Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Compagnie Théâtre de la Rencontre pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Le Fantôme et Mrs Muir d'après R.A. Dick Adaptation théâtrale Catherine Aymerie

par Compagnie Théâtre de la Rencontre

Festival Avignon Off 2017 - PRESENCE PASTEUR

Presse Festival d'Avignon OFF 2017 et d'autres articles à venir...

RegArts  www.regarts.org

On croirait un rêve. Une sorte de rêve qui ressemble à la réalité mais qui, brisée par endroit par des heures qui se réduisent à secondes, des gestes qui se figent et durent plus que la normale, des pans d’ombres, laisse planer un doute sur son existence.

Vision éthérée d’un côté et pourtant réalité charnelle des comédiens qui sont à la fois loin, comme perçus à travers un voile qui n’existe pas, tantôt semblant surgir à une distance de bras, en adresse directe, murmurant à nos oreilles.

L’histoire se déroule dans cette atmosphère suspendue – ce rythme un peu surnaturel emporte l’imaginaire – une atmosphère renforcée par les précises lumières de Jean-Louis Martineau qui créent les différents espaces disséminés sur l’immense plateau nu – mis à part quelques meubles évocateurs de la maison où se déroule l’action.  La magie rode ainsi, régulière, qui fait écho au côté fantastique de la pièce.

L’histoire ? Une maison isolée au bord d’une falaise d’Angleterre, une maison hantée par le fantôme d’un capitaine au long cours, est achetée par Mrs Muir, jeune veuve décidée depuis le décès de son époux à s’émanciper de la tutelle oppressante de sa famille, de sa belle-famille et de sa classe sociale, bien décidée à vivre sa liberté, son indépendance et son bonheur. Fuyant le monde trop réel de ses proches, elle accepte sans aucune réticence, ni peur, la présence quotidienne du fantôme qui bientôt sera celui avec lequel elle partagera une totale et entière sincérité.

La mise en scène de Michel Favart, fluide, évocatrice, fuyant le réalisme, parvient à donner l’impression d’assister à un film plutôt qu’à du théâtre. C’est sa première mise en scène, lui qui est plutôt habitué aux tournages, mais il a su utiliser la boîte noire de la scène pour y faire surgir ses apparitions.

Tout ici est délicat et éphémère… les déplacements des comédiens qui surgissent des lisières obscures du plateau et glissent plus qu’ils ne marchent, évanescents, les scènes, courtes ou longues, qui se suivent sans qu’on sache jamais à l’avance ni où, ni quand, ni avec quel personnage ces scènes vont se dérouler : nous sommes dans un présent perpétuel, qui tient en haleine.

Et les paysages de cette rude côte anglaise, suggérés par les répliques, se déploient dans les failles de la lumière plateau qui parvient à sculpter les lieux de cette histoire vraie mais fantomatique.

Longtemps après, les scènes de cette pièce restent en mémoire. Certaines images se teintent en sépia. Certains passages semblent des danses légères, des ronds de valses. Et l’on devient alors un peu comme cette Mrs Muir qui, confrontée au dilemme de choisir entre réel borné et imaginaire infini, parvient à concilier les deux pour rendre le réel plus inventif et l’imaginaire plus  présent.

                                                                                                                                                                                                                                                                                   Bruno Fougniès  14 juillet 2017

LA PROVENCE - 11 juillet 2017 Présence Pasteur : "Le Fantôme et Mrs Muir" (on adore)

Comme il est charmant, romantique, et romanesque, ce spectacle de la compagnie Théâtre de la Rencontre ! L'héroïne, Lucy, une jolie et jeune veuve, a décidé de quitter le carcan où l'enfermait sa belle-famille pour réaliser son rêve de vivre libre au bord de la mer. Mais la demeure où elle s'installe se trouve hantée par son ancien propriétaire, le capitaine Greeg. Loin d'être terrorisée, Lucy parvient peu à peu, grâce  à son sang-froid et à sa patience, à amadouer cet ancien loup de mer peu sociable et même hostile. Tous deux apprennent à se connaître et à s'apprécier. Le capitaine aide Lucy à approfondir l'analyse critique de son passé et à congédier sa belle-sœur venue la sermonner. Surtout, il l'encourage à écrire et collabore à son projet littéraire. Cette dernière démarche amène Lucy à obtenir du capitaine qu'il lui dévoile enfin la vérité sur les circonstances de sa mort. Captivé par cette histoire fantastique de rapprochement entre une vivante et un mort, on retrouve avec délectation son âme d'enfant. Cette adaptation du romancier anglais R.A. Dick a tout pour plaire. Elle nous plonge dans une atmosphère délicieusement inquiétante et rétro que la mise en scène de Michel Favart et la scénographie savent créer avec une pénombre envahissante qui nimbe les personnages d'un halo mystérieux, des bougies et quelques meubles et objets anciens perdus dans un grand espace vide. Elle laisse une place à un humour raffiné, très british. Et les comédiens sont excellents : Catherine Aymerie campe une Lucy pleine de sensibilité et de grâce, Peter Bonke un capitaine au départ hargneux, puis de plus en plus sympathique et attachant, son léger accent apportant une touche anglaise qui ajoute au plaisir de la représentation

