Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Compagnie Le Moineau pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

"La mécanique du coeur" au Festival d'Avignon

par Compagnie Le Moineau

Accompagnez-nous dans la présentation de notre spectacle au Festival d'Avignon 2018 - Théâtre Le Pandora.

La mécanique du cœur par la Compagnie Le Moineau est le fruit de l’adaptation du roman de Mathias Malzieu. L’écriture Rock et poétique de l’auteur a porté la Compagnie vers cette aventure. Ce spectacle se veut poétique et cruel, à la fois piégé entre le merveilleux du conte, et la dure réalité de la vie. On y parle, d’amour, de jalousie, de rêves, de grandir, de se battre, d’affronter… C’est un spectacle familial qui parle à tous. Les enfants y verront l’histoire fantastique de ce personnage au cœur d’horloge, les belles images dans ce décor de bric et de broc, et le parcours initiatique. Les adultes saisiront la réflexion sur la différence, l’amour et la difficulté de construire ensemble, mais aussi de grandir, de vieillir sans perdre de vue ce qui nous permet de rêver, ce qui fait de nous des êtres passionnés. C’est un spectacle « plein », interprété avec ferveur, fougue, et folie dans une scénographie où tout est possible et magique, où tout est escamotable et sur roulettes pour tout raconter avec presque rien.

La mécanique du cœur s’est fondée, sous l’égide de Coralie, dans un véritable engagement collectif. Chacun s’engage, travaille, propose, utilise ses compétences avec énergie et joie pour que le spectacle vive. La mécanique du cœur est un spectacle de troupe, de Compagnie, de potes, d’amis, de personnes qui se sont trouvées pour tenter de partager des instants jolis, ensemble et avec le public. La Compagnie Le Moineau a pour vocation la création et la diffusion de spectacles vivants populaires et exigeants, ainsi que la mise en place d’évènements publics culturels autour du théâtre (écriture, lecture, cours, visites etc…).
Notre travail, passionné et  professionnel, a pour but d’être accessible au plus grand nombre.  Nous développons un théâtre au service de la communauté, un théâtre qui transporte, qui émeut, qui diverti intelligemment, car nous prenons soin aussi bien du fond que de la forme.
Le Moineau est  à toutes les étapes de la création : la construction du décor, des accessoires, des costumes, la musique, la mise en scène et l’interprétation. Tout est fait main, tout est fabriqué par nos soins.

Photos Emilie Montuclard

Les créations du Moineau sont un mélange de poésie, d’humour et de propos engagés qui nous tiennent à cœur : vivre sa différence, rêver, avoir foi (en soi, en ses choix, en la vie), comprendre le monde qui nous entoure et agir. Agir surtout, partout, et tout le temps. Autant de sujets très humains qui parlent à chacun et poussent à la réflexion personnelle sans juger ni donner de leçon. Un théâtre toujours « ouvert », sans réponse imposée : voilà notre définition d’un théâtre social. La culture Arlésienne est un vivier d’inspiration pour le Moineau, nous y voyons aussi la possibilité de continuer notre travail pluridisciplinaire et de l’enrichir de la tradition provençale.



Ce spectacle est avant tout une  affaire de cœur, de rencontres, d’émotions et de heureux hasards  et ce, tant dans ce que nous raconte, ce conte pour adultes, cette pièce que dans la façon dont elle a été construite par La Cie Le moineau.

Le hasard d’abord car s’il fallait un il était une fois, nous retrouverions Coralie Jayne, la metteur en scène et adaptatrice de ce spectacle, déambulant au hasard dans un rayon de livres à la recherche d’un ouvrage à déguster ou dévorer : un bouquin qui fait rêver en somme.  Le Roman de Mathias Malzieu, best-seller, était déjà en vente depuis deux ans, mais il a fallu ce moment anodin de promenade pour que les aventures de Jack tombent entre les mains, les yeux et l’imagination de Coralie et qu’elle décide de se lancer dans ce défi un peu fou. Fou, oui, car la première version, présentée, en 2010, durait 2h30 et comprenait 12 comédiens pour  26 personnages. L’univers poétique et onirique du roman de Mathias Malzieu s’avérait si puissant que le moindre choix, la moindre coupe dans le texte d’origine était ressentie comme une blessure ou un abandon. « L’homme sans trucage » (car c’est ainsi qu’était intitulé cette adaptation,  à cette époque) fut choisi parmi 130 autres spectacles dans le cadre des Travaux de fin d’Etude du Cours Florent et fut joué ensuite au Festival automnales en octobre 2010. Quatre ans s’écoulèrent durant lesquels le Tic-tac de l’horloge en bois de Jack résonnait dans l’esprit de Coralie Jayne. Les créations et spectacles avaient beau se succéder : Jack, Miss Acacia, Méliès, Joe et tous les autres personnages du roman se rappelaient à son souvenir et le désir de les revoir sur scène ne cessait de croitre. Ce qui devait arriver arriva : il était deux fois.

(de g. à d.: Résidence de création à La Grange aux Histoires, répétition à La Brèche-Aubervilliers, photo de groupe au début du Festival d'Avignon 2015.)

