DoliDolé

Environnement

Construction d'une ferme maraîchère biologique à visée éducative dans la commune de Boyard (région de Fatick, Sénégal)

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Extrait des statuts de l'association :

Cette association a pour objet de contribuer au développement économique et social de l'Afrique rurale et semi-urbaine en répondant, par différentes actions et idées, aux besoins d'autonomie des populations dans le respect de l'environnement et dans le cadre du développement durable.

- Développer et promouvoir l'autosuffisance alimentaire
- Développer et promouvoir l'accès à la santé, l'éducation, l'énergie et l'eau
- Développer et promouvoir l'autonomie des femmes
- Développer et promouvoir la micro-agriculture bio-intensive et des techniques issues de l'agroécologie, de la permaculture et de la biodynamie
- Protéger la biodiversité
- Promouvoir la rencontre des peuples et le respect de l'environnement

*****************************************

Présentation détaillée du projet :

Au Sénégal, le secteur agricole, occupait en 2013 plus de 50% de la population active. Cette population rencontre de nombreuses difficultés telles que la dégradation des terres, la baisse des rendements, la pauvreté des paysans, l'insécurité alimentaire.

 

Par ailleurs, d’après l’association « Nutrition international » un quart de la population est sous-alimentée et carencée en divers nutriments essentiels comme le fer. Ces difficultés sont liées en partie à un mode d’exploitation agricole peu adapté au contexte local qui tend à appauvrir les hommes et les ressources naturelles. En effet, on assiste à une surexploitation des sols, à l’accentuation de la culture sur brûlis, à la déforestation, à l’exploitation de nouvelles terres arides, fragiles et peu productives.

Enfin, avec le manque de ressources, de qualifications professionnelles et l’endettement des familles, la situation des jeunes est marquée par un avenir incertain et un exode massif. Les femmes, quant à elles, sont confrontées à de véritables barrières à leur autonomisation économique : l’analphabétisme, les difficultés d’accès à la formation professionnelle et à l’appui technique. Pourtant, ces mêmes femmes excellent dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la sylviculture, du petit commerce, de la transformation des produits forestiers non ligneux et de la production maraîchère.

 

C’est pour répondre, en partie à ces problématiques sanitaires, économiques et environnementales que notre association Dolidolé (en wolof « ajouter de la force ») a été créée. Ainsi, en collaboration avec un groupe de jeunes et de femmes, nous avons décidé de mettre en place un projet de ferme maraîchère biologique et éducative dans la communauté rurale de Loul Sésséne.

 

Cette communauté rurale, du village de Boyard qui se situe dans la région de Fatick (Sine Saloum), à 130 km de Dakar, accueillera notre projet. Le climat est de type sahélien. La saison des pluies – que l'on appelle hivernage – s'étend de juin à septembre avec une pluviométrie moyenne de 500 à 600 mm par an, ce qui est correcte mais nécessite une irrigation supplémentaire. La principale source de revenus de la population locale provient de l’agriculture.


Concrètement, nous souhaitons construire un agrosystème maraîcher d’1ha à la fois naturel et (très) productif, qui fonctionne avec un recours minimal aux énergies fossiles et aux intrants chimiques dans une logique de développement durable. Nous allons concevoir un écosystème humain, harmonieux, économe en énergie en s’inspirant des écosystèmes naturels. Nous allons y associer des principes de permaculture, de technologies modernes, de l’agriculture biologique et le savoir-faire des anciens.


Pour le volet maraichage, nous cultiverons de l’aubergine amère, du piment, de la tomate, des oignons et des choux, afin d’améliorer et diversifier les apports nutritionnels des villageois. Pour la gestion des maladies, nous utiliserons l’arachide pour purger le sol de ses nématodes avant chaque cycle. Nous associerons des œillets d’indes, des plans de ricins, des neems, des agrumes et des anacardiers pour leurs effets répulsifs selon un procédé validé par l’expérience sur le terrain de notre partenaire l’ASODIA. Également, nous planterons de nombreux arbres (manguiers, papayers, canne de Provence) permettant de se protéger des insectes, des maladies et des stress environnementaux. Ils stoppent l’érosion et peuvent puiser de l’eau à des niveaux très profonds, la rendant plus accessible pour d’autres végétaux. L’irrigation sera effectuée avec 2 stations de pompage solaire avec un système de goutte à goutte.

 

Pour le volet moulin, nous développerons une activité de production et de commercialisation de pâte d’arachide en centralisant la production d’arachide des 3 villages autour de notre ferme et en impliquant le meunier de la communauté rurale. Cette option permet de générer des recettes immédiatement.

 

Pour le volet éducation, nous organiserons des ateliers mensuels de formation au maraîchage pour les jeunes de la communauté rurale. Le lieu d’application direct de cette formation sera notre ferme. Le lieu étant idéalement placé dans le village, nous mettrons à disposition une salle d’étude éclairée à l’énergie solaire aux enfants du village qui viendront y faire leurs devoirs le soir venu.


Impacts sur la population locale :


- Trois maraîchers formés seront embauchés durablement au sein de la ferme pour cette activité.

 - Trois femmes seront également employées de façon durable au sein de la ferme pour la commercialisation des cultures.

 - Les femmes de l’association du village de Boyard géreront l’achat et la collecte de l’arachide, la préparation, la production de pâte d’arachide et leur commercialisation dans les villages et dans les zones touristiques de Mbour. Elles y gagneront drastiquement en autonomie et en indépendance financière.

 - Les employés pourront bénéficier régulièrement (en fonction des récoltes) de paniers « Dolidolé » composés de différents légumes et autres productions de la ferme.

 - En 3 ans, 50 personnes seront formées au maraîchage et à l’agroécologie et pourront y faire bénéficier leurs familles.

 - Environ 5000 villageois pourront bénéficier de notre production directe (en achetant nos produits sur le marché ou directement à la propriété, en se rendant à une action de sensibilisation que nous organisons).

 - Les établissements de la très touristique région du Sine Saloum dont fait partie Boyard pourront bénéficier de nos produits maraîchers et de nos produits transformés comme la pâte d’arachide.

 

Objectifs :


  • Objectif principal :

Améliorer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté par la production alimentaire à faible empreinte écologique, durable, résiliente et variée pour les populations locales.

 

  • Objectif(s) spécifique(s) :

Sensibiliser la population locale au maraîchage naturel et productif, aux énergies renouvelables et à la micro irrigation.

Soutenir le développement économique local par la création d’emplois et la formation des jeunes et des femmes.

Diversifier les apports nutritionnels des populations locales.

Développer les énergies propres et privilégier un mode de culture maraîchère respectueux de l’environnement.

Initier localement à la technologie solaire et à la micro irrigation.

Former à la production, à la gestion et à la commercialisation des ressources maraîchères.

 

Siège social

14 Rue Jean-victorin Deque 31500 Toulouse

Site internet

https://

vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association RAP
RAP
Association Association 40 En Chats
Association 40 En Chats
Association APALB
APALB
Association graines de troc
graines de troc