Réfugiés Photographes

par Culture Assault

Faire un don

Réfugiés Photographes

par Culture Assault

Faire un don

Soutenez les réfugiés Peuls de Niergui en investissant dans la photographie

RÉFUGIÉS PHOTOGRAPHES

RÉFUGIÉS PHOTOGRAPHES est un projet philanthropique où des réfugiés racontent leur histoire à travers l'objectif de leurs appareils photos.

En 2019, le projet né à la suite d’un entretien entre Hassan Abdoulaye, fondateur et président de l’association Tchadienne Guéra Touristique, et Mathias Monet, photographe et réalisateur de films documentaires.

Le but ? Créer un projet artistique et culturel afin de trouver des moyens financier pour améliorer le quotidien de 286 réfugiés Peuls Centrafricains installés dans le village de Niergui au Tchad.

Entre juillet et septembre 2019, les Peuls ont réalisé plus de 150 clichés de leur quotidien dans le camps. Un film documentaire a été réalisé pour l’occasion.


L'OBJECTIF

RÉFUGIÉS PHOTOGRAPHES souhaite récolter assez d’argent afin de construire 2 bâtiments qui serviront d'écoles pour plus de 80 enfants réfugiés, mais également d’abris, de lieu de vie et de recueillement.

A QUOI SERVIRA L'ARGENT COLLECTÉ ?

La somme de 6500€ collectée permettra :

  • La construction de deux bâtiments (en dur) 3400€

  • Financer du matériel scolaire pendant 1 an 1700€

  • Assurer les frais d’expositions et de vernissages dans le but de promouvoir les photos des réfugiés 800€

  • Assurer une partie des frais logistiques pour les missions de suivi organisées par France Volontaires 600€






LES PEULS DE NIERGUI

La crise [en République Centrafricaine (RCA)] a conduit plus de 68 000 personnes à fuir la région depuis Décembre 2012 (Rapport de l’ONU, 13 décembre 2013)
Centrafrique : l’Unicef fait état de 480 000 déplacés dans tout le pays (RFI, 8 décembre 2013)
Quelque 1,1 million de personnes sont également touchées par l'insécurité alimentaire. (Le Monde, 5 décembre 2013)
230 000 déplacés internes, 62 000 réfugiés dans les pays voisins. (Le Monde Diplomatique, octobre 2013)
Selon l'ONU, 120 000 Centrafricains ont quitté leur pays ces deux dernières années. (Slate, 17 octobre 2014)

Les chiffres s’empilent, se contredisent. Ils masquent des réalités, des histoires. Ils peuvent aider à comprendre l’ampleur de certains désastres, mais ne disent rien du quotidien des hommes et des femmes qu’ils recensent. Le projet photographique RÉFUGIÉS PHOTOGRAPHES tente de montrer ce que les données brutes oblitèrent en proposant à ceux que l’on appelle les réfugiés la possibilité de dépeindre leur quotidien.
Ayant fui les violences de la Troisième Guerre Civile centrafricaine, une communauté peul d’environ deux cent personnes est installée depuis 2016 à Niergui, non loin de Mongo, dans le centre du Tchad. Les conflits et l’exode les ont privés de tout. Peuple nomade et éleveur, les Peuls sont une minorité dans la plupart des pays qu’ils traversent. Leurs bœufs, leurs ânes et leurs moutons ont été décimés par les milices impliquées dans le conflit, ils se sont retrouvés sans aucun moyen de subsistance. Contraints de fuir, ils ont pris la direction du Tchad. 
Désormais installés dans des campements de fortunes, ils tentent de survivre. Souffrant d’une faim permanente et de conditions de santé plus que précaires, ces ressortissants de la communauté Wodaabe n’ont devant eux qu’un avenir incertain et trouble. Le cœur du projet RÉFUGIÉS PHOTOGRAPHES est de donner à voir la vie de ces gens. Ou plutôt, le regard qu’ils portent sur leur existence actuelle. Dix appareils photos ont été distribué à dix habitants du camp de Niergui (hommes, femmes et enfants entre dix  et  soixante-dix ans) afin qu’ils témoignent de ce qui est devenu — bien malgré eux — leur ordinaire. A travers des objets, des portraits ou des images du camp, la vie quotidienne de la communauté se dessine. Et pour que ce regard, à chaque fois singulier, soit incarné, un portrait de chacun des participants a été réalisé. La mise en écho entre les portraits des photographes et les impressions qu’ils ont voulu transmettre est l’essence de ce projet photographique : une plongée dans une vie en tout point éloignée de la nôtre. Ne plus seulement entendre les avalanches statistiques des différents organismes internationaux mais voir, sans filtre, la réalité de ceux qui n’ont pas la parole.

Florent Vivarelli ( Novembre 2019)



LES PHOTOGRAPHES



POURQUOI LA PHOTOGRAPHIE ?

C’est le moyen pour vous de participer à un projet dans lequel les réfugiés sont des acteurs à part entières. Vous devenez également acquéreur d’une œuvre d’art avec une véritable histoire qui pourra peut être changer la vie de plusieurs personnes.

Suite à cela, vous serez conviés au vernissage et à la projection des œuvres qui se tiendront à Paris fin 2020.

 Catalogue des acquisitions pour les donateurs des catégories 3, 4 et 5, disponible ici.

Coffret a 70 €


ILS SOUTIENNENT LE PROJET!



France Volontaires partenaire du projet, est la plateforme française des Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Opérateur du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, elle porte une mission d’intérêt général : le développement et la promotion des engagements volontaires et solidaires à l’international.

Présente dans 24 pays dans le monde, elle accompagne ses membres, partenaires et volontaires au Tchad depuis 1966 dans la mise en œuvre de leurs missions de solidarité internationale et la réponse aux Objectifs de Développement Durable.

Donner 10 euros

Remerciement dans le générique du film "Au revoir Bangui"

+ accès au lien du film

Donner 30 euros

Invitation à la projection du film et au vernissage

Affiche du film "Au revoir Bangui" + contreparties précédentes

Donner 70 euros

Aquisition d'une photo de la série "Réfugiés Photographe"

15 choix de photos réalisées par les Peuls de Niergui (cadre 30x40cm) + toutes les contreparties précédentes

Donner 100 euros

Devenez Co-producteur du film "Au revoir Bangui"

+ contreparties précécentes

Donner 250 euros

Acquisition d’une photo fine art numérotée en édition limitée de Mathias Monet

(cadre 50x70 cm) + toutes les contreparties précédentes (28 restants)

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Culture Assault. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
D
Daphné
05/10/2020
M
FINANCIERE TOSCANE
08/09/2020
A
Andrea
07/09/2020
Signaler la page