La joie et le plaisir des rencontres firent alors leur œuvre. Bien décidée à donner vie, au plateau, à La Mécanique du cœur, Coralie réunit autour d’elle des personnes qu’elle côtoyait depuis longtemps déjà ou que les facéties de la vie mirent sur son chemin. Et c’est ainsi que les moineaux se réunirent. Dans un premier temps, en 2014, lors d’une résidence de création à la Grange aux Histoires suivie d’une présentation publique à la brèche à Aubervilliers. La Mécanique du cœur, le spectacle était loin d’avoir encore la forme et les images qu’elle déploie maintenant mais ce fut un élan supplémentaire, encouragé par les chaleureux et positifs retours et soutiens des spectateurs qui avaient assisté à ces présentations publiques. Il fallut de l’amour et du temps (et de beaucoup de travail également) pour que la route de la Cie le Moineau lui permette de porter la Mécanique du cœur au Festival D’Avignon OFF en 2015. Qu’est-ce que le festival d’Avignon pour une compagnie ? Une ville superbe, le palais des Papes, les terrasses, les oliviers, 40 degrés à l’ombre, plus de 1000 spectacles présentés pendant 3 semaines, des centaines de kilomètres parcourus à arpenter les rues et ruelles de cette cité, des milliers de tracts et d’affiches, un budget de production et de diffusion plus qu’important : autant dire une prise de risques, une épreuve ou plutôt une aventure. L’aventure fut belle, plus que belle : Coup de Cœur de Greg Germain président du festival Off, plus de vingt dates à guichets fermés à l’atelier 44.  Ce pari osé fut donc relevé mais les acheteurs privés et publics ne se tournèrent pas cependant vers La mécanique du cœur malgré l’engouement des festivaliers et du public avignonnais.

Qu’à cela ne tienne, les émotions, les joies et les envies ne sauraient se dissoudre si facilement dans l’adversité. Le chemin de la Mécanique du cœur et du Moineau le mena donc, en 2016, à la Calade, en Arles pour 3 représentations au profit de l’association Rêves puis à la folie : A la folie théâtre. 33 dates, d’avril à juin 2017 furent données, dans ce théâtre Parisien. Alors que Nicolas Avinée avait été  choisi, en 2016,  par Mathias Malzieu pour interpréter le rôle de Jack dans le court métrage Le distributeur automatique d’aurores boréales réalisé dans le cadre des Talents Adami Cannes, la mécanique du cœur fut nominé 6 fois par l’académie des P’tits Molière et Coralie Jayne reçu le prix de la meilleure mise en scène en décembre 2017.  

A gauche: Nicolas Avinée au Festival de Cannes pour le Court-Métrage "Le distributeur d'Aurores Boréales" réalisé par Mathias Malzieu
A droite: Coralie Jayne lors de la remise du P'tit Molière 2017 de la Meilleure Mise en scène.

Les émotions furent d’autant plus fortes que Mathias Malzieu, à la sortie d’une représentation à laquelle il avait assisté, fit à la Cie le cadeau des mots qui suivent : « Grande joie et émotion pour moi de voir l’adaptation de La mécanique du coeur par la Compagnie Le Moineau. Bravo et merci à toute l’équipe. Extraordinaire!» Mathias Malzieu.

L'équipe sur scène avec Mathias Malzieu, le 7 mai 2017 - Photo Emilie Montuclard.


2018, enfin, maintenant ; une année cruciale puisque la Cie joue une deuxième saison à La folie Théâtre avant de s’envoler pour Avignon, ce cher festival dont le déroulement décidera si cette folle, belle et joyeuse histoire se prolongera. Que ce soit L’Edimbourg de Jack, l’Andalousie de miss Acacia, Paris, Arles, Aubervilliers, Avignon : tout est aventure et mérite d’être vécu. 


Qui sont les moineaux ?  


Mise en scène et costumes : Coralie Jayne

Lumières : Jérôme Chaffardon

Décors : Maxime Norin

Musiques : Laurent Vigreux


« Tout y est, il n’y a plus qu’à savourer » - LA PROVENCE

« Un véritable manifeste poétique » - LE MONDE.FR

« Incroyablement poétique » - VAUCLUSE MATIN

« C’est vivant » - TÉLÉRAMA

« Un spectacle âpre, vif, pieds dans le réel et tête dans les étoiles » - A NOUS PARIS

« Une infinie délicatesse et un sens aigu de l’esthétique » - ATLANTICO

« Une véritable mécanique de troupe » - LE BRUIT DU OFF

« On rit, on s’émeut, on s’attendrit » - SORTIZ

«Des séquences d’une grande beauté » - FROGGY’S DELIGHT

« Une mise en scène épatante » - ARTS-CHIPELS

« Une réussite » -SORTIES A PARIS

« Parfaitement interprété » - FRANCE CATHOLIQUE

« Coup de cœur ! » - L’INFO TOUT COURT

« Résolument moderne » - LA GRANDE PARADE

Donner 5 euros

Un très grand merci!

Donner 10 euros

Un très grand merci!

Donner 20 euros

Une photo dédicacée

Donner 30 euros

Le CD de la BO du spectacle (composée par Laurent Vigreux)

Donner 50 euros

Un carnet kraft A6 du spectacle

Donner 100 euros

Un tote-bag du spectacle

Donner 150 euros

Un tote-bag + la BO du spectacle

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
J
Jacques Clénet
03/07/2018
M
Marcelline Blaser
03/07/2018
m
magaly Dominique
03/07/2018
Signaler la page