créer & partager

Autres
Il s’agit de se servir de la redynamisation d’un lieu historique pour accueillir et héberger dans la diversité des personnes vieillissantes et actives, désirant préparer leur vieillesse et accompagner des personnes ayant besoin du lieu pour se restructurer. C’est un lieu de transmission.
qui sommes-nous ?
En images
Notre mission

Le projet initial remonte à 2002 et à la création de l’association atelier 2000 ayant pour objet social : « l’accueil, l’écoute, le soutien et l’aide à l’insertion (notamment par le travail, le sport et le spectacle) de personnes en difficulté passagère ou en rupture sociale au sein d’une structure d’accueil liée à l’univers du cirque et des travaux à la ferme ».

Cette structure devait se situer à la campagne, envisagée dans un château. Plusieurs lieux ont été visités.

Il est  apparu indispensable de mettre en place un premier outil à Paris afin de réactiver et développer nos réseaux, gagner en légitimité et en visibilité,  avant de délocaliser l’activité à la campagne. Le projet 2000 tabourets a alors été conçu, élaboré sous la forme de chantier d’insertion.

Au fil des rencontres, des accompagnements, des formations, des expertises, une fois le projet social validé, le statut d’entreprise d’insertion a été préféré. Il s’agissait notamment de consolider un projet économique, en développant la production et la vente d’une collection de jeux et jouets en bois.

Initialement construit autour du bassin de la Villette, l’entreprise d’insertion atelier 2000, une fois conventionnée par l’état, a investi un ancien atelier à la Goutte d’Or (18ème arrt), vide depuis plus de 20 ans.

Au bout de 18 mois de travaux et de mise en place, dès que nous avons été capables de proposer une production de qualité et variée, que nous commencions à être accompagnés par la presse, l’implantation  franche et quotidienne d’un groupe de toxicomanes devant la boutique a entravé notre activité, empêchant l’accès à la clientèle.

Fin 2011, après 6 années de lutte, et même après avoir investi une nouvelle boutique dans un nouvel environnement (rue du Poteau dans le 18ème), où nous avons enfin rencontré notre clientèle, en pleine crise économique, il nous est apparu responsable, en l’absence de fonds propres, de nous protéger. En accord avec les juges et le mandataire, nous avons opté pour la cessation de l’activité.

L’ensemble des bilans ainsi qu’une partie des actions réalisées sont disponibles sur le blog :

baniere-blog-atelier-2000

Enrichis de cette expérience, nous avons choisi de nous recentrer sur le lieu d’accueil à la campagne.

C’est ainsi que nous avons découvert la ferme de Tournebu.

le projet social

Il s’agit de se servir de la redynamisation d’un lieu historique pour accueillir et héberger dans la diversité des personnes vieillissantes et actives, désirant préparer leur vieillesse et accompagner des personnes ayant besoin du lieu pour se restructurer. C’est un lieu d’échanges et de transmission, de réassurance par la création d’activités et d’emplois.

  • restauration et redynamisation du lieu

Ce très ancien corps de ferme est remarquable. Dès que vous pénétrez à l’intérieur de la cour, un sentiment de plénitude se dégage. Jadis centre nerveux d’une exploitation agricole, il ne peut plus être aujourd’hui dévolu à cette activité, la majorité des terres ayant été cédée au fil des années.

La ruine du Donjon qui fait face à la propriété lui confère un cachet remarquable. La commune est d’ailleurs identifiée à cet édifice.

Les terrains restants permettent cependant d’y envisager une activité de maraîchage, acceptant le parcage des véhicules des visiteurs.

En perdant sa vocation agricole, il retrouve une dimension sociale et artistique. Dans un contexte de crise et de chômage massif, c’est un formidable outil de développement pour le territoire.

Comme la plupart des édifices de la région, les bâtiments ont su résister au temps. La famille propriétaire s’est toujours attachée à entretenir le bien. Les toitures sont en bon état.

C’est donc dans le respect de son histoire et de son architecture que nous désirons entreprendre sa restauration et travailler à sa mise aux normes et à sa valorisation afin d’accueillir du public.

Organisation envisagée

organisation envisagée

le projet économique

La gestion d’un tel lieu implique la création d’activité et d’emplois.

Activités :

Création emplois :

Afin que la structure puisse fonctionner correctement, et assurer ses objectifs, des postes sont à créer. Ils sont principalement financés par des recettes propres, même si nous avons recours, dans certains cas, à des contrats aidés.

L’ensemble des salariés, direction comprise, est rémunéré au SMIC.

Evolution suivant le chiffre d’affaire de la structure.

Découvrez le projet sur le site de l'association : www.creeretpartager.org

 

Siège social

le bourg 14220 tournebu

Rejoindre nos communautés

vous avez une question ?
Soyez le premier à lancer la conversation !
Votre message
Notre communauté

Nos supporters

creer & partager
Découvrez d'autres associations sur HelloAsso
Olympique Rémois de Tennis de Table
QUANTA
les petits palmiers
Compagnie de l'Arcade
;