                                                                                                                                                                                                                                                               Angèle Luccioni

ActuThéâtre - We Love It Duras, Fantôme et Italie : "à voir à Avignon" 

Si vous aimez les histoires de fantôme, nous vous conseillons fortement Le fantôme et Mrs Muir de la compagnie “Théâtre de la Rencontre”. Plein de finesse, ce spectacle nous conte l’histoire d’une femme veuve qui rencontre l’esprit d’un vieux marin dans sa nouvelle maison au bord de la mer. Loin d’être effrayée, Mrs Muir décide de rester vivre avec le fantôme. Les deux personnages s’apprivoisent et s’apprennent, se servent l’un à l’autre de guide. Des décors réalistes transportent le public dans un monde où tout est possible, et le texte, profondément philosophique, est porté par des acteurs de grand talent ! Le scénario est inattendu, l’idée originale, le tout pour une mise en scène qui nous fait assez bien plonger dans l’univers glaçant des falaises britanniques et des maisons hantées… En tout cas, le cadeau au public est bien là ! Le bilan est donc plutôt très positif concernant ces pièces. Ce premier festival d’Avignon tient toutes ses promesses. S’y mélangent les styles, les sensibilités, les façons de voir le théâtre. Continuez à suivre notre actualité sur le Pedromadaire, de bonnes surprises sont à venir ! 

                                                                                                                                                                                                                         Alice Schemid et Alexandre Bron    12 juillet 2017

Théâtre Passion - "Mes coups de coeur" ! Le Fantôme et Mrs Muir - R.A. Dick

adaptation de Catherine Aymerie

Mise en scène Michel Favart

Avec Catherine Aymerie, Peter Bonke, Stéphane Olivié Bisson et Paula Brunet Sancho

Lucy Muir est veuve, elle décide de fuir sa belle-famille en compagnie de ses enfants, et réaliser son rêve : Vivre libre et Ecrire.

C’est une histoire romanesque, amusante et profonde, les comédiens sont investis dans leur personnage et sur le plateau règne une atmosphère étrange…

                                                                                                                                                                                                                                                               Anne Delaleu 12 juillet 2017  

www.theatre-espoir.fr

LE FANTÔME ET MRS MUIR à Présence Pasteur 21 Juillet 2017

À voir sans hésiter.

Magnifique récit d’une histoire de vie hors normes que cette aventure courageuse d’une femme et de sa quête identitaire et émancipatrice aux allures d’épopée romanesque et fantastique.

Fuir ou partir, peu lui importe. Lucy Muir quitte sa vie de bourgeoise installée dans la bonne société anglaise et s’en va, avec armes et bagages, et ses enfants bien sûr. Elle cherche une nouvelle maison comme on cherche un nouvel abri, son abri, pour commencer une autre vie, celle qu’elle aura choisie.

Oui mais voilà, on dit la maison hantée. Fi des fantômes et de leurs peurs, la maison lui plait, elle vivra dans cette maison. Avec ou sans fantôme !

Rencontrer son rêve derrière les rêves et croire enfin au possible bonheur, s’en approcher et se réconforter tout près à l’éclat de sa lumière et de son plaisir. Lucy se donnera les moyens d’y

parvenir. Y arrivera-t-elle ?

La pièce est une adaptation du roman de R.A.Dick, savoureusement thétrâlisée par Catherine

Aymerie.

L’histoire dépeint une bourgeoisie britannique traditionnelle dans laquelle les symboles côtoient les croyances, et les rites conventionnels, les superstitions. Parmi tout cela, le mythe du fantôme trouve toute sa place.

La mise en scène de Michel Favart décrit les approches multiples du récit avec un réalisme discret, efficace et crédible. Les personnages installent progressivement leurs relations. Le suspens de l’argument est adroitement rendu.

Les comédiens Catherine Aymerie, Peter Bonke, Paula Brunet Sancho et Stéphane Olivié Bisson

jouent avec une grande finesse les personnages aux nombreuses facettes et nous font croire à leur histoire et à l’évolution de leurs émotions.

Une belle histoire qui nous cueille. Des personnages qui nous intéressent. Un spectacle réussi et très bien joué.                                                                                                                                    

                                                                                                                      



Tractage rue des teinturiers toujours et encore chaque matin...




Apéritif ADAMI Bar du complot avec les compagnies lauréates des subventions Aide à la création, Aide à la communication, Aide au tournage vidéo : entre autres,   Jean Paul Tribout, Nadine Trochet, Sylvie Feit...


Avec quelques amis après le spectacle qui nous font leurs retours sensibles. Bonheur de voir et d'entendre le public venir partager avec nous leur émotion et leur plaisir d'avoir embarqué dans notre beau bateau du Fantôme et Mrs muir. Joie d'être là au coeur du Théâtre !





Présentation du projet 

Le Fantôme et Mrs Muir est l’adaptation théâtrale du roman de R.A. Dick dont J.L. Mankiewiecz a tiré un film avec Gene Tierney et Rex Harisson en 1947.

