Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Compagnie haute Tension pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

"Quoi de neuf, Dolto?"

par Compagnie haute Tension

Aidez-nous à finaliser "Quoi de neuf, Dolto?", pièce drôle et malicieuse inspirée d'ENFANCES* de Françoise Dolto

Présentation du projet



“Pourquoi voulez-vous savoir ce que je pense ?... Ce que je pense est rigolo…ah ! c’est donc pour cela…"

(Françoise Dolto, lors d’une conférence)


La comédienne Karine Dron interprète, sur une mise en scène de Martine Fontanille, les mots de Françoise Dolto. Elle s'empare de sa blouse, de son collier et de ses lunettes et replonge le spectateur dans le monde de l'inconscient et de l'enfance.

Inspirée d’Enfances*, l’autobiographie de Françoise Dolto, la création « Quoi de neuf, Dolto ? » aborde de façon drôle et directe : son enfance - notre enfance, ses recherches- nos recherches, la vie - la mort et enfin le désir de devenir...


*paru aux éditions du Seuil et aux éditions Points

Mais qui etes-vous, madame Dolto ?

Une psychanalyste? une médecin d'éducation? une obsédée de la vie? une entremetteuse? une enfant? une constructrice d’appareils  de radio- télécommunication , une passeuse, une inventrice de mots?….

Parlez nous de radio, Madame Dolto

En 1976, le directeur de France Inter demande à la psychanalyste Françoise Dolto d’intervenir dans l’émission « Le temps de vivre » présentée par Jacques Pradel. La chronique de Dolto intitulée : "Lorsque l’enfant paraît", connaît très vite un succès considérable. Dix petites minutes quotidiennes qu’elle résumait ainsi : Il s’agit de rendre un peu de bon sens dans la relation "parents-enfants".

Cette émission a duré deux ans. Diffusée en début d’après-midi à destination des parents, afin de les aider à répondre aux questions que soulève l’éducation d’un enfant. C’était la première fois qu’un psychanalyste s’adressait au grand public sans s'embarrasser de la bienséance et du politiquement correct.

Mise en scène

La comédienne sera tour à tour, Françoise Dolto, parent, enfant, père et mère.

Elle viendra sur scène avec une drôle de mallette. Elle construira, dévoilera sous nos yeux une machine-radio-sculpture. Cette œuvre sculpturale radioesque fera référence aux émissions de "Lorsque l’enfant paraît" sur France Inter. Elle nous fera voyager dans le temps où Françoise Dolto fabriquait elle-même un poste à galène quand elle était enfant.

Parfois, la comédienne prendra les mots au pied de la lettre. Le spectateur pourra être tour à tour un auditeur de l’émission de France Inter, un enfant, un parent ou un témoin.

Comme son modèle, elle se mettra à courir pour reprendre son énergie entre deux émissions et elle ira jusqu'à distribuer quelques cailloux, vieux timbres ou billes de verre aux spectateurs (clin d’œil à la démarche unique de Françoise Dolto, qui faisait payer les enfants qui étaient en analyse avec elle, par ces moyens de paiement…)

Elle s’envolera dans une démonstration prosaïque et de haute voltige en évoquant les souvenirs de chaque spectateur, les plongeant dans le monde de l’inconscient et des souvenirs. Elle sera de plain pied en relation avec le public, la vie étant la relation avec l’Autre.


Origine du projet

Quand le théâtre et l’intime s’expriment...

"Dans une société en crise et anxiogène, notre intérieur, et intime, devient menacé. Il semble nécessaire de le ré-apprivoiser pour se sécuriser et retourner à notre place qui est la relation avec l’autre.

Eh bien oui voilà une belle motivation pour cette nouvelle création. Dans cet environnement incertain, je baserai cette pièce sur la légèreté et le rire tout en abordant les sujets importants et difficiles de notre enfance.

La biographie « Enfances » de Dolto a été une belle découverte pour moi. Utilisant ces mots d’enfants, ces souvenirs et ceux ravivés par sa psychanalyse, elle nous plonge dans notre enfance et les jalons de sa démarche future.

Cette femme qui fut avec sa blouse blanche très subversive a mis la psychanalyse au sein de l’hôpital. Dans sa façon de procéder avec les enfants, il y a une réelle correspondance avec le jeu de l’acteur sur scène devant un public. En effet, Françoise Dolto, menait ses séances avec la présence d’un auditoire de psychanalystes en formation. L’enfant, Dolto et les psychanalystes ; le rôle, l’acteur et le public.

Et puis ce texte fait de mots et de maux d’enfance, une machinerie qui se met en marche sous nos yeux. "

Martine Fontanille, metteure en scène


A quoi servira l'argent collecté ?

Le travail sur "Quoi de neuf, Dolto?" a débuté en octobre 2016. Au cours de 2017, la comédienne et la metteure en scène se sont réunies à plusieurs reprises. Ensemble, elles ont travaillé sur le texte de Françoise Dolto, la mise en scène et la scénographie du spectacle.

