Soutenir Guerre Moderne

par Ditrilibre

Faire un don

Soutenir Guerre Moderne

par Ditrilibre

Faire un don

Soutenez Guerre Moderne

Guerre moderne, donne à voir et à comprendre et explore le monde.

La guerre moderne, c’était aussi l’autre nom de la «guerre bactériologique», il y a cent ans.

Certes, un sujet d’actualité. Mais on emprunte surtout ce titre à un fameux manuel de guerre «révolutionnaire», La Guerre moderne, de Roger Trinquier, qui récapitulait la pensée des « colonels au travail », en Indochine puis en Algérie, il y a soixante-dix ans.

Ainsi qu’au Cameroun, il y a soixante ans. Et au Biafra ensuite.
Une «pensée» toujours à l’honneur, et toujours active à travers les décennies. Comme en Argentine, il y a quarante ans. Au Rwanda, il y a trente ans.

Au Liberia et en Sierra Leone ensuite… En Côte d’Ivoire, il y a vingt ans… Et au Sahel depuis un moment.

Tant de crimes commis en son nom, en application d’une théorie aussi maline que maligne, mais surtout bête et méchante, et extrêmement dangereuse.

En plus, la guerre moderne s’exporte. Déjà adoptée au Vietnam, elle a beaucoup servi en Afghanistan et en Irak. Américains, Anglais, Russes ou Chinois, tous apprécient cette spécialité française qui rationalise ce qu’on a appelé la «guerre sale» pas seulement à Buenos Aires sous la dictature.

De manière générale, il s’agit d’une «guerre contre les populations».

Ainsi, la doctrine de la guerre moderne s’importe aussi, puisqu’elle s’intéresse passionnément à «l’ennemi intérieur», quel qu’il soit et où qu’il soit. Pour contrôler les banlieues comme contre les Gilets jaunes.

Pour combattre les American Indians à Standing Rock, ou réprimer les manifestations de Black Lives Matter, aux États-Unis. Pour contrôler la population comme le territoire, partout, chez les Ouïghours ou en Birmanie, et à New York comme à Paris.

À Hongkong comme à Beyrouth. Au Mozambique ou en Syrie. Partout.

Mais ce qui explose, partout, plus fort que les virus et que toutes les bombes, plus persistantes que les gaz lacrymogènes, ce sont les révolutions modernes, qui de Beyrouth à Santiago du Chili, en passant par Khartoum et Rangoun, de Gilets jaunes en Hirak, imposent leur marque à notre époque.

C’est aussi ce qu’on voudrait montrer et raconter ici.

https://guerremoderne.com

«Rendre compte, en textes et en images.»

Guerre moderne aspire à rendre compte de l’actualité comme de l’histoire, des révolutions et des guerres d’hier et d’aujourd’hui.

_________________

La guerre aux populations?

Aujourd’hui, la guerre est partout.
De la Syrie au Sahel, de l’Afghanistan au Yémen, du Nigeria au Mozambique, la guerre déferle. Il y a les guerres du Kivu, qui n’en finissent pas, et celle du Cameroun, qui flambe. Au Mali, en Centrafrique, au Niger, au Tchad, c’est aussi la France qui intervient, en affichant toujours les meilleures intentions mais trop souvent, en fait, pour le pire.

La répression est partout...
À Hong-Kong, à Caracas, à Beyrouth, à Goma, à Barcelone, à Lomé, à Santiago, à New Delhi, à Nantes, à Alger…, dans les rues, sur les places ou sur les ronds-points, les nouvelles politiques de « maintien de l’ordre » intègrent les moyens militaires et appliquent les recettes de la contre-insurrection, de la guerre révolutionnaire, mise aujourd’hui en œuvre sous de multiples formes et dans le monde entier.

… parce qu’aujourd’hui, la révolte est partout !
Si ces guerres contre les populations sont menées, c’est en réponse aux révolutions modernes, aux mouvements de résistance et de révolte qui, de Beyrouth à Santiago du Chili, de Baltimore et Standing Rock, de Lomé à Kampala en passant par Khartoum et Rangoon – de Gilets jaunes en Hirak –, partout, imposent leur marque à notre époque.

A quoi servira l'argent collecté ?

Les montants collectés grace à votre participation nous permettrons de pérenniser ce projet - renforcer l'équipe, payer piges, déplacements et reportages, ... -  mais aussi de développer de nouveaux supports audio et vidéo.

Plus d'informtion: https://guerremoderne.com


Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 200 euros

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Ditrilibre. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS

A propos de l'organisme

Cette association a pour but de favoriser la liberté d'expression et sa réalisation concrète, en apportant un soutien logistique et technique à de petits éditeurs indépendants dans la réalisation de leurs tâches d'édition, au moyen de la mutualisation de ressources et de services en lien avec le travail d'édition

RNA : W751234527

Signaler la page