2021, il y aura aussi deux anniversaires importants : 10 ans pour Fukushima le 11 mars, et 35 ans pour Tchernobyl le 26 avril. 

–– Vous n’avez pas peur de plomber l’ambiance avec ces catastrophes nucléaires  ? 

C’est là que cela devient intéressant. Se pose-t-on la même question sur la Shoah ? Non, parce que tout le monde admet que « plus jamais ça ! ». Pourquoi est-ce différent pour les catastrophes nucléaires ? Parce que la mémoire manque et que faire face à cette mémoire fait peur.


–– D’accord, mais vous admettez que ça fait peur ! 

Notre idée est de dépasser cette mémoire. En l’affirmant, on se donne les armes pour un autre futur.

–– Intéressant, comment vous faites  ? 

On a trouvé des artistes qui donnent l’énergie de faire face et de dépasser cette peur. Marie-Hélène Lafon qui nourrit notre besoin de mémoire et de sensible. John Trudell qui poétise nos moments de doute et d’errance. Alain Damasio et sa parole décalée, son écriture sauvage et musicale, qui bouscule notre apathie face à cette peur.

On a trouvé aussi un musicien capable de transgresser les codes musicaux pour nous porter ailleurs. Ernest Mollo, musicien électro-bruitiste, performeur sonore, qui électrise au sens propre du terme avec sa guitare, joue avec le taïko et les voix.

–– Mais pourquoi la vidéo  ?  

Pour emporter le spectateur dans un monde de poésie et de sensation visuelle forte. Semer le trouble sur les limites entre les composantes de l’espace, nous voulons de l’organique, nous rêvons même de faire des projections sur les éléments naturels dans les parcs, les forêts, pourquoi pas. 

Avec Nicolás Dardano, c’est possible : ses vidéos peuvent être organiques et sensibles. Il a un grand savoir-faire dans la scénographie et l’interaction images/son. Et cerise sur le gâteau, il pratique le partage collaboratif, le faire ensemble avec grande modestie. Il a accepté de tenter l’aventure depuis l'Argentine, alors qu’il sait que notre budget est plus que limité. On est très contente de la confiance qu’il nous accorde. 

–– Vous nous faites de l'art total là !

Euh... oui... en quelque sorte, pas vraiment, on va rester modeste. Mais on a pris soin de recruter un ingénieur du son, Fabien Cruzille qui va équilibrer subtilement les voix, les instruments et la vidéo.


Pourquoi ce crowdfunding ?

Actuellement, nous butons sur la nécessité d’offrir le meilleur pour remplir nos spectateurs du bonheur du beau. Nous souhaitons : 

  • Enchanter l’espace par sa transformation 

  • Avoir un spectacle adaptable à tous les types de salles, grandes et petites, équipées ou non 

  • Pouvoir jouer en extérieur ( se fondre dans la nature et un atout par temps de Covid 19)

Il ne suffit pas de créer un spectacle il faut également réussir à le vendre.

Nous sommes prêt.e.s à pratiquer une forme de vente à prix libre pour le rendre accessible au plus grand nombre. Ce qui va rendre nos revenus aléatoires. Cela peut concerner des lieux alternatifs gérés par des associations avec peu de moyens par exemple.  

Mais nous avons également besoin de nous rémunérer à la hauteur du travail fourni et de trouver une diffusion plus conventionnelle dans des lieux de spectacle vivant ou des festivals. 

Pour ces 2 types de diffusion, nous avons besoin d’une personne dédiée à cette mission lourde mais essentielle qui se nomme chargé.e de diffusion. 

La Cie a déjà avancé 2000 € sur ses fonds propres, pour l’achat de matériels de sonorisation adaptés, le recrutement de notre ingénieur du son et le remboursement de quelques défraiements (transport essentiellement). Ses caisses sont vides.

Voilà pourquoi votre contribution est essentielle pour nous  !

Nous travaillons également à obtenir des soutiens supplémentaires (lieux, collectivités locales, mécénat etc.) pour organiser une résidence de création pour les projections sur des éléments naturels en pleine nature. 


