FR EN

Faire un don à COMITE D ACCUEIL 72

Notre collectif citoyen s'organise autour de l'accueil, la rencontre et la solidarité avec des personnes venues en France trouver la protection d'une terre d'asile ; porter un message de bienvenue là où les ont conduit leur histoire.

Mon don

Je donne une fois

  • 20 €
  • 50 €
  • 100 €
  • 150 €

Aujourd'hui, nous occupons la salle Guy Môquet

Depuis le 21 février, le Comité d'Accueil 72, entreprend des actions pour qu'un des lieux d'accueil de nuit, la salle Guy Môquet, ne ferme pas en journée, évitant ainsi l'errance des personnes entre 8H et 20H. Les endroits ou se mettre à l'abri en journée pour l'instant, offerts par les associations caritatives, ne garantissent pas les droits fondamentaux tels que définis dans le code de l'action sociale et des familles (lire l'article L345.2.2)

Depuis le dimanche 4 mars, nous menons une action non-violente d'occupation, permettant aux familles de rester sur place en journée, ou bien de rejoindre la salle Guy Môquet quand elle sont hébergées dans un autre centre d'accueil d'urgence. Ce lieu, totalement inadapté à l'accueil, s'organise pourtant et prend davantage vie chaque jour.

Ici, les familles n'ont rien. Des associations caritatives et la solidarité locale, pallient les désengagements des pouvoirs publics.

Voilà ce que nous pourrions acheter avec vos dons :

  • des couches
  • des produits d'hygiène
  • des tickets de tram, bus et de train (en attendant que les prises en charges gracieuses soient mises en place)
le Collectif Pour une Terre plus humaine, le Réseau Éducation Sans Frontière (RESF) 72, la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) 72, la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) 72, et le Comité d’Accueil 72 s'associent pour soutenir cette action.



Mes coordonnées

* Champs obligatoires

Mon récapitulatif

Récapitulatif

Sélection

Don

Don

0

Pourboire suggéré pour soutenir HelloAsso - Modifier

Total

Pourquoi votre soutien compte ?

La lettre ouverte du 6 mars

Monsieur le Préfet , Monsieur le Maire,

La détresse humaine est dans notre ville, et que faisons-nous ?

 Il nous faudrait humainement parlant définir ensemble ce qu’est un hébergement d’urgence. Pour l’heure, force est de constater que nous ne pouvons pas nous satisfaire de la définition que vous semblez en faire.

Pour nous, hébergement d’urgence implique :
- un espace pour préparer les repas avec un réchaud, un évier, des couverts.
- un espace pour se reposer et dormir, permettant de l’intimité.
- un espace sanitaire, pour se laver, avec des douches, des WC et des lavabos
Le tout bien sûr avec de l’eau chaude, du chauffage et la possibilité d’y séjourner de jour comme de nuit.

L’accueil d’urgence implique :
- de recevoir des soins médicaux (à ce jour, aucun•e médecin ni psychologue n’est passé•e voir les familles et les enfants dans les salles Guy Môquet et René Clair, lors même que s’y trouvent femmes enceintes et enfants malades…).
- de recevoir un accès à la scolarité quand on a moins de 16 ans (nous avons recensé au minimum une dizaine d’ enfants non scolarisé•es).
- de recevoir un accompagnement par des professionnel•les pour être informé•e et reconnu•e dans ses droits, afin de pouvoir se sortir d’une situation d’indigence involontaire, humiliante et épuisante.

Nous vous demandons de faire le nécessaire avec vos services afin que l’universelle dignité humaine, à laquelle vous, comme nous sommes attaché•es, soit assurée, dans le respect des conventions internationales pourtant ratifiées par la France.

Nos organisations et les citoyen•nes qui les accompagnent ont hélas pu constater que des points essentiels manquent dans les éléments pré-cités. Les réponses apportées, et notamment celle d’aujourd’hui concernant un accueil de jour, sont nettement insuffisantes et non adaptées à la situation actuelle et à venir.

Ce qui nous rassemble, nous citoyen•es de cette ville, associations, collectifs et familles, c’est la certitude que notre vigilance doit guider vos choix politiques pour des conditions d’accueil et d’hébergement dignes.

Recevez, Messieurs, nos respectueuses salutations.

Signaler la page