Cohérence

Arts et culture

S'ouvrir, réunir, agir

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

coherenceparis.com

Fondée en 2009, Cohérence accompagne vers la réussite et l’autofinancement des entrepreneurs sociaux qui agissent durablement en faveur des plus démunis en France et dans les pays francophone. Association reconnue d’intérêt général, Cohérence privilégie le développement par le bas.  Elle organise des événements qui favorisent débats et échanges et vous invitent à la rejoindre dans l’action.


Notre histoire


Cohérence est née d’une volonté de contribuer à repenser le monde en mieux. C’était en 2009 et nous étions quelques amis ayant l’ambition de mieux vivre en phase avec nos plus belles aspirations et préoccupés par les incohérences contemporaines :

- les disparités Nord-Sud

-  l’isolement croissant des individus autour de nous

- le décalage parfois ressenti entre la personne que nous sommes et la personne que nous voudrions être


C’est à dire envie de Cohérence.

Nos valeurs


Cette envie s’est traduite dans l’ambition de repenser le monde en mieux, de :

S’ouvrir — à l’autre, à d’autres réalités, à de nouvelles idées; d’éveiller les consciences
Réunir — les autres, les différences; de créer du lien
Agir — avec les autres, en faveur des autres; de créer du sens ensemble

Notre action


Lors de voyages en Afrique — au Sénégal, au Burkina Faso, au Tchad — nous avons rencontré des personnes avec peu de moyens agissant discrètement en faveur de ceux qui en avaient encore moins.  Des entrepreneurs sociaux (sans le savoir), des acteurs du changement pérenne, issus du terrain, capables d’imaginer des solutions innovantes adaptées aux besoins réels. Avec les moyens du bord ils entreprennent des initiatives qui transforment les vies des plus démunis pour de bon.


Le développement par le bas, l’idée d’agir à l’échelle locale pour atteindre des résultats à l’échelle mondiale — et non pas l’inverse.  C’est l’idée qu’ avec peu de ressources matérielles on peut arriver à de grandes choses.


De ces experiences s’est esquissé le projet de créer du lien avec des acteurs du changement dans les pays de la francophonie en ouvrant à Paris des espaces d’écoute et d’échanges avec leurs homologues français : des acteurs de la société civile autour de nous qui mettent en oeuvre des solutions innovantes aux problématiques actuelles de notre société.


Aujourd’hui la mission de Cohérence est d’articuler ces espaces de réflexion avec des actions concrètes en faveur des plus démunis. Elle organise divers événements à Paris qui sont autant d’occasions pour inciter nos concitoyens à faire un don pour aider les auteurs de ces actions à porter plus loin leurs projets.

Gouvernance


Fondée en 2009, Cohérence est une association reconnue d’intérêt général et habilitée à délivrer des reçus fiscaux. Tous les dons et cotisations qui lui sont adressés sont déductibles des impôts en vertu de la décision de l’administration fiscale datée du 4 juillet 2013.

100% des dons reçus est directement envoyé aux actions que l’association soutient.


Cohérence est dirigée par un comité de bénévoles qui s’engagent à couvrir les frais de fonctionnement au moyen de leurs cotisations. Ainsi, les ressources de l’association sont entièrement consacrées aux projets qu’elle soutient.

Le bureau est élu par l’assemblée générale. Celle-ci approuve les comptes, valide les projets et prend toutes les décisions relatives à la bonne marche de l’association.

Cohérence accompagne vers la réussite et l’autofinancement des entrepreneurs sociaux qui agissent durablement dans les pays francophones en faveur des plus démunis, sans distinction de sexe, de race ou de religion (Article 3 des Statuts de l’association).



LES PROJETS


Projet 2019


PARIS Yasin se souvient très bien de ses premiers jours en France.  A Paris, sans amis, ne parlant pas français, ne sachant pas à qui s’adresser pour se loger, pour manger, il a passé un mois à dormir dans la rue.