70 ans plus tard, Michel Favart, réalisateur entre autre à ARTE, le fait renaître sur une scène de théâtre.

L'histoire se passe en Angleterre, après la seconde guerre mondiale. Lucy Muir est veuve. Elle décide de quitter sa belle famille pour s'installer avec ses enfants au bord de la mer et réaliser son rêve : vivre libre. Cherchant une maison à louer, son choix se porte bientôt sur une maison hantée par le fantôme d'un Capitaine qui a la fâcheuse habitude de faire fuir tous ceux qui s'en approchent. Malgré les hostilités du dit fantôme, Lucy s'installe et organise sa nouvelle vie. Petit à petit, va s'établir entre ces deux êtres que tout sépare, une relation étrange. Dialogues, affrontements, jeux de vérité... Entre rêve et réalité, conte et comédie, à travers toutes les étapes de cet impossible rapprochement, c'est le parcours d'une femme à la recherche de son indépendance, de sa liberté, qui va découvrir et assumer sa vocation d'écrivain...


NOTE D'INTENTION  

Pourquoi monter ‘’Le Fantôme et Mrs Muir‘’ ?
 
Pour les grands thèmes qui y sont abordés : comment devenir soi, comment réaliser ses rêves. Pour la force du conte : magie, mystère, enseignements profonds, réveil de l'enfant qui sommeille en nous. Pour la splendeur du couple formé par Lucy et le Capitaine Greeg, qui est celle des couples mythiques, qui triomphent de tout, même de la mort. Pour raconter l'histoire de cette femme, qui, petit à petit, va vaincre ses peurs et ses chaînes, quelles qu'elles soient, pour devenir  ‘’Le capitaine de sa vie‘’.


NOTE DE MISE EN SCENE

Un espace vide avec très peu de décors. Juste quelques meubles : une table, des chaises, un fauteuil. Et quelques accessoires clé : une bougie, un appareil photo, un manuscrit, un livre. Tout le reste est suggéré par le jeu des acteurs : le tableau du Capitaine, le télescope, la fenêtre, les tasses à thé... Les costumes, eux, sont bien réels. Ils évoquent l'âge d'or du cinéma américain des années 50 : ‘’Casablanca ‘’, ‘’La comtesse aux pieds nus‘’, ‘’Laura ‘’...
 
Partenaire essentielle, la lumière. Elle sculpte l'espace de jeu.  L'extérieur : bord de mer devant la maison, le plus souvent aux heures magiques de fin de journée.    Les intérieurs : ambiances tour à tour inquiétantes et rassurantes de la maison hantée.
 
La musique, autre partenaire clé, ouvre sur le rêve et l'inconscient des personnages...
 
Pour moi, mettre en scène ‘’Le Fantôme et Mrs Muir‘’, c'est  ‘’allumer’’ l'imaginaire du spectateur...


Origine du projet

Point de départ : la recherche d’un projet commun pour le théâtre avec un grand acteur.

Puis : le film de Josef Leo Mankiewiecz, avec Gene Tierney et Rex Harison, réalisé en 1947.

Enfin : la découverte du roman qui en est la source…

Probablement écrit pendant la seconde guerre mondiale à Londres, sous les bombes, par une femme qui a signé sous un nom d’homme.

Une histoire qu’en tant que femme et comédienne, j’ai ressenti la nécessité de porter au théâtre, accompagnée par Michel Favart, scénariste et réalisateur, raconteur d’histoires lui aussi, dont la présence et la bienveillance m’ont permis d’aller au bout de cette adaptation libre, la première pour moi.    C. Aymerie

                                                                                                                         


A quoi servira l'argent collecté ?

L'argent collecté servira à financer notre Communication Presse, nos affiches, flyers, réalisation du teaser et une partie de notre hébergement




Notre équipe

Catherine Aymerie / Comédienne Auteure / Mrs MUIR

Donner 10 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Un merci chaleureux ! Et un reçu de dons pour défiscalisation selon votre désir.

Donner 20 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Un merci chachaleureux + Idem + 1carte postale

Donner 50 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Un merci très chachachaleureux + idem + 1 invitation 1p. au Festival Off 2017

Donner 100 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Un merci très très chachachaleureux + idem+ 2 invitations au Festival Off 2017

Donner 200 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Une belle reconnaissance + Idem + 1 affiche dédicacée de toute l'équipe

Donner 400 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Une très belle reconnaissance + Idem + votre nom cité sur notre site internet et sur diffusion facebook si vous le souhaitez.

Donner 600 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Une quasi éternelle reconnaissance !!! + Idem ci-dessus + le texte

Donner 1000 euros

Cher(e)s ami(e)s : Toute contribution est bienvenue !

Une totale et éternelle reconnaissance !!!! + Idem + le texte dédicacé par l'auteure

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Compagnie Théâtre de la Rencontre. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
S
Serge Poncelet
15/07/2017
Avec mon soutien et mes meilleurs souhaits de réussite et de partage avec le publicsur ce beau spectacle
P
Pascal BENSOUSSAN
10/07/2017
J
Jean claude HUGON
06/07/2017
Signaler la page