Adhésion 2018

par Collectif de défense des droits et libertés des étrangers

Validité de l'adhésion illimitée

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

adhésion individuelle

30,00 €

adhésion d'une structure (association, parti...)

70,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Collectif de défense des droits et libertés des étrangers en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :

Votre don ne vous coutera que 0 € après réduction fiscale

0 €

Votre don ne vous coutera que 0 € après réduction fiscale

Adhésion 2018 - Collectif de défense des droits et libertés des étrangers

Adhésion 2018

POURQUOI ADHERER AU CDDLE ?

Le collectif existe à Besançon depuis 1997. Il regroupe des organisations et des individus qui se retrouvent sur des valeurs communes de défense des droits et libertés des étrangers désireux de vivre en France. Chaque organisation (politique, syndicale, de défense des droits de l’homme ou humanitaire) est représentée par une personne mandatée pour défendre les positions de son organisation au sein du collectif et, si possible, chargée de tenir ou de participer aux permanences d’accueil. Les organisations participantes sont épaulées par des membres individuels. Le collectif est amené à soutenir les étrangers qui viennent à lui lors de la constitution de leurs dossiers et à faire valoir leurs droits en préfecture et devant les organismes officiels, afin qu’ils puissent vivre décemment durant leurs démarches voire obtenir une régularisation à titre humanitaire comme dans le cadre de l’intégration par le travail ou la maladie. Il  participe depuis 2016 au Collectif Solidaritité Migrants Réfugiés « Sol Mi Re » étant donné les difficultés d'hébergement grandissantes rencontrées par ces personnes.

Sur le plan politique, le collectif a participé ou a (co)-organisé des manifestations ou signatures de pétition servant à dénoncer les politiques, toujours plus restrictives, de contrôle et de régulation de l’immigration.

Depuis sa création, le CDDLE accueille au cours de permanences des demandeurs d’asile, déboutés ou non de leurs droits, ou des sans-papiers (les premiers passant trop souvent dans la deuxième catégorie) qui espèrent une aide dans la recherche d’une solution, dans la rédaction de leur dossier ou dans l’accompagnement en préfecture.

Nous essayons dans tous les cas d’apporter un minimum de chaleur à ces personnes souvent déstructurées, sans ressources, sans connaissance de leurs droits et qui doivent patienter plusieurs années avant de connaître leur sort.

Ces permanences, sont tenues par des bénévoles dont la formation aux lois et décrets réglementant l’asile et l’entrée et le séjour en France des étrangers non communautaires s’est faite « sur le tas ». Nous mettons en place régulièrement des réunions pour nous former aux nouvelles lois sur l’entrée et le séjour des étrangers.

Blog : http://factuel.info/abonne/cddle/blog

Signaler la page