A quoi servira l'argent collecté ?

Nous estimons à 4800 € le budget pour boucler une partie de la production et être en mesure de diffuser ce spectacle :


Les premiers 2800 € collectés permettront la création des vidéos à projeter par Nicolás, la création d'une maquette d'extraits du spectacle à présenter à de potentiels diffuseurs, et les frais de communication. L'objectif de 4800 € fixé pour ce crowdfunding nous permettra de diffuser notre spectacle plus largement, en recrutant un.e chargé.e de diffusion et d'être adaptables à tous lieux pour la projection des images et vidéos.


Et si votre générosité dépasse toutes nos espérances, nous envisageons un évènement en avril 2021 en partenariat avec des associations locales pour la protection du vivant, qui comporterait en plus de notre spectacle, des ateliers participatifs, des lectures, des concerts, etc.



Informations pratiques

Si vous souhaitez donner un AUTRE montant que ceux proposés,cliquez sur le bouton "Faire un don" en haut de la page Hello Asso, puis sélectionnez l'option "Donner un montant libre" en bas de la page suivante. Votre contrepartie correspondra à la tranche dans laquelle vous vous situez.

Vos dons pourront être défiscalisés car nous sommes une association reconnue d’intérêt général. Ainsi, si vous payez des impôts, un don de 30 € revient à 10,20 €  ! Et un don de 50 € revient à 17 €  ! 


Notre équipe


Chantal Puccio – voix – Responsable artistique de la Cie Omnibus, elle crée et met en scène des spectacles transdisciplinaires, déborde des cadres établis pour aborder des questions de société qui la touchent. Pour ce spectacle, elle retrouve aussi une place de comédienne. http://cie-omnibus.fr/la-cie/

Yumi Célia – taiko, voix, mouvements – Scientifique de formation et joueuse de taiko dans l'âme. Elle chante, danse, joue et tambourine pour faire résonner le cœur des choses, en dessinant dans l’espace des paysages sonores et visuels. http://www.yumicelia.com

Ernest Mollo – guitare électrique, créations sonores, voix – Musicien bruitiste et performeur, l'inconnu et l'exploration ne lui font pas peur. https://ernestmollo.bandcamp.com/album/gustaphonie

Nicolás Dardano – projections visuelles – Nicolás est directeur artistique et professeur d'université. Son intérêt se concentre sur la recherche de nouveaux médias audiovisuels, participant à des projets qui impliquent des formats hybrides et interdisciplinaires à travers lesquels il peut explorer l'espace, la lumière, la vidéo et le son. https://www.trompo.tv/

Fabien Cruzille – régie son et lumière –Technicien du son aussi bien live qu'en studio, il navigue de la musique au théâtre et s'intéresse à tous les domaines techniques du spectacle. https://soundcloud.com/fabien-cruzille


Pour en savoir plus sur nous et notre Cie :

http://cie-omnibus.fr/ | https://www.facebook.com/Omnibuscie |


 

Donner 15 euros

(5.10 € après défiscalisation)

... et faire partie de la liste des contributeurs sur le site de la Cie.

Donner 35 euros

(11.90 € après défiscalisation)

... et partager un verre avec nous lors de votre visite, en plus de la contrepartie précédente.

Donner 50 euros

(17 € après défiscalisation)

... et être au premier rang quand vous viendrez nous voir, en plus des contreparties précédentes.

Donner 100 euros

(34 € après défiscalisation)

... et obtenir une place gratuite au spectacle, en plus des contreparties précédentes.

Donner 200 euros

(68 € après défiscalisation)

... et partager un repas international avec nous, en plus de toutes les contreparties précédentes.

Donner 500 euros

(170 € après défiscalisation)

... et recevoir le catalogue de l'exposition "Hibakusha, dessins des survivants de Hiroshima et Nagasaki", en plus de toutes les contreparties précédentes.

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Cie Omnibus. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
C
Claire
30/09/2020
Signaler la page