FR EN

PAILLETTE ! Dé- COUVRE LE FEU !

du coup on va faire un tournage !

My donation

Donation amount

Mais alors quoi?

Nous aurions du donner deux représentations de notre "Petit cabaret pathétique : PAILLETTE!", pour le réveillon du jour de l'an. L'équipe du Fou, joli théâtre lyonnais où nous devions débarquer s'était mise en branle pour nous accueillir. Nous avions repris nos costumes, repassé nos paillettes, refait nos stocks de poudre.

Et puis, et puis... la suite, nous la connaissons : Le Chambellan Castex nous a renvoyé coucouche panier jusqu'à nouvel ordre : Nous ne retrouverons pas les lieux de culture, de rencontre, d'échange, de convivialité et de divertissement avant longtemps.

Mais cette fois, après toutes les annulations et tentatives de "report", des mois d'attente d'un retour "à la normale", après des semaines d'espoir, puis de désespoir tournés vers les décisions d'un Roi Soleil en roue libre, une envie a surgi :

Nous retrouver quand même, autour de ce cabaret, autour d'un théâtre, autour d'une équipe solidaire, et de nos deux personnages : Lili Pomponette et Jonnie Bellenote.

Ils poursuivent leur mission coûte que coûte : Jouer ! Leur cabaret est devenu leur raison d'être, la représentation comme une formule magique pour oublier les galères du quotidien, la rudesse humaine, financière et sociale, qui abime chacun.e d'entre nous, et encore plus en ce moment. Il faut jouer, c'est essentiel.


My details

* Required fields

Qu'est-ce qu'il se passe concrétement?

Il se passe que nous nous sommes creusés les méninges :

Rien ne remplace la joie des retrouvailles, dans un théâtre, physiquement, entre humains, en ayant trop chaud dans la salle, en ayant trop froid dehors, debout dans le hall, debout dans une file d'attente, en attendant (justement), de vivre ce moment estampillé "non-essentiel" , de vivre ensemble, sans autre but que de faire un sort à notre condition humaine, en nous émouvant d'une manière ou d'une autre.


Lili et Jonnie n'en peuvent plus : ils ont des choses à dire, des émotions à partager, des coups de gueule à crier, des larmes à sortir et des déclarations d'amour à faire.

Un élan de solidarité s'est formé autour de nous : soutenus et accompagnés par nos amis mais néanmoins collègues (et inversement), nous nous remontons les manches pour vous préparer un moment spécial à la sauce PAILLETTE, en vidéo, via les réseaux sociaux le soir du 31 décembre.



My summary

Summary

Selection

Donation

Donation

0

Your contribution to the functioning of HelloAsso. Why? - Change

Total

HelloAsso is a social and solidarity company, which provides for free its payment technologies to the organism Collectif La Cohorte. A contribution to the functioning of HelloAsso, updatable and optional, is proposed to you before the validation of your payment.

Et, pourquoi faire un appel au don ?

L'objet sorti de nos caméras ne sera pas un spectacle. Ça ne sera pas une représentation. Ça ne sera pas du théâtre.

Cet objet sera un signe, en forme de paillettes, un feu d'artifice, visible de loin, pour celles et ceux qui nous suivent depuis 7 ans, et qui sont notre carburant.

Mais cet objet sera le fruit d'un travail, le résultat d'une somme d'heures offerte par des professionnels, en stand by depuis des mois, des comédien.ne.s, metteur.ses en scène, vidéastes, directeur.rices de théâtre, éclairagites, administrateur.rices et balayeur.ses.

Depuis le début de cette crise, (et bien en deçà de cette soirée du 31/12/2010) tout un secteur tourne à plein régime pour être prêt à faire feu, quand le Palais nous donnera son royal feu vert.

Et les marques de soutien, encouragements, petits mots, gentilles attentions sont légion dans les rangs du public.

Cet objet ne sera pas un spectacle : nous ne vendrons aucune place. Mais nous vous proposons de soutenir notre démarche, si vous le souhaitez, en participant à cette cagnotte. Elle sera utilisée pour défrayer l'équipe de tournage et les artistes, financer le matériel consommable, faire tourner l'administration du collectif et nous tourner vers la reprise des activités !