Au bout de deux ans Yasin, médecin de formation, a obtenu le statut de réfugié. Mais il n’oublie pas celles et ceux qui entament tous les jours le parcours de combattant qui est celui du demandeur d’asile.


En 2017 Yasin fonde le Réseau des Exilés en France(REF) pour trouver des solutions, pour améliorer l’intégration de celles et ceux qui choisissent la France comme pays d’adoption. Aujourd’hui l’association propose aux primo-arrivants des outils pour être acteurs dans leurs démarches administratives et dans leurs projets de vie.




Ils sont médecins, comme Yasin, ingénieurs, entrepreneurs, travailleurs, avocats, traducteurs/interprètes, designers et désireux de faire valoir leurs compétences, de créer des liens, de refaire leurs vies. Interdits d’embauche, l’inactivité pèse.


Un deuxième défi est d’apprendre le français. S’il existe des cours de langues pour demandeurs d’asile, la demande fait que les effectifs peuvent être très élévés, les niveaux mélangés dans une même classe, et les occasions de pratiquer limitées.


REF innove et répond à ces défis par un programme-pilote d’apprentissage linguistique à deux volets : cours de français offerts aux exilés par l’association et cours d’arabe, encadrés par des exilés bénévoles, destinés aux Français.  Classes de 10 à 12 élèves du même niveau avec l’accent mis sur l’expression orale. Le plus : un système de parrainage permet à l’apprenant de retrouver une fois par semaine, dans un café, un bénévole pour pratiquer la langue ciblée in situ. Les demandeurs d’asiles apportent aux Parisiens leur compétence en arabe. Ceux et celles qui suivent les cours de français participent au rituel parisien du rendez-vous au café. Assis en terrasse pour discuter avec leur parrain ils font l’expérience de vivre comme tout le monde.


Par ailleurs la cotisation des français qui suivent les cours d’arabe contribue à soutenir les activités de l’association au service des demandeurs d’asile.


Après à un essai prometteur à petite échelle en 2018, le REF souhaite en 2019-2020 élargir son programme. A terme elle compte multiplier les cours de français pour en faire profiter plus d’exilés. Parallèlement, vu la demande constatée pour les cours d’arabe, l’association envisage un nombre croissant de participants français dont les cotisations peuvent constituer un pas important vers l’autofinancement, permettant ainsi le développement des services proposés aux demandeurs d’asile.

Grâce à vous et à vos dons, Cohérence contribuera à cette initiative du REF à hauteur de 3000€. Dès l’automne 2019, cet apport permettra à 12 demandeurs d’asile de suivre des cours de français adaptés et à 24 d’entre eux de passer plus de 400 heures en binôme avec un parrain (ou marraine) français.

Vos dons à Cohérence sont déductibles des impôts à hauteur de 64%. 100% des dons est envoyé directement à l’association REF. 


Projet 2018


Paris: contrer le gaspillage alimentaire et combler la faim


En 2018, Cohérence a soutenu l’association Biocycle à travers une campagne de crowdfunding afin de pérenniser son action pour diminuer le gaspillage alimentaire et lutter contre la grande précarité à Paris.


L’objectif: Pérenniser l’action de Biocycle dans sa lutte contre le gaspillage alimentaire au service de la grande précarité. Maintenir la collecte et la redistribution des denrées invendues dans l’immédiat.


Le défi: Un Français sur cinq ne peut pas se payer trois repas par jour.* On estime à 10 millions de tonnes la nourriture consommable jetée chaque année en France.**


Les besoins: Trouver un nouveau modèle économique qui ne dépend pas des aides à l’emploi. Permettre l’embauche d’un cyclo-livreur en insertion et assurer son salaire pendant l’année en cours.

Contribution de Cohérence: 2 900€


Autonomie: Dotée d’un modèle économique pérenne, l’association Biocycle sera à même de remplir sa mission libre des aléas des aides à l’emploi.


