2019

par CPTG

Adhésion valable du 01/01/2019 au 31/12/2019

2019

par CPTG

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

Adhésion personne physique pour l'année 2019

10,00 €

Adhésion personne morale pour l'année 2019

20,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à CPTG en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :
0 €
2019 - CPTG

2019

A vingt kilomètres au nord de Paris, sur les terres fertiles du triangle de Gonesse, le groupe Auchan, allié à l'investisseur chinois Wanda, veut construire "Europacity", un gigantesque pôle de loisirs - avec piste de ski intérieure et parc aquatique climatisé - combiné à un centre commercial et à un complexe hôtelier.
Rejoignez la lutte contre ce projet de destruction de terres agricoles et du climat ! Refusons la dépense d'argent public pour ce projet dément !"

Plus d'informations sur notre site :www.nonaeuropacity.com et notre page facebook : nonaeuropacity

Opération banderole au-dessus de l'autoroute A1


Le collectif pour le Triangle de Gonesse a été créé en 2011 pour préserver les trés fertiles terres agricoles du Triangle de Gonesse, menacées par l'urbanisation pour le projet Europacity : complexe commercial gigantesque porté par le groupe Auchan.
Si vous souhaitez rejoindre notre collectif , vous pouvez adhérer pour l'année 2018 et participer à notre assemblée générale  (date à venir) , Maison Jacques Brel, 44 avenue Pierre Semard, 95 400 Villiers le Bel ( salle en face du commissariat de police)- Accès en Transports en communs par le RER D, gare de Villiers le Bel Gonesse Arnouville.

L

Laurent Tourrette

17/03/2019
Je n'habite pas près de Paris mais on ne sera jamais trop nombreux pour défendre l'avenir et combattre la rapacité imbécile ! (c'était un euphémisme...)
J

Jacqueline HOCQUELOUX

13/03/2019
bravo pour votre courage, lutter pour garder nos terres agricoles c'est du "boulot", contre auchan- vous gagnerez, j'en suis sure. la région est déjà assez poluée
B

Brigitte FOURCADE

30/01/2019
Je suis avec beaucoup d'intérêt le combat que vous menez. A l'heure ou il est évident qu'il faille consommer local, je ne comprends pas que ces terres ne soient pas utilisées pour cultiver des légumes locaux. Arrêtons de bétonner à tout va, personne n'a besoin de nouveaux centres commerciaux, il y en a déjà beaucoup trop.
Signaler la page