FR EN
Faire un don à la caisse de soutien de la coordination contre la répression policière Paris/IDF

Mon don

Je donne une fois

  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €
  • 250 €
  • 500 €

Je donne tous les mois

  • 10 €
  • 20 €
  • 30 €
  • 40 €
  • 5 €

Qui sommes-nous ?

La coordination contre la répression et les violences policières s’est créée en 2016 au moment du mouvement contre la loi Travail. Cette coordination s’est donnée pour but de combattre la répression systématique du gouvernement face aux mouvements sociaux (blocus, manifestations, occupations…).
La répression consiste, entre autres, à isoler les personnes réprimées et judiciarisées. La coordination cherche à briser cet isolement.
Aujourd’hui, la plupart des comportements deviennent illégaux et de plus en plus de personnes deviennent « indésirables », c’est pourquoi la coordination tend à construire une chaîne de soutien de l’avant-interpellation jusqu’à la sortie de prison le cas échéant.
Pour cela, elle souhaite bâtir une défense politique de manière collective afin que la question de la répression et des violences policières devienne l’affaire de tou·te·s. Une manière de préciser que nous refusons de trier entre « les bon.ne.s et les mauvais.e.s manifestant.e.s », « les pacifiques et les casseurs.ses ». Une vieille rhétorique de l’État pour nous diviser.

La Legal Team Paris s’est constituée au sein de la coordination afin de suivre les affaires des personnes judiciarisées et de gérer la caisse de soutien qui sert à payer les frais d’avocat.e.s.

Pour aller plus loin
paris-luttes.info/bienvenue-a-la-coordi...

Pour les articles récents

paris-luttes.info/+-coordination-contre...

Mes coordonnées

* Champs obligatoires

On est là !

La Legal Team Paris fait partie du Réseau d’Autodéfense Juridique Collective. (RAJCOL)
Ce réseau rassemble diverses structures (associations et collectifs, legal team, caisses de solidarité ou groupes de défense collective) qui s’organisent un peu partout en France contre la répression et les violences policières.
Plusieurs brochures antirep, conseils et ressources juridiques sont disponibles sur le site. Une page dédiée aux différents collectifs locaux permet de trouver et de se rapprocher de son collectif antirep, ainsi que de connaître les avocat.e.s en lien avec ces collectifs.
rajcollective.noblogs.org/

La page de Paris – Ile de France avec les noms des avocat·e·s disponibles

rajcollective.noblogs.org/les-collectif.../

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Votre contribution au fonctionnement de HelloAsso. Pourquoi ? - Modifier

Total

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Collectives Solidarites . Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous est proposée avant la validation de votre paiement.

Pourquoi une caisse de solidarité ?

La chaîne pénale tentant d’isoler les individus et la justice de classe s’abattant sur les plus précaires, il semblait plus que nécessaire de créer une caisse de solidarité permettant d’organiser sa défense en fonction de ses besoins et non de ses moyens.
La caisse est alimentée grâce à vos dons et aux soirées de soutien. L’argent récolté sert à payer les frais de justice des personnes judiciarisées ainsi que les frais de cantine des camarades incarcéré.e.s.
La coordination travaille avec un collectif d’avocat·e·s qui a accepté nos principes politiques et des tarifs fixes, proches de l’aide juridictionnelle.
Pour donner une idée des frais engagés, selon les tarifs planchers de l’aide juridictionnelle, entre la garde à vue, la comparution immédiate et le procès en tant que tel, il faut compter 600 à 900€ par prévenu.e.
La GAV représente de 70 à 200€ (100€ en moyenne) pour les premières 24h, et autant si elle est prolongée de 24h, l’audience de comparution immédiate (même si le procès est renvoyé) à 350€, le renvoi à 250€; et si une affaire est confiée à un juge d’instruction, il faut ajouter au moins 1500€. Sans compter les procédures devant les cours d’appel, et les procédures administratives quand les personnes réprimées ne sont pas de nationalité française.
Vous pouvez faire un don par CB, ou bien par chèque. Il est également possible de faire des dons mensuels (même de 5€). Les dons mensuels permettent de pérenniser la caisse et nos actions en conséquence.

Signaler la page