Une scolarité en créole pour les enfants haïtiens

par Cohérence

Une scolarité en créole pour les enfants haïtiens

par Cohérence

Une scolarité en créole pour les enfants haïtiens - Cohérence

Construire un avenir meilleur pour les enfants haïtiens en leur permettant de suivre une scolarité dans leur langue maternelle, le créole.

L’objectif : Favoriser l’autonomie future du pays en apportant un soutient concret à la volonté nationale d’enseigner les enfants en leur langue maternelle, le créole.

Le défi :  La vaste majorité des jeunes haïtiens ne parle pas le français, et pourtant la scolarité se fait exclusivement en français dès le CP.  Ceci signifie des échecs scolaires à répétition, lourds de conséquences sociales. La langue et la culture haïtienne sont dévalorisées. Cette situation bloque l’évolution sociale de trop de jeunes. 

Les besoins : Avoir accès à des support pédagogiques en créole permet aux enfants de pouvoir continuer à utiliser leur propre langue, et de vivre leur scolarité avec succès. Cela permet de revaloriser la langue et la culture haïtiennes.  Un vivier de 400 histoires illustrées créees par des élèves haïtiens attend de voir le jour.  A travers cette action,  il s’agit de redonner la capacité des générations à sortir de la pauvreté  A l’heure actuelle, les supports pédagogiques en langue créole sont quasi-inexistants. 

Montant cible : 40 applications en langue créole au prix de 60 € l’appli.

Nos partenaires :  ESIH, Passerelles&Compétences, CEEBIOS, LecointreParisBiomimicryEuropa, ISIS-ESSEC, ISIT, Moovjee, Widoobiz, BattyAssociates, inVISIBLE Image, DaVINCIGlobal


Présentation détaillée

Avec votre aide et en partenariat avec les étudiants de 1ère année de l’ESIH, l’Ecole Supérieur d’Infotronique de Port-au-Prince, Cohérence soutient en 2016 la création d’applications numériques pour l’apprentissage de la lecture en créole, à destination des enfants haïtiens de l’école primaire.

Un vivier de 400 histoires illustrées créées par des élèves haïtiens, guidés par leurs instituteurs, sert de base à la création de ces applications en créole. 

Pourquoi ce projet ? En Haïti, seule 5% de la population s’exprime couramment en français. Pourtant, dès le primaire le français reste la langue d’apprentissage privilégiée à l’école ainsi que dans les manuels scolaires. De ce fait, la langue maternelle des jeunes haïtiens, le créole, souffre d’une image dévalorisée à leurs yeux, synonyme de pauvreté et de non éducation.

Pourtant en 1982, la Réforme Bernard, consacrait le créole comme langue officielle et d’enseignement au même titre que le français, qui devait être introduit progressivement en tant que 2nde langue, afin de permettre aux élèves d’atteindre un bilinguisme en 3è cycle.

Or, Michel Degraf, professeur linguiste au MIT et originaire d’Haïti, affirme que l’enseignement dispensé en français en Haïti ne fonctionne pas. Il suffit pour cela d’écouter les élèves apprendre par cœur. « La plupart du temps ils cassent la phrase au milieu, ce qui signifie qu’il ne comprennent pas ce qu’ils étudient. » 

Michel Degraf s’appuie sur la recherche pour démontrer que l’on apprend beaucoup mieux dans la langue que l’on parle couramment. Selon lui, l’utilisation d’une autre langue pour l’instruction freine l’ensemble des apprentissages scolaires et entraine l’échec scolaire, telle « une tragédie qui se répète de génération en génération ».

Aujourd’hui une volonté politique est à l’œuvre pour que les choses changent en Haïti. Le ministère de l’éducation lui-même soutient la nouvelle Académie Créole créée en décembre 2014, et dont la vocation est de promouvoir le créole dans tous les secteurs de la société haïtienne, notamment comme outil pédagogique dans l’éducation de la maternelle à l’université ainsi que dans la formation des enseignants en créole.

Parallèlement un large programme de distribution de tablettes numériques est en cours dans les écoles primaires, avec le soutien de plusieurs ONG internationales. Le but est d’accompagner l’évolution du système éducatif en créole et de palier au manque de manuels scolaires, en particulier dans les zones rurales. Le projet de création d’applications en créole, par les étudiants haïtiens de l’ESIH, s’insère dans la logique de cette initiative.

Lire aussi : Revisiter le rôle du linguiste dans les sociétés créolophones et Michel DeGraff on Haiti’s new policy for teaching in Kreyòl


Nous vous disons un grand merci !

Donner 60 euros

Un don de 60 € égale la création d’une application en créole

Donner 120 euros

Un don de 120 € égale la création de deux applications en créole

Donner 180 euros

Un don de 180 € égale la création de trois applications en créole

Association Cohérence

Cohérence

Esprit d'entreprise. Engagement social. Sans frontières.

Florence DUPIRE
29/11/2016
Madame Moulinié
06/10/2016
Anonyme
11/09/2016