Et si le ciel était vide...?

par Compagnie Desamorce

Appel à soutien pour le projet documentaire Et si le ciel était vide...? / Liberté à Brême


                                 Pour visionner le teaser : c'est ici

Présentation du projet

Ville-Evrard – Hôpital psychiatrique – Eté 2015

Un atelier de théâtre est mis en œuvre par la metteuse en scène Thissa d’Avila Bensalah autour de la pièce Liberté à Brême de Rainer Werner Fassbinder. Cette pièce est tirée d'un fait divers : en 1831 Geesche Gottfried est décapitée publiquement à Brême pour avoir empoisonné quinze personnes de son entourage proche. Elle versait « délicatement » du poison dans le café de chacune de ces personnes lorsque celles-ci l'empêchaient radicalement d’être quelqu’un en propre à travers l’exercice de sa liberté et donc de l’égalité. En 1971, tirant cette histoire vraie des archives de la ville de Brême, Fassbinder écrit une fiction tragi-comique rendant au “fait divers” sa véritable dimension politique/féministe.


Origine du projet

"On dit de Geesche aujourd’hui qu’elle aurait été diagnostiquée schizophrène de nos jours. Ce diagnostic, dans l’œuvre de fiction, m’ importe peu. Si j’ai eu envie de monter cette pièce avec les patients de Ville-Evrard, puis d’en faire un film, c’est bien plutôt parce que le matériau de cette pièce était l’occasion de nous interroger sur le lien entre la dite « folie » et la structuration sociale et politique d’une société. Il s’agissait au contraire de mettre en images, en forme et en espace ce qu’une société donnée ne met justement pas en place pour éviter les si nombreux passages à l’acte ou basculements traumatiques du réel. Performer les diagnostics pour mieux les perforer ? En tout cas rendre visible ce qui est invisible ou trop naturalisé – obsession toujours au cœur de mon travail «poélitique» et de la démarche artistique que j’essaie de tracer."  Thissa d'Avila Bensalah


Synopsis du film

Au sein d'un hôpital psychiatrique, Thissa d'Avila Bensalah, metteuse en scène, réalise un chantier théâtral inspiré de Liberté à Brêmede Rainer Werner Fassbinder avec 9 femmes et hommes en cours d'hospitalisation.

Dans le rôle principal de la pièce de théâtre en train de s'écrire, Annick joue Geesche. Mais qu'est-ce que faire vivre un rôle et le défendre quand le personnage de fiction est si proche des expériences vécues ? Se posent alors une multitude de questions liées au retentissement de l'histoire de Geesche dans la vie personnelle de tous les acteurs et actrices. Annick, Georges, Jean-Pascal, Jean-Paul, Anne, Nordine, Felix, Stéphane et Marie-Pierre interrogent tour à tour ces imbrications entre leur vie et leur rôle théâtralisé. Ces questionnements développent au fur et à mesure une véritable réflexion commune sur la psychiatrie, les violences patriarcales, leurs constructions sociétales... et leurs imbrications.


Thissa d'Avila Bensalah

Metteuse en scène, comédienne et réalisatrice. 

Formée  à l’Institut Français de Presse (en sémiologie de l'image), à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris, ainsi qu’aux Ateliers Varan, Thissa d’Avila Bensalah fonde assez tôt la structure De(s)amorce(s) au sein de laquelle elle met en scène plusieurs spectacles de théâtre contemporain (dont le dernier fut notamment joué au Théâtre de l'Odéon dans le cadre du Festival Impatience), anime une trentaine de chantiers théâtraux ou ateliers d'écriture intensifs auprès de différents publics dans une démarche de décloisonnement des potentialités théâtrales, et initie, dans une même logique de recherche artistique son premier film documentaire : Et si le ciel était vide.

En parallèle elle travaille à plusieurs reprises avec la metteuse en scène Christiane Jatahy (Utopia.doc , La Forêt qui marche) ou le réalisateur Michel Ocelot (Azur et Asmar, Les trésors cachés de Michel Ocelot, Dilili à Paris) et a écrit, produit et co-réalisé le court-métrage Ca fait pas partie du boulot pour l'Association européenne contre les Violences faites aux Femmes au Travail (AVFT).

Ses ouvrages s’attachent souvent à interroger - par une observation sensible des rapports (de forces) humains – la notion d’émancipation individuelle comme collective.

 


Equipe


Ecriture et Réalisation : Thissa d’Avila Bensalah

Image / Interviews : Marina Ziolkowski

Montage : Thissa d’Avila Bensalah, Ariane Heslot, Marina Ziolkowski

Ecriture et réalisation : Thissa d'Avila Bensalah

Image et interviews : Marina Ziolkowski

Montage : Thissa d'Avila Bensalah, Ariane Heslot et Marina Ziolkowski

Son : Demian Garcia / Maxence Riffault
Etalonnage : Jade de Brito / Sonia Lange
Production : Eugénie Forno
Teaser de cette collecte : Emmanuel Noyon

Montage son : Maxence Riffault, Demian Garcia

Mixage son : Demian Garcia

Images de compléments : Etienne Blanchard


Presse



A quoi sert l'argent collecté ?

Il nous faut à présent finaliser la version actuelle afin de la présenter à de futurs partenaires et préparer sa diffusion après Post-Production. 

La somme collectée servira  :

- à finir le montage ( entre juillet et novembre 2016) : 4 à 5 semaines de travail pour 2 personnes 7.500 € (charges comprises)

- aux supports et frais de diffusion liés au projet : 1.200 €

Donner 100 euros

De 10 € à 100 €, soit de 3,40 € à 34 € avec la déduction fiscale, votre nom sera au générique.

Donner 200 euros

soit 68 € avec la déduction fiscale, votre nom sera au générique et vous serez invité à l'avant-première.

Donner 500 euros

soit 170 € avec la déduction fiscale, votre nom sera au générique, vous serez invité à l'avant-première, et vous recevrez le DVD du film gratuitement.

Donner 1000 euros

soit 340 € avec la déduction fiscale, votre nom sera au générique, vous serez invité à l'avant-première, vous recevrez le DVD du film gratuitement et vous pourrez rencontrer l'équipe du film à l'occasion d'un dîner.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

M

MARIE LAURESALAÜN

19/08/2017
Hello Thissa, de tout cœur avec toi !Je t'embrasse,Marie laure (amie de Cat)

Anonyme

25/07/2017
c

catherinenguyen

30/03/2017
Signaler la page