DIAB'LANDES - ASSOCIATION DES FAMILLES D'ENFANTS DIABETIQUES DE TYPE 1

Action sociale

Améliorer la qualité de vie des jeunes diabétiques et de leurs familles Favoriser l'information et la communication autour du DT1 Développer l'entraide, la solidarité, la lutte contre l'isolement Favoriser la collecte de dons Organiser, participer à des manifestations sportives et culturelles

Nos actions en cours

Qui sommes-nous ?

Nous sommes l'Association des Familles d'enfants diabétiques de type 1 sur le département des Landes. 

Le diabète insulinodépendant, aussi appelé diabète de type 1, est la conséquence d’un déficit hormonal, l’insuline, dû à la destruction des cellules du pancréas, par un mécanisme auto-immun : le système immunitaire se trompe de cible et attaque les cellules propres de la personne.

On ne connait pas précisément la cause de cette destruction : il faut un terrain génétique particulier (de nombreux gènes sont impliqués) mais pas seulement : il faut également un facteur environnemental qui va déclencher la maladie (Un virus ? Des agents polluants ?).

Aujourd’hui le diabète de type 1 ne se guérit pas mais se soigne grâce à l’administration d’insuline, par stylo ou pompe à insuline.

Sur le département ce sont près de 100 familles concernées par cette maladie. Nous travaillons en collaboration avec les pédiatres et les services de pédiatrie des Centres Hospitaliers de Dax et de Mont-de-Marsan.

Notre association est également affiliée à l’association nationale A.J.D. (Association des Jeunes Diabétiques).

La survenue, puis la présence du diabète chez un enfant ou un adolescent ne peut être vécue comme une situation banale. L’impact sur la vie familiale, sociale et psychique implique nécessairement des adaptations. Le diabète est souvent vécu comme un bouleversement. Cette maladie va durer : on sait la soigner, mais pas encore la guérir. Suivant l’âge de la découverte, « l’acceptation » de la maladie se fait plus ou moins facilement. Nous devons veiller en tant que parents à adapter le diabète à la vie de l’enfant et non l’inverse, afin de ne pas provoquer de frustration.

Les techniques de traitement avancent, mais la charge mentale qui incombe aux parents afin de maintenir une glycémie stable 24h/24 est conséquente et épuisante psychologiquement et physiquement. 

Notre association souhaite donc pouvoir être présente sous différentes formes de façon à pouvoir venir en aide et soutien, aux familles, aux parents, aux enfants (liste non-exhaustive) :

  • Accueil et rencontre lors de la découverte à l’hôpital à leur demande,
  • Répondre aux sollicitations et inquiétudes au quotidien, 
  • Organiser des rencontres conviviales des parents pour se décharger, se rassurer, s’entraider,
  • Permettre les rencontres entre enfants/ados pour éviter l’isolement,
  • Permettre à certaines familles de pouvoir inscrire et payer un séjour médico-éducatif de l’AJD pendant les périodes de vacances scolaires (une part reste à la charge des familles)

Notre association a également pour but de faire connaître cette maladie et ses symptômes encore méconnus.