CRÉATION UNITÉ PILOTE DE TRAITEMENT DU CANCER DE L'ENFANT A L’HÔPITAL DE NIAMEY

par CoNiF

CRÉATION UNITÉ PILOTE DE TRAITEMENT DU CANCER DE L'ENFANT A L’HÔPITAL DE NIAMEY

par CoNiF

Prenons en charge le traitement des enfants du Niger atteints du cancer!

Si ensemble nous arrivons à rassembler 20 000€, alors au moins 10 enfants pourront bénéficier d'un traitement!

Présentent,

#nigériensenaction


Le Niger, pays d'Afrique de l'Ouest a une population de 19,9 millions d’habitants, dont près de 50% ont moins de 15 ans. Sur un million d’enfants de moins de 15 ans, l’incidence moyenne de survenue d’un cancer est de 110 à 130 nouveaux cas par an (source : OMS).
C'est dans ce contexte que l'association APSA  (Aménagement de la Promotion de la Santé en Afrique) créée en 2009 par le Dr Gilles de Tovar, ex-responsable d’unité  de l’hôpital Foch de Suresnes,  s’est rapprochée du GFAOP (Groupe Franco-Africain d’Oncologie Pédiatrique), organisme de référence en matière de prise en charge du cancer de l’enfant en Afrique francophone, et du CoNiF (Conseil des Nigériens de France).
L’objectif est la création d’une unité Pilote d’Oncologie Pédiatrique à l’Hôpital National de Niamey, qui comprend la prise en charge du traitement des enfants, la mise en place d’une structure d’accueil et la formation du personnel soignant, médical et paramédical.


Ce projet a le soutien du ministère de la santé et celui de la protection de l'enfance. 


Pourquoi nous avons besoin de vous!


5 types de cancer représentent 70 % des cancers pédiatriques en Afrique dont le Niger. 
Des résultats thérapeutiques satisfaisants ont été obtenus dans les 5 pathologies cibles lorsque l'enfant est pris en charge suffisamment tôt.

Donner 10 euros

Je participe!

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Donner 500 euros

Donner 2000 euros

Je prends en charge la totalité des frais de traitement d'un enfant!

Association CoNiF

CoNiF

Anonyme
19/11/2016
gilles de tovar
16/11/2016
Si tous les gars du monde se donnaient la main....
Ismael MOUSSA SEYBOU
16/11/2016
Belle initiative qui mérite le soutien de tous les nigériens et amis du Niger où qu'ils soient afin que nous apportions ensemble une réponse au problème d'ocologie-pédiatrique au Niger.