ZAC "Les Sablas" : soutenez l'action devant la cour administrative d'appel

par Collectif pour la sauvegarde de l'Uzège

Faire un don

ZAC "Les Sablas" : soutenez l'action devant la cour administrative d'appel

par Collectif pour la sauvegarde de l'Uzège

Faire un don
ZAC "Les Sablas" : soutenez l'action devant la cour administrative d'appel - Collectif pour la sauvegarde de l'Uzège

Contre le projet actuel de ZAC et pour une alternative agroécologique respectueuse de l’environnement et de l'humain



Nous sommes engagés depuis cinq ans pour préserver les terres agricoles à l’entrée du village de Montaren & Saint Médiers, que la Communauté de communes du Pays d’Uzès (CCPU) voudrait transformer en zone d’activité.

Notre forte mobilisation a permis de repousser chaque année un début de travaux annoncé comme imminent. En effet, nous avons participé aux enquêtes publiques, proposé des alternatives, planté des arbres, organisé des manifestations, chanté, argumenté auprès du Tribunal administratif…

Néanmoins, le Tribunal Administratif de Nîmes est resté hermétique à notre demande d’annulation de l’autorisation préfectorale, ce qui aurait pu mettre un terme au projet actuel de la ZAC « Les Sablas ».

Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot !

Lors de l’assemblée générale du Collectif pour la sauvegarde de l’Uzège réunie le 10 octobre 2021, nous avons décidé de faire appel de cette décision.

Nous persistons : sur ces terres, nous préférons voir pousser des carottes que du béton !


« Les Sablas » : qu’est ce que c’est aujourd’hui?

 « Les Sablas », c’est un espace naturel et agricole situé à l’entrée du village de Montaren & Saint Médiers, aux portes d’Uzès, dans le Gard.

C’est un refuge de biodiversité avec des prairies, des murets en pierre sèche, des fossés, des haies qui accueillent de nombreux oiseaux, chauve-souris et insectes dont le lucane cerf-volant et la diane,

C’est aussi près de 11 hectares de terre fertile avec un formidable potentiel agricole, tout particulièrement propice à la culture maraîchère (fruits et légumes) avec son sol sablonneux et l’eau à proximité,

C’est un paysage ouvert qui constitue une limite claire entre l’espace urbanisé au nord et la garrigue au sud,

C’est un espace apprécié par les promeneurs et des amateurs de course équestre. Il éveille la curiosité des plus petits depuis que des taureaux et des moutons y pâturent. Combien de parents ont dû s'arrêter sur la route pour laisser les enfants observer les animaux?

Bref, c’est un espace riche où s’établit un équilibre entre loisir, agriculture et nature.


Et demain, si ce projet voit le jour?

Une ZAC, à vocation essentiellement commerciale.

Créer une telle zone,

C’est : abattre des dizaines d’arbres, déverser des tonnes de béton et de goudron, donc empêcher l’eau de pénétrer dans le sol dans une région soumise pourtant à rude épreuve avec les épisodes cévenols,

Ce sont des espèces animales menacées, arrachées à leur habitat naturel,

C’est un paysage exceptionnel défiguré en entrée de village,

C’est miser sur des grands complexes commerciaux, avec son lot de parkings géants, alors que le territoire dispose déjà de tous les commerces nécessaires, et qu’à terme cette stratégie vide les cœurs historiques des villes et des villages,

C’est refuser d’opérer les remises en question et les changements profonds que la situation climatique actuelle nécessite.

 

Pourquoi se mobiliser ?

Parce que ce projet d’aménagement de la zone d’activité « les Sablas », tel qu’il est proposé aujourd’hui, n’a aucun sens !

Parce qu’en dépit des débats nationaux sur l’artificialisation des sols et les surfaces commerciales, ayant récemment conduit à la loi Climat et Résilience,  les ambitions de la Communauté de communes du Pays d’Uzès sont obsolètes : ce sont celles d’un monde révolu où la consommation érigée en art de vivre vient justifier la bétonisation exponentielle de zones agricoles pourtant fertiles.

Parce que ce modèle est dépassé, délétère pour l’environnement, et crée à terme une «  casse sociale » quand les enseignes viennent à fermer. 

Il est crucial de rester mobilisés car la Communauté de communes du Pays d’Uzès s’obstine à maintenir coûte que coûte son projet de ZAC, et ce en contradiction avec les politiques menées sur le territoire par cette même Communauté de communes, à savoir le Projet alimentaire territorial ou le Plan Climat Air Energie Territorial, tous deux lancés en 2021.


Quelles alternatives le collectif propose-t-il ?

La loi Climat et Résilience votée en août 2021 prévoit de réduire l’artificialisation des sols et des surfaces commerciales d’ici 2030.

Nous proposons que notre territoire soit avant-gardiste et anticipe cette loi en annulant le projet actuel afin de redéfinir un projet pour les Sablas en concertation avec les élus locaux et les citoyens qui soit en accord avec les préoccupations d’aujourd’hui.

Vivre dans un espace rural nécessite l’accès à l’emploi, aux loisirs au sein d’un territoire dynamique pour l’ensemble de la population, nous en sommes conscients et estimons que ceci peut être réalisé avec le développement et la mise en place de modes de production et de consommation responsables.

 

Pour quelles raisons avons-nous besoin de vous ?

Parce que les sommes engagées sur le terrain judiciaire sont considérables et que la totalité des cotisations et des dons reçus par notre association y sont aujourd'hui consacrés : pour mener à terme l’appel de la décision du tribunal administratif de Nîmes et ainsi stopper le projet actuel de la ZAC « Les Sablas », nous avons besoin de 10 000 € !

Parce que nous souhaitons ensuite créer, en concertation avec les habitants de l’Uzège, et les acteurs du territoire, sur la zone « des Sablas » un projet agricole durable, vertueux, qui puisse créer du lien et garantir le respect de son environnement.

Parce qu’en mutualisant nos moyens et nos idées, nous pourrions poursuivre l’élaboration d’une proposition agro-écologique qui prenne en compte les aspirations d’aujourd’hui : autonomie alimentaire du territoire, accueil pédagogique, installation de jeunes agriculteurs, formation à l’agro-écologie, création d’emplois durables, sensibilisation à l’environnement,…


« Lorsqu'un seul homme rêve, ce n'est qu'un rêve. Mais si beaucoup d'hommes rêvent ensemble, c'est le début d'une nouvelle réalité » - Friedensreich Hundertwasser

 


HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Collectif pour la sauvegarde de l'Uzège. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
L
Lydie
28/03/2022
Anonyme
10/03/2022
M
Ménélik
11/02/2022

A propos de l'organisme

protection de l'environnement, la diversité et les équilibres écologiques : espaces naturel, eau air, sols, paysages et cadre de vie; la sauvegardes des espaces naturels et agricoles, dans le domaine de l'environnement, de l'aménagement du territoire, de l'urbanisme; la lutte contre les pollutions et nuisances, la préservation des espaces agricoles et la promotion de l'agriculture locale dans une perspective de développement durable

RNA : W302011270

Signaler la page