Danyèl Waro et Ann O'Aro en concert à Breil-sur-Roya !

par Défends ta citoyenneté !

Le 09 décembre 2019 de 19:00 à 23:00

Danyèl Waro et Ann O'Aro en concert à Breil-sur-Roya !

par Défends ta citoyenneté !

Le 09 décembre 2019 de 19:00 à 23:00

Choix des billets

Participants

Coordonnées

Récapitulatif

71 places restantes

Tarif prévente

Gratuit pour les enfants de - 12 ans

9,00 €

Souhaitez-vous ajouter un don à Défends ta citoyenneté ! en plus de votre inscription ?

Montant à payer :
0 €

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’association Défends ta citoyenneté !. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Danyèl Waro et Ann O'Aro en concert à Breil-sur-Roya ! - Défends ta citoyenneté !

Concert exceptionnel de Danyèl Waro et Ann O'aro, chants maloya de l'île de la Réunion !

SAVE THE DATE : Lundi 9 décembre à 19h à l'A Ca d'Breï à Breil sur Roya !

Emmaüs Roya est très heureux de vous convier au concert exceptionnel de Danyèl Waro et Ann O'aro qui arrivent tout droit de l'île de la Réunion et nous font l'honneur de nous rendre visite dans la vallée lors de leur tournée européenne 2019 ! Danyel et Ann racontent des histoires, leurs histoires, ils chantent la maloya, un chant traditionnel de la Réunion, un chant de résistance dont on a tant besoin en ces temps sombres... Une soirée inédite, frissons et transe garantie !

Concert caritatif dont les bénefices seront versés en intégralité à Emmaüs Roya
Buvette et petite restauration sur place

Préventes : 9€
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans
Entrée sur place : 12€

Attention, 80 places dans la salle, ne loupez pas le coche !

Crédits photo : Thierry Hoarau & Florence Le Guyon

******

A propos de Danyel WARO :
" Forte tête, viscéralement anti-colonial et anti-fasciste, militant au franc parler... Danyel Waro est une figure emblématique de La Réunion dont les engagements politiques se retrouvent avant tout dans sa musique. Ce grand poète défend le Maloya (style musical de l'île de la Réunion) en version non édulcorée, à l'aide de mots à la fois simples et aiguisés.
Longtemps interdit, le Maloya (style musical aux origines africaines, malgache et indienne) a été récupéré dans les années 70 par les mouvements indépendantistes avant de renaître véritablement dans les années 80. Et Danyel Waro est l'un des principaux acteurs de cette renaissance. Par sa musique, il a su faire prendre conscience à de nombreux Réunionnais (égarés dans les méandres du jazz, du zouk ou du reggae) de l'importance de leur patrimoine culturel. Le musicien René Lacaille, par exemple, explique volontiers dans ses interviews que c'est en entendant Danyel Waro en concert au festival du "Printemps de Bourges" qu'il a brutalement repris contact avec ses racines. Il cisèle ses mots avec le même soin, le même amour des choses bien faites qu'il peaufine : ses kayams, ses roulérs ou ses pikérs (instruments traditionnels à percussions). Et la langue créole s'envole sur fond de tambours pour dénoncer les nouvelles formes de dépendances qui ligotent encore les îles à la métropole. Perpétuel insoumis (il a préféré faire deux ans de prison plutôt que de servir le drapeau français), Danyel Waro est un homme qui lutte contre les injustices sociales et pour la défense de sa culture. Un homme libre et en colère. "
Magali Bergès, RUN Productions

A propos d'ANN O'ARO :
"Ann O'aro aime tout ce qui touche au mouvement du corps, des rythmes et de la voix : « Je viens des arts martiaux et de la musique, avant de choisir le maloya pour chanter sur des sujets intimes et tabous ». Son écriture sauvage s'imprègne des langages accidentés ou des tics langagiers : une fulmination poétique branchée sur les tabous insulaires et les émotions fortes, la violence sexuelle, l’inceste et la passion amoureuse. Comme dans Kap Kap, une de ses chansons écrite dans le créole de la Réunion, son île natale. Un fonnkér cru et cinglant qui décrit l’étreinte d’un père incestueux, qui embrasse la folie et la violence d’une pulsion criminelle dans toute sa banale sauvagerie : « Amoin, marmay, bonom, lo lou, tousala ansanm, mi mor pour rash aou in kri, kan mêm sa pal amour / Moi l’enfant, l’homme, le loup, tout à la fois, je meurs de t’arracher un cri, à coup de griffes, à coup de queue, même si ce n’est pas un cri d’amour ». Et le chant d’Ann jaillit. Un chant qui plonge dans la réalité et n’a pas peur des ombres. « Ann O’aro », premier album éponyme (Produit par Philippe Conrath) Cobalt / BUDA Musique (distribution France, Socadisc)" Label Cobalt

A Ca d'Breï

Place Brancion
06540 Breil sur Roya
France

Une question ?
Contactez l'association :

Email

Signaler la page