Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de collectif Satori pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Les Ennemis Publics - Finaliste du Prix Théâtre 13 / Jeunes Metteurs en Scène

par collectif Satori

"Pour construire un cocktail molotov, il faut..."

La pièce | Les Ennemis Publics

Que reste-t-il de la Fraction Armée Rouge (RAF - Rote Armee Fraktion), plus souvent désignée en France par « Bande à Baader » ou « groupe Baader- Meinhof » ? Du sang et des idées. 

Berlin-Ouest, années 1970.
Dans un climat de manifestations et de répressions, Andreas Baader, Ulrike Meinhof, Gudrun Ensslin, Holger Meins, Jan-Carl Raspe, Horst Mahler forment la Fraction Armée Rouge. Ils sont étudiants, élèves d’écoles d'art, avocat et éditorialiste. Les Ennemis Publics retrace leur passage dans la clandestinité et dans la lutte armée. Leur « radicalisation » est le résultat d’un long processus, qui commence dans la justesse d’une pensée avant de basculer dans un combat jusqu’au-boutiste contre l’Etat. 

Les Ennemis publics met en parallèle les actions terroristes et la vie intime de ce groupe révolutionnaire. Leur quotidien, l’élaboration des actions, la vie clandestine, leurs relations personnelles et la construction de leur idéologie. 

Un seul mot d’ordre : « celui qui combat peut perdre mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

 

Note d’intention | Porter la révolte au théâtre 

Notre objectif est de raviver l’instant présent de cette révolte, en nous plaçant au cœur des événements. La reconstitution des faits se justifie par une recherche de concret, de vérité, afin que ces événements surgissent sur le plateau comme pour la première fois. Il n'est donc pas question d’actualiser les différentes figures de la R.A.F en les introduisant dans notre société, mais bien de comprendre ce qui, dans ces événements passés, a fait l’histoire de notre présent. Quel éclairage peut nous apporter la RAF sur le contexte actuel, sur la parole médiatique, les réactions politiques et le combat désemparé de la jeunesse d’aujourd’hui ? 

Travailler sur un mouvement de révolte tel que la Fraction Armée Rouge, c’est se confronter à un monstre historique. Pour comprendre les revendications du mouvement étudiant allemand et de la « Bande à Baader », nous disposons d’une myriade d'archives, de documents, de textes politiques, d’interviews et de témoignages. Nous avons commencé par rencontrer des personnes ayant travaillé sur la période. Anne Steiner, auteure du livre RAF, guérilla urbaine en Europe Occidental; Jean-Gabriel Périot qui y a consacré son film Une Jeunesse Allemande ;  Alban Lefranc, auteur de plusieurs romans sur la période (Des foules, des bouches, des armes;  Si les bouches se ferment;  Fassbinder, mort en fanfare) ; Anne Monfort, traductrice de l’allemand et metteure en scène. 

Nous utilisons le théâtre comme terrain d’insurrections possibles. Pour redonner vie à ces événements, il nous faut jouer tous les rôles, les plus opposés soient-ils. Chaque acteur interprétera une figure de la Fraction Armée Rouge ou de l’Etat, ainsi que des rôles secondaires d’étudiants, de politiques, de journalistes, de policiers ou de simples citoyens allemands. L’urgence de raconter cette histoire place les acteurs dans un rapport intime à leurs personnages, dans un rapport charnel au récit. Nous voulons rejouer, revivre les événements de manière viscérale, et pas seulement les exposer. 

Quand faut-il passer à l’action ? 

À quelles conditions peut-on dire qu’il n’y a pas d’autres solutions que le passage à l’acte ? 

Ce passage à l’acte peut-il être légitime et sous quelle forme ? 


A quoi servira l'argent collecté ? | Construire la Fraction Armée Rouge 

Depuis septembre dernier, nous sommes une équipe de 12 personnes (acteurs, metteur en scène, scénographe, musicienne et vidéaste) à travailler bénévolement à la création du spectacle Les Ennemis Publics. Avec ce projet, nous sommes en finale du Prix Théâtre 13 / Jeunes Metteurs en scène.  

Nous jouons au Théâtre 13 les 09 et 10 juin prochain à 20h. Si nous remportons le Prix Théâtre 13, nous jouerons 2 semaines au Théâtre 13 en novembre prochain. 

Pour finaliser notre travail, nous avons besoin d'un investissement budgétaire, comprenant la scénographie, la création musicale et visuelle, et les frais de résidence. Nous avons fait une grande partie du chemin... 


- La scénographie : achat de matériel (micros, machine à fumée), costumes, décor, installations scéniques, denrées périssables (bombe de peinture, paraffine, etc.) 

- La création musicale : achat de matériel (sampleurs, etc.), installations scéniques.

- les films : création de trois films pour le spectacle. Location du matériel, frais de tournage, défraiement de l'équipe. 

- Les frais de résidence : location de salle à Paris pour créer et répéter le spectacle. 

 

L'équipe | Les Ennemis Publics


Andreas Baader - Florian Choquart 

Gudrun Ensslin - Manon Raffaelli 

Ulrike Meinhof - Déborah Dozoul 

Jan-Carl Raspe - Erwann Mozet 

Holger Meins - Emmanuel Demonsant 

Rudi Dutschke - Vincent Pouderoux 

Christiane Ensslin - Clémentine Haro 

Horst Mahler - Fabrice Henry  

Helmut Schmidt - François Copin 




Mise en scène : Thomas Resendes

Scénographie : Anne-Sophie Grac

Création lumière : Till Pirot-Machet

Création musicale et vidéo : Pauline Rambeau de Baralon

Écriture : Thomas Resendes, à partir de textes d'Ulrike Meinhof , d'Alban Lefranc,  et d'Armand Gatti 


Aidez-nous à construire la Fraction Armée Rouge au Théâtre 13 ! 



Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 70 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Donner 200 euros

Donner 300 euros

Donner 500 euros

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
C
Claude Martin
06/04/2017
le meilleur avenir pour ce beau projet
E
jan carl raspe
06/04/2017
Aller la révolution
C
Clémentine Haro
06/04/2017
Signaler la page