Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Compagnie Lever l'encre pour découvrir les projets en cours.

Voir la page
Mathilde  - Compagnie Lever l'encre

Première création de la Compagnie Lever l'encre

Mathilde

Mathildeest le premier spectacle de la Compagnie Lever l'encre basée à Auch dans le Gers.

C'est un seule en scène écrit et interprété par Marine Jardin.

Les premières se joueront au théâtre le Pari à Tarbes du 12 au 17 décembre 2017.

L'histoire

Tout commence dans le hall. Quelque chose a changé. Il y a de quoi boire et à grignoter.

Très vite une jeune femme vient à notre rencontre, elle se présente, c’est la nouvelle locataire.
Pour sa pendaison de crémaillère on partage un verre, on discute puis elle nous fait visiter par petits groupes la salle, la scène, les coulisses. L’air de rien nous voilà maintenant spectateur.

Cette jeune femme c'est Mathilde, elle vient de fêter ses 30 ans. Quand elle allume la radio on lui parle de menace terroriste, de catastrophe climatique, d’élection présidentielle et des bienfaits du curcuma contre le cancer du foie. Quand elle a sa grand-mère au téléphone, on lui parle de gens d’un autre temps qu’elle ne connaît pas et qu’on appelle la famille. Quelques-uns de ses amis sont partis élever leur enfant à la campagne, ils mangent bio et local. D’autres bossent 45h par semaine et carburent aux mojitos du jeudi au mercredi soir suivant.
Elle, elle ne sait pas trop, mais ce qu’elle sent c’est qu’elle est un peu bancale. Parfois elle arrive à oublier que le monde va plus vite qu’elle et parfois l’angoisse l’étouffe. Elle commence à se demander si elle est à sa juste place. Elle commence à se demander ce que vaut le couple sans engagement, le travail sans passion et les convictions sans action. Elle interroge son époque et la place qu’elle y tient.

Devant nos yeux de spectateur, pendant une heure, un an de vie.
La prise de conscience, la peur du changement, puis le courage, les doutes et l’impression de ne pas avoir le temps. Le ras-le-bol, les «de toute façon ça ne sert à rien...» et finalement un autre regard sur le monde. L’envie de vivre, le besoin d’être heureuse, la nécessité de faire un pas de côté.

Ce que traverse cette jeune femme, chacun de nous le connaît et ce quelque soit notre âge. Venir la rencontrer c’est être témoin de son histoire, vivre cette expérience et regarder peut être, à son tour, la vie d’un œil nouveau.

La démarche/ Note de l'auteur

En 2015 je fête mes 29 ans et je me rends compte que je ne suis pas heureuse. Je suis alors une (presque) trentenaire qui n’est épanouie ni dans son travail, ni dans son couple, ni dans son environnement.
Triste constat. Si ma première idée est d’aller sauver des tortues à l’autre bout du monde je finis par me dire que la fuite n’est peut être pas la meilleure solution. Alors je fais un pas de côté, pour interroger mes envies, mes convictions, mes engagements, mes actes et la portée qu’ils peuvent avoir. Il faut avouer que tout cela n’était pas très en place et force est de constater que notre monde ne l’est pas non plus.

Entre catastrophes écologiques et consommation à outrance, l’usage d’anti-dépresseurs se généralise. Les nouvelles à la radio nous donnent chaque jour l’envie de nous boucher un peu plus les oreilles alors on encaisse, on serre les dents. Comment faire autrement ?

Mais ce qui n’était qu’un murmure est en train de devenir un cri et des choses bougent. Une certaine prise de conscience, l’intuition qu’on est capable du meilleur. Les AMAP se multiplient, les boutiques bio fleurissent, je m’en réjouie! Les librairies agrandissent leur rayon «Développement personnel» et le cinéma nous offre  Demainça me redonne le sourire. Les vidéos sur internet nous servent le Bonheur à grands coups d’images du bout du Monde, Levi’s ne vend plus des Jeans mais un sentiment de liberté, Coca lance sa gamme «green» et H&M sa gamme «Conscious»...
Là, l’effet de mode m’inquiète.

Le mouvement en marche ne prendra racine que si nous le vivons comme une nécessité et non comme une tendance à suivre. Avec Mathilde je veux offrir aux spectateurs la possibilité d’être le témoin sensible d’un changement.

Je ne suis ni maraîchère, ni journaliste, ni politicienne. Je suis comédienne et je crois en l’expérience unique qu’offre le spectacle vivant. Mathilde est né de cette nécessité pour moi d’aller à la rencontre des gens pour partager nos craintes, nos révoltes et écrire ensemble une page de notre histoire.

Marine Jardin

A quoi servira l'argent collecté ?

Pour boucler le budget de la création nous avons besoin de 2000 €.

Cette somme permettra de financer:

- La création musicale de Félix Pierrot : 1000 €

- La création des outils de communication (graphisme de Patrice Godenzi) et les frais d'impression: 500 €

- Les frais de déplacements et de nourriture pour l'équipe lors de la résidence au Pari à Tarbes: 500 €


L'équipe


La comédienne et auteure / Marine Jardin

Marine Jardin, comédienne de 30 ans ,fait ses premiers pas dans le théâtre au lycée avant d’entrer en Arts du Spectacle à Paris 8 où elle étudiera tant la théorie que la pratique. Elle intègre au même moment la Master Class d’Olivier Besson au TGP (CDN de St-Denis). Avec lui, elle commence à explorer différents rapports au public. Elle se forme par la suite à l’AIDAS (Académie Internationale Des Arts du Spectacle) auprès d’un maître de la Commedia dell’arte, Carlo Boso.

