Ensemble, préservons la nature

par Conservatoire d'espaces naturels de Picardie

Faire un don

Ensemble, préservons la nature

par Conservatoire d'espaces naturels de Picardie

Faire un don
Ensemble, préservons la nature - Conservatoire d'espaces naturels de Picardie

Soutenez le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie pour acquérir des espaces naturels et assurer leur préservation !

Notre projet consiste à acquérir 4 hectares d'espaces naturels à très fortes valeurs écologiques et paysagères, situés dans le département de l'Aisne.
L'Agence de l'Eau Seine Normandie, par son soutien, permet de financer 80% du montant total des acquisitions, mais il manque encore 4 300 euros au Conservatoire pour préserver ce patrimoine exceptionnel. Votre participation permettra donc de recueillir les fonds complémentaires, et ainsi d'assurer à long terme la sauvegarde de deux véritables joyaux de la biodiversité des Hauts de France.


Deux espaces naturels très différents... Deux zones humides d’exception !

Les Marais de la Souche :

Le premier espace naturel est situé au cœur d’un des plus vastes marais du nord de la France, le Marais de le Souche. Il est composé de deux parcelles pour un total de 1,5 hectare sur la commune de Liesse-Notre-Dame, dans l’Aisne.

Historiquement, les marais de la Souche sont connus pour l'extraction de la tourbe.

On utilisait le louchet, un outil bien particulier, pour extraire du marais les briques de tourbe que l'on utilisait une fois séchées pour se chauffer. Les centaines d’étangs des marais de la Souche sont l’héritage de l’extraction de cet « Or noir », du XIXème siècle au début du XXème siècle.


En devenant propriétaire, le Conservatoire a aujourd’hui l’opportunité de préserver durablement l’un de ces étangs qui a été colonisé au fil du temps par une faune et une flore très originales. On y retrouve notamment la Petite utriculaire, discrète plante carnivore des marais tourbeux, le magnifique Ményanthe trèfle d’eau, plante protégée dans la région qui colonise les bords de l’étang, ainsi que de nombreuses espèces rares de libellules. 



Les parcelles hébergent également une roselière qui est alimentée en eau par un « plomb », nom donné localement à des puits artésiens naturels par lesquels remonte l’eau de la nappe située sous le marais. Cette roselière est aujourd’hui à l’abandon et nécessite des actions de gestion pour qu’elle soit encore plus favorable à l’accueil des oiseaux.  


Cette acquisition permettra également de compléter la protection déjà mise en place sur les marais communaux de Liesse-Notre-Dame et de pérenniser nos actions de sensibilisation auprès du grand public lors de nos sorties nature, et auprès des enfants des communes du marais, toujours très intéressés par nos actions.


En devenant propriétaire des parcelles de Liesse-Notre-Dame, le Conservatoire pourra assurer la préservation des richesses biologiques de l’étang, richesses qui sont aujourd’hui menacées par l’absence de gestion des berges, et restaurer une roselière de plusieurs milliers de mètres carrés afin de favoriser la préservation et la nidification d’oiseaux remarquables comme la Gorgebleue à miroir.


Les Prairies fleuries de Presles-et-Thierny


Situées au sud de Laon dans les marais d’Ardon, les prairies de fauche de Presles-et-Thierny sont un endroit magique où les papillons virevoltent tout l'été, au-dessus des Cirses des anglais, Genêts des teinturiers et d’une multitude d’autres fleurs sauvages.

Floraison dans les prairies de Presles-et-Thierny du Sélin à feuille de Carvi et du Cumin des près, deux espèces rares de carotte sauvage dans la région.

Ces prairies humides, exploitées par un agriculteur qui produit un foin de façon traditionnelle depuis des décennies, hébergent une flore exceptionnelle dont il ne reste probablement aucun équivalent dans cet état de conservation en région des Hauts-de-France.
Une quinzaine de plantes présentes sur la  liste rouge des espèces menacées y a ainsi trouvé refuge.

