2018

par CPTG

Validité de l'adhésion illimitée

2018

par CPTG

Choix de l'adhésion

Adhérents

Récapitulatif

Finalisation

Association personne physique pour l'année 2018

10,00 €

Association personne morale pour l'année 2018

20,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à CPTG en plus de votre adhésion ?

Montant à payer pour la durée de l'adhésion :

0 €

2018 - CPTG

2018

A vingt kilomètres au nord de Paris, sur les terres fertiles du triangle de Gonesse, le groupe Auchan, allié à l'investisseur chinois Wanda, veut construire "Europacity", un gigantesque pôle de loisirs - avec piste de ski intérieure et parc aquatique climatisé - combiné à un centre commercial et à un complexe hôtelier.
Rejoignez la lutte contre ce projet de destruction de terres agricoles et du climat ! Refusons la dépense d'argent public pour ce projet dément !"

Plus d'informations sur notre site :www.nonaeuropacity.com et notre page facebook : nonaeuropacity

Opération banderole au-dessus de l'autoroute A1


Le collectif pour le Triangle de Gonesse a été créé en 2011 pour préserver les trés fertiles terres agricoles du Triangle de Gonesse, menacées par l'urbanisation pour le projet Europacity : complexe commercial gigantesque porté par le groupe Auchan.
Si vous souhaitez rejoindre notre collectif , vous pouvez adhérer pour l'année 2018 et participer à notre assemblée générale  (date à venir) , Maison Jacques Brel, 44 avenue Pierre Semard, 95 400 Villiers le Bel ( salle en face du commissariat de police)- Accès en Transports en communs par le RER D, gare de Villiers le Bel Gonesse Arnouville.

S

Stéphane Tonnelat

19/10/2017
A bientot! MerciStephane
M

MatthieuKruger

29/05/2017
Halte au délire de béton ! Halte aux zones d'hyper-consommation ! Laissons les champs qui seuls préservent le climat, limitent les risques naturels et participent à notre survie, la planète elle peut se passer de nous.
A

ANNIEFERNANDEZ DE CASTRO

19/05/2017
Je suis née de Gonesse, j'ai habité à Arnouville . J 'ai connu les immenses champs de tulipes, de blés et autres, les champs cultivés avant le bétonnage de l'aéroport CDG. Aujourd'hui à chaque fois que je reviens en IDF et sur les lieux, je suis horrifiée de voir à quelle vitesse avance ce bétonnage, cette destruction de la nature, notre poumon, qui entraine la disparition des terres agricoles et des prés. Moins d'oiseaux et d'insectes, et la disparition de toutes vies animales et végétales non ...voir plus.
Signaler la page