Cofondatrice de la Compagnie des Passeurs depuis 2008, elle intègre également, comme interprète, plusieurs équipes en rue et en salle qui l’amèneront à tourner dans toute la France : L’Esquisse, la Française de Comptages, la Cie du Petit Matin...

Aujourd’hui auteure et interprète dans la Compagnie Lever l’encre, Marine oriente ses recherches sur la cohérence entre le propos et la forme utilisée et questionne les codes induits par l’espace théâtral conventionnel.

Le créateur musique / Félix Pierrot

Mélomane dès son plus jeune âge, amateur et digger de disques depuis ses 10 ans, Félix Pierrot décide à 13 ans d’apprendre la basse électrique.
Après 1 an d’ébénisterie pour apprendre à fabriquer des guitares, il arrête ses études à 16 ans et travaille pendant 4 ans en tant que technicien dans la photographie à Paris.
Toutes ces expériences développent chez lui un rapport important à la machine et en parallèle il découvre de manière plus approfondie la musique électronique, ce qui l’amène, à l’âge de 17 ans, à acheter sa première groovebox : une Roland MC303 de 1996.
En 2014, il s’installe à Toulouse, où il choisit de se consacrer pleinement à la musique, il découvre alors le sampler et le synthétiseur analogique et se met à la composition. Peu après il rencontre Lucas chez un disquaire toulousain, ils montent ensemble un label House-Techno : House Plants Records, avec pour démarche de diffuser de la musique sur des supports physiques (K7, disques).


Le créateur et régisseur lumière / Bruno Porterie

Bruno Porterie fait ses premiers pas dans la technique du spectacle vivant en 1998 avec l’association La Petite Pierre où il devient le régisseur de la compagnie de théâtre Kiroul et de la compagnie de danse contemporaine Vendaval jusqu’en 2001. Il expérimente alors ses premières créations lumières sur divers spectacles dont « La porte des songes » de la Cie Kiroul, « Raconte moi » de la Cie Vendaval.

Fin 2001 il rejoint la compagnie de théâtre espagnole Lavi e Bel de Grenade en tant que régisseur pour le spectacle « Yai », puis la compagnie de cirque-flamenco Albadulake où il crée la lumière du spectacle « Malaje » ; il assurera le poste de régisseur général pour ce spectacle jusqu’en 2006.

De retour en France en 2007 il intègre l’équipe de régie générale du festival « Alors chante » à Montauban jusqu’en 2016 et du festival « Rio Loco » à Toulouse jusqu’à aujourd’hui.

Parallèlement il est depuis 2008 le régisseur technique du théâtre des Carmes de Condom.

Le regard chorégraphique / Marlène Rostaing

Marlène Rostaing étudie le théâtre puis le mime à l’École Marcel Marceau. À Toulouse, elle intègre l’École du Lido en tant qu’acrobate et prend des cours au Centre James Carlès en danse contemporaine. Interprète chez Josef Nadj, Aurélien Bory ou Phia Ménard, on a pu aussi la voir au théâtre Garonne, en duo avec Pascal Contet (accordéon), dans le cadre du festival La voix est libre 2012. Depuis, elle continue les performances improvisées en duo où se mêlent danse, voix et musique. Elle a dansé avec Peter Corser (saxophone), Elise Dabrowski (chant lyrique et contrebasse), Philippe Gleizes (batterie), Dgiz (slam et contrebasse), Elise Caron (chant), Julyen Hamilton (danse), Hasse Poulsen (guitare), Or Solomon (piano), Leïla Martial (chant).

Le Calendrier

Du 12 au 17 décembre 2017 : Premières de Mathilde au Pari à Tarbes (65)

Du 20 novembre au 10 décembre 2017 : Résidence de création / création lumière au Pari à Tarbes (65)

Du 16 au 22 octobre 2017 : Résidences de création (jeu) au théâtre Spirale de Riscle (32)

Du 15 au 24 mai 2017 : Résidence de création (jeu) au Théâtre des Carmes de Condom (32)

Du 30 Octobre au 4 novembre 2016 : Session d’écriture au Centre Jérôme Cuzin à Auch (32)

Du 10 au 14 Octobre 2016 : Résidence de composition à La Petite Pierre à Jégun (32)

Donner 10 euros

Merci!

Un grand merci sur notre page Facebook

Donner 20 euros

Le petit mot

On vous envoie une petite carte postale depuis Tarbes pour vous donner des nouvelles de la création

Donner 30 euros

L'affiche

On vous envoie l'affiche du spectacle, ça tombe bien, elle est belle!

Donner 50 euros

Le sac

On vous envoie un sac en coton bio à l'éfigie de la compagnie (et le logo aussi il est beau)

Donner 80 euros

La totale

Vous n'aurez pas à choisir! On vous envoie une carte postale, une affiche, un sac et en bonus une petite vidéo des coulisses pour vous remercier personnellement

Donner 100 euros

La totale et même plus

En plus de la carte postale, l'affiche, le sac, la vidéo de remerciement, vous pourrez venir voir le spectacle accompagné de la personne de votre choix lors de n'importe quelle date et ce, sans limite de temps

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Compagnie Lever l'encre. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
Anonyme
29/11/2017
M
Maud Landau
21/11/2017
<3 :))))
R
Romain Palich
21/11/2017
Bravo pour ton projet, tout petit devenu tout grand. Mille bisous dans l'attente de te les donner en vrai... Romain
Signaler la page