Au printemps se déroule le plus beau des spectacles : la floraison de plusieurs espèces rares d’orchidées sauvages, l’Orchis de mai, l’Orchis morio ou l’Orchis incarnat, des tapis de Gaillet boréal, et l’une des rares localités régionales pour la Serratule des teinturiers. Sans oublier les papillons et autres insectes liés à cette floraison, que l'on verra virevolter tout l'été de fleur en fleur, assurant ainsi la pollinisation.


Ces prairies sont uniques au cœur du Laonnois et dans les Hauts de France. Elles méritent ainsi  que l'on s'y intéresse et qu'on les protège durablement car cet écrin de biodiversité est aujourd'hui menacé de disparition par modification de la gestion agricole.  
En devenant propriétaire des parcelles de Presles-et-Thierny, le Conservatoire pourra garantir, en travaillant en partenariat avec un agriculteur local, le maintien d’une production de foin sans engrais, seule pratique permettant de conserver la flore exceptionnelle de ces parcelles et aujourd’hui fortement menacée d’abandon.  

A propos du porteur de projet


Le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie fait partie du réseau des Conservatoires d’espaces naturels.

Association à but non lucratif, le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie mène ses actions sous le contrôle d’un Conseil scientifique, d’un Conseil d’administration, et avec l’appui d’une équipe professionnelle de 48 salariés et d'un réseau de plus de 800 adhérents.

Notre mission consiste à maîtriser des sites naturels et des paysages de grande valeur écologique afin de les préserver pour les générations futures.

Le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie maîtrise plus de 10 000 hectares et protège près de 300 sites.

Plus d'informations : http://conservatoirepicardie.org/




L'équipe du projet

Clémence, responsable de la vie associative, le boute-en-train du projet, toujours fonceuse, parfois du mal à freiner, elle vous tiendra informé des suites du projet


David, responsable de l’antenne départementale de l’Aisne au Conservatoire qui a développé le projet avec les propriétaires concernés. Il est tombé dans la nature quand il était petit et vous le rencontrerez forcément au détour d'un chemin de l'Aisne avec son appareil photo...


Il s'agit du premier financement participatif lancé par le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie, alors n'hésitez pas à partager autour de vous et n'oubliez pas, la protection de la biodiversité est l'affaire de tous !

Votre soutien nous est donc indispensable :  Un don de 50 €, c’est 500 m2 de nature remarquable sauvegardée !

 Vos dons peuvent donner lieu à une déduction fiscale à hauteur de 66% des sommes versées. Nous vous transmettrons un reçu pour la déduction de vos impôts.

Donner 10 euros

Un grand merci pour les 100 m2 et plus de nature préservés ! Vous recevrez un autocollant "Conservatoire d'espaces naturels de Picardie".

Donner 25 euros

Un grand merci pour les 250 m2 et plus de nature préservés ! Vous recevrez un autocollant "Conservatoire d'espaces naturels de Picardie" et vous serez invité à participer à la sortie nature de découverte des espaces naturels acquis.

Donner 50 euros

Un grand merci pour les 500 m2 et plus de nature préservés ! Vous recevrez un autocollant "Conservatoire d'espaces naturels de Picardie" et le guide Idées de balades. Vous serez également invité à participer à la sortie nature de découverte des espaces naturels acquis.

Donner 150 euros

Un grand merci pour les 1 000 m2 et plus de nature préservés ! Vous recevrez un kit de remerciement pour votre soutien et vous serez invité à participer à la sortie nature de découverte des espaces naturels acquis.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Vous êtes une entreprise ?

Devenez mécène de notre projet et boostez notre levée de fonds en abondant les dons des internautes !

En savoir plus
M

Marina Chavernoz

10/12/2017
J

Jean-RobertHudin

08/12/2017
S

SophieAuger-Léger

06/12/2017
Signaler la page