* Un Français sur cinq est en situation de précarité alimentaire (Paris Match, septembre 2018)
** Stop au gaspillage alimentaire (Acteurs du Paris durable, novembre 2017)



Projet 2017


Sénégal : Une alimentation de qualité pour les habitants d’un village du Sahel




L’objectif : Assurer une alimentation de qualité aux habitants d’un village du Sahel dans le respect de leur santé et de l’environnement.


Le défi : Dans le Sahel la saison sèche dure huit mois de l’année, le désert progresse et le Sénégal perd 40,000 hectares de forêt par an. Des terrains potentiellement cultivables restent en friche faute du savoir faire chez les paysans pour surmonter deux obstacles majeurs : la pénurie d’eau et les ravages causés par les troupeaux itinérants, affamés, qui dévorent toute plante qui pousse dans les sols arides. De surcroît l’emploi souvent abusif de pesticides inquiète les autorités sanitaires qui constatent des risques d’exposition “énormes” à travers les nappes et les produits agricoles.


Les besoins : Construire une clôture pour empêcher les animaux de manger et de piétiner les cultures naissantes ; mettre en place les moyens de puiser l’eau et d’optimiser son utilisation ; introduire des procédés de production agro-écologique.


Cible : 2500 euros. 


Autonomie : La formation d’une nouvelle génération dans une agriculture saine et adaptée rendra pérenne la production d’une alimentation de qualité dans le village.

 

 

Projet 2016

 

Haïti : Une scolarité en créole pour les enfants haïtiens


L'objectif : Favoriser l’autonomie future du pays en apportant un soutient concret à la volonté nationale d’enseigner les enfants en leur langue maternelle, le créole

 

Le défi : La vaste majorité des jeunes haïtiens est scolarisée en français dès le CP, souvent sans comprendre la maîtresse. La langue et la culture haïtiennes sont ainsi dévalorisées et atteinte portée à la capacité des générations futures d’haïtiens à s’auto-déterminer. A l’heure actuelle, des supports pédagogiques en langue créole sont quasi-inexistants

Les besoins : Financer la création, par des étudiants-ingénieurs haïtiens, des applications numériques en langue créole destinées aux classes primaires

Montant cible : 40 applications en langue créole au prix de 60 € l’appli. Cible atteinte. 





Projet 2015


Dakar : L'insertion sociale des garçons de la rue




L’objectif : augmenter la capacité d’accueil de l’association pour assurer la scolarité, puis l’emploi de 15 garçons supplémentaires.


Le défi : 4000 enfants vivent dans la rue à Dakar, sans avenir, souvent pilotés par des marabouts et contraints à vivre de mendicité. L’espérance de vie d’un enfant dans la rue est de 4 années en moyenne.


Les besoins : installer des panneaux solaires pour réduire les frais d’électricité du restaurant de l’association, une entreprise sociale créée pour donner aux garçons accès à une première expérience de travail.


Montant ciblé : 12 000€


Autonomie : Les économies mensuelles de 300€ réalisées grâce aux panneaux solaires rendront pérenne la nouvelle capacité d’accueil de l’association.


Projet 2014


Burkina Faso : Une école pour les enfants de la rue de Ouagadougou



L’objectif : Scolariser 150 filles et garçons marginalisés pour leur offrir un avenir


Le défi : 2500 enfants vivent dans la rue à Ouagadougou ; seuls 57,3% des enfants burkinabés en âge d’aller à l’école sont scolarisés.


Les besoins : Poser les portes et les fenêtres et équiper les salles de classe pour que l’école puisse ouvrir en 2012.


Contribution de Cohérence : 1080€


Autonomie : La stabilité financière sera assurée par les frais de scolarité d’enfants des familles du quartier et par la vente de meubles créés dans l’atelier de menuiserie de l’école.


Pour plus d'informations rendez-vous sur  coherenceparis.com


Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Compagnie Mad&Gus
Compagnie Mad&Gus
Association Forum104
Forum104
Association association Culture Touch'
association Culture Touch'
Association TK-21
TK-21