Aujourd'hui, nous arrivons à l'étape de la création de la lumière et du son. Pour ce, nous souhaiterions organiser une résidence du 13 au 24 novembre prochain avec Vincent Dubois ( pour les lumières) et François Vivier (à la création son). Nous avons déjà le lieu de résidence, à savoir la Fabrique du Vélodrome. Nous avons besoin d'une aide pour finaliser le budget de cette résidence. Le budget global de la création s'élève à 32826€. Sur les 3000 euros demandés pour la résidence à La Fabrique du Vélodrome, nous prévoyons d'en consacrer 500 à l'achat d' accessoires et matériaux divers et 2500 pour un complément de salaires pour l'équipe composée de la comédienne, de la metteure en scène, du créateur son ainsi que du créateur lumière ( ce qui représente1580 euros de salaires bruts  répartis sur tous les intervenants et 920 euros de charges patronales à la charge de la compagnie)

Outre la résidence à la Fabrique du Vélodrome, notre coproducteur principal - l'Association CRÉA de Saint-Georges-de-Didonne - nous accueillera en résidence du 27 novembre au 9 décembre 2017

En amont, Scènes Nomades, notre deuxième coproducteur avec le soutien de la Maison des Arts, nous accueillera en résidence à Brioux-sur-Boutonne du 6 novembre au 10 novembre 2017.

La première représentation de cette pièce sera donnée le 9 décembre 2017 à 20h30 à Saint-Georges de Didonne en présence de Catherine Dolto, la fille de l'Auteure.

Et à suivre, à La Rochelle, les 13, 14 et 15 décembre 2017 à 20h30 à la Fabrique du Vélodrome. Nous avons également reçu des promesses d'achat de la part du Festival au Village pour juillet 2018 ainsi que des mairies du Château d'Oléron, de Royan et de La Margelle à Civray pour l'automne 2018.

Pour cette création, la compagnie a reçu le soutien de l'Oara, du Conseil Régional de la Nouvelle-Aquitaine, du Conseil Général de la Charente-Maritime, de la Ville de La Rochelle . Ce spectacle est également co-produit par le Créa et Scènes Nomades. Ces soutiens  nous ont permis et nous permettront de mener à bien nos différentes cessions de résidence de création entre octobre 2016 et décembre 2017. Mais pour finaliser le projet, il nous manque qu'une cession de résidence, celle pour laquelle nous avons besoin de votre aide.

Les dons peuvent s'effectuer :

- directement sur le site via un paiement par carte bancaire

- en nous adressant un chèque à l'ordre de "Haute Tension" à l'adresse Compagnie Haute Tension, 4 rue du Vélodrome, 17000 La Rochelle

- par virement bancaire (notre IBAN : FR76 1551 9390 8000 0213 5470 192 )

Dans les deux derniers cas, merci de nous préciser votre prénom, nom, adresse postale, mail et nous préciser si vous souhaitez rester anonyme et ne pas paraitre parmi la liste de nos soutins sur le site de Hello Asso ou pas.

A vous de jouer maintenant, si vous le voulez...

Notre équipe

Karine Dron – Comédienne


La comédienne prend son travail à cœur, consciencieusement, avec méthode, avec une bienveillance totale et une présence au présent, tout comme Dolto semble avoir traversé son métier et sa vie.

Françoise Dolto faisait rire son auditoire avec sa fausse naïveté, mais une vraie croyance, tel le clown sur scène. Elle reprenait les mots d’enfants avec une telle conviction que les spectateurs étaient conquis et riants.

La comédienne-« drôlesse »*  l'interprètera avec amour et honnêteté. Elle prendra les mots aux mots et le sens au sens comme le font les enfants.


* : au sens "petite fille"

Martine Fontanille - Metteure en scène


Elle est la metteure en scène de la compagnie professionnelle de théâtre Haute Tension créée en 1997 en Charente-Maritime. Haute Tension s'est installée depuis 1998 à La Fabrique du Vélodrome à La Rochelle, ancien atelier de mécanique générale réhabilité en lieu culturel, en résidences partagées. Martine Fontanille a travaillé comme comédienne, metteure en scène et co-directrice pendant quatorze ans avec le Théâtre Par Le Bas de Nanterre.

Martine Fontanille a tout d’abord travaillé sur la rencontre entre la danse et le théâtre : comment le mouvement peut-il être révélateur d’un « sous » texte ? Elle choisit de diriger des comédiens pour leur maladresse d’être humain et ce tremblement du geste amenant une émotion toute particulière.

En avançant dans cette recherche, un thème majeur a surgi : le rapport à l’inconscient et l’intime, des gestes moins dansés, plus en rapport avec le quotidien du mouvement. Puis le politique s'est invité et a pris une grande place dans ses intérêts mais toujours sur le ton de l'intimité et du rire.


Thierry Grasset -  Sculpteur / plasticien



Passionné par le travail manuel et la réalisation d'objets et de volumes en tout genre, il aime la matérialisation d'univers scénographiques.

Après l'obtention de son diplôme de l'école des beaux arts en 1993, il commence à travailler avec le Théâtre de la Mezzanine (77) où il exerce ses savoirs faire dans la construction de décors en bois et métal, la création de systèmes mécanique, le modelage de l'argile, de polymères et de cires, le moulage et tirage en silicone, résines, plâtre, latex et mousses  ainsi que la sculpteur sur bois, polystyrène, résines, métal et mousse, les patines, la peintures et le dessin.

1994 - 2016 Scénographe, Constructeur, Sculpteur - Théâtre de la Mezzanine (77)

2015 - 2016 Scénographe, Constructeur - La Baleine Cargo 17

Conception/Scénographie/Construction de décor de rue, spectacle jeune public. Conception et construction chariot mobile pour atelier théâtre.


François Vivier - Création son

Après avoir écumé pendant dix ans (1990 2000) tout les Café-concerts de France et de Navarre en tant que batteur du groupe de blues Smashed Potatoes, François Vivier décide de passer à autre chose.  Photographe à ses heures perdues il voit dans la vidéo l'opportunité de changer de voie artistique. C'est en effectuant une formation dans l'audiovisuel en 2001 que va naître cette nouvelle vocation. Changement de milieu, changement de manière de travailler et participation au tout nouveau Festival des Escales Documentaires de La Rochelle où la magie des premières rencontres  avec le milieu de la production audiovisuelle locale s’opère.  De Madagascar à Tahiti en passant par Istanbul  François a ainsi tourner et réaliser une dizaine de documentaires pour la télévision.

Parallèlement, il travaille avec la compagnie Haute Tension de La Rochelle depuis maintenant plus de dix ans, participant à la plupart des créations  (habillage sonore et vidéo) avec  Martine Fontanille.


Vincent Dubois - Création lumière



Vincent Dubois a découvert les différentes facettes techniques du spectacle vivant : lumière, son, plateau et machinerie, en se formant au Théâtre de la Coupe d'Or, scène conventionnée de Rochefort (17).

Depuis, 1998, il travaille en tant que régisseur pour des compagnies en Poitou-Charentes :

> Croc la pomme : Histoire du tigre de Dario Fo, M. Ibrahim d'Eric Emmanuel Schmitt

> Théatre Toujours à l'Horizon : Les Résistants éblouis, Mojo Mickybo, J'attendrais

> Compagnie Haute Tension : La Femme juive de Bertolt Brecht, Hôtel Problemski de Dimitri Verhulst, L'Avare de Molière, La Traversée d'Andromaque de Jean Racine

> Compagnie La Valise de Poche : 23 impasse du Paradis de Raphael Le Mauve

Il met ses compétences en oeuvre également pour des évènements tels que Le Festival des Accroches-Coeurs à Angers (49), Le Festival Les Francofolies à La Rochelle (17) et travaille régulièrement avec des structures rochelaises telles que le Carré Amelot, l'Espace Congrès, L'horizon (Recherche et Création), le Cnar ( Centre National des Arts de la Rue)


Donner 5 euros

Notre profonde reconnaissance ainsi qu'un contact privilégié avec la Compagnie pour suivre en exclusivité le développement du projet - (soit moins de 2 euros après déduction d'impôts)

Donner 10 euros

Une carte postale dédicacée par Karine Dron et Martine Fontanille + les contresparties précédentes - (soit autour de 3 euros après déduction d'impôts)

Donner 30 euros

Une affiche dédicacée de la pièce + les contresparties précédentes - (soit 10 euros après déduction d'impôts)

Donner 60 euros

Une place pour assister à une des représentations données le 9 décembre au Créa ou du 13 au 15 décembre à la Fabrique du Vélodrome + les contreparties précédentes ( soit 20 euros après déductions d'impôts)

Donner 100 euros

Deux places pour assister à une des représentations données le 9 décembre au Créa ou du 13 au 15 décembre à la Fabrique du Vélodrome + les contreparties précédentes ( soit 33 euros après déductions d'impôts)

Donner 150 euros

Quatre places pour assister à une des représentations données le 9 décembre au Créa ou du 13 au 15 décembre à la Fabrique du Vélodrome + les contreparties précédentes ( soit 50 euros après déductions d'impôts)

Donner 5000 euros

Une représentation privée de "Quoi de neuf, Dolto?" où vous pouvez convier votre famille, vos amis... +les contresparties précédentes - (soit 1700 euros après déduction d'impôts)

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
A
Antoinette Nazzani
05/12/2017
P
Philippe Guérin
20/11/2017
E
Eve Dadiès
11/11/2017
Signaler la page