Anisi, le film

par Dôme

Cette collecte est terminée.

Anisi, le film

par Dôme

Cette collecte est terminée.

A la recherche de soutien pour financer un projet audiovisuel italo-français de moyen-métrage de fiction

Présentation du projet


Anisi est un projet cinématographique italo-français de moyen métrage de fiction faisant participer des personnes porteuses du syndrome de Down (trisomie 21). Ce film veut se produire où il a pris naissance, à l'Arcipelago Sagarote, lieu qui a à la fois une activité agricole, artistique et de soin et qui accueille des personnes différentes sur le mode de la solidarité et de la vie en communauté.

Faire ce projet, c'est avant tout permettre à un groupe de personnes considérées comme dépendantes de vivre un quotidien en dehors de leur cadre de vie habituel, libéré de leurs parents ou tuteurs.

Le deuxième axe de notre projet est cinématographique : nous voulons co-écrire avec eux un moyen-métrage de fiction qui retranscrive leur expérience. Il s'agira de collecter avec eux des idées de mise en scène et de dialogues, de faire un travail sur l’image et sur ce qu’ils
veulent transmettre. Notre but est d'arriver à être au plus près de ce que eux veulent montrer d’eux-mêmes et du message qu’ ils veulent faire passer durant cette expérience. Néanmoins, bien qu’une partie de la trame soit le fruit d’un travail collectif, nous ne voulons pas contraindre les participants qui ne sont pas des acteurs à une écriture cinématographique trop stricte. Pour cela nous voulons laisser une place importante à l’improvisation, à la spontanéité et à l’imprévu.

La fiction nous offre la possibilité de construire avec les participants des situations factices qui peuvent mettre en lumière des réalités plutôt que de nous placer en tant qu’observateurs. Elle nous permet également d’utiliser le surréel –donner de la crédibilité à des faits
irrationnels- et ainsi de valoriser une perception du temps, un langage et des associations d’idées qui apparaissent comme confus en dehors d’un contexte fantastique.
Ainsi, en utilisant la fiction, nous adoptons un autre point de vue qui est nous l’espérons plus proche du leur. En proposant au spectateur un autre regard, un autre langage, nous voulons l’emmener au-delà de ce qui existe en l’intéressant à ce qui pourrait exister.

Origine du projet


Ce projet découle de la rencontre entre Simon, Elsa et les habitant-e-s de l’Arcipelago Sagarote à Diamante, Cosenza, Italie. C’est une co-production italo-française entre l’association italienne Arcipelago Sagarote et l’association française Dôme.

Ce projet est né de notre rencontre avec Gregorio à l’Arcipelago Sagarote. Gregorio est un jeune de notre âge porteur du syndrome de Down. Les quelques mois de vie quotidienne partagée avec lui nous ont immergés dans une réalité différente qui nous a beaucoup émus et enrichis. Sa conception du temps, les relations qu'il construit, la place importante qu'il donne au jeu et à l’humour... Il nous a semblé qu’il portait un autre regard sur le monde et que ses réactions et réflexions pointaient du doigt les dysfonctionnements, les tensions et l’absurdité du monde ordinaire.

L'envie de faire un projet cinématographique avec Gregorio et ses amis existait déjà chez Luciana, habitante de l'Arcipelago. C'est donc  également notre rencontre avec elle, nos réflexions communes sur la question de l'autonomie et la critique partagée du discours qui est habituellement tenu sur le handicap qui sont à l'initiative de ce film.

A quoi servira l'argent collecté ?


Ce projet étant porté par une association et étant non professionnel, il est difficile pour nous d’avoir accès à une production cinématographique. C’est pourquoi nous nous tournons vers les personnes, les associations et les institutions que notre projet pourrait toucher pour récolter des fonds. Ces contributions pourront nous permettre de défrayer nos acteurs pour les transports ainsi que de pouvoir leur offrir le couvert et le logis durant les répétitions et le tournage. 
Le tournage se fera sur quinze jours entre mai et juin. La majorité des acteurs vivant à Cosenza, de nombreux déplacements sont prévus jusqu'à Diamante. La présence de la compagnie théâtrale Accua originaire de Urbino, Marche, Italie durant une partie du tournage représente également un certain coût.

Depuis le début de cette aventure, nous faisons en sorte que l'aspect économique ne soit pas un frein à la réalisation de ce film : nous nous sommes fait prêter du matériel et de nombreuses personnes ont apporté leur contribution bénévole en nous aidant directement sur place ou à distance (traduction, réalisation de la bande originale, administration...)
Néanmoins, une partie des dépenses sont incompressibles et nous avons donc besoin d'être soutenus financièrement. Nous nous tournons vers un financement participatif, qui, nous pensons, nous permettra d'être soutenus par des personnes intéressées et sensibles à l'intention que nous voulons donner au film.


L’équipe


• Simon Dedours a 25 ans et est monteur et technicien audiovisuel. Il a travaillé sur des projets de clips musicaux (du baroque à la musique expérimentale) avec les labels Harmonia Mundi et Minimal Wave Records. Aussi animateur, il a participé à des ateliers vidéo avec les enfants du centre d’accueil de réfugiés politiques Pierre Valdo, Lyon, France. Il est également membre de Dôme, association lyonnaise avec qui il organise le festival Echos en Hautes-Alpes, France.


• Elsa Benetos a 23 ans et est étudiante à la Faculté de médecine de Lyon Est. En plus de son cursus en sciences de la médecine, elle suit une formation en philosophie de la pratique médicale. Elle est actuellement en année de césure entre la quatrième et la cinquième année. Très intéressée par la santé communautaire, notamment en psychiatrie, et par la question de l’autonomie dans ce domaine, elle

fait partie d’un collectif de réflexion politique et éthique autour du soin.


• Luciana Passeto est la directrice de l’association Arcipelago Sagarote et membre active de l’A.I.P.D de Cosenza. Elle conjugue à l’Arcipelago une activité d’artisanat (travail du cuir, design, construction d’objets d’art) et associative. Elle est à l’origine de la création d’un lieu de soin communautaire.

Donner 20 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Association Dôme

Dôme

Lucile F.
20/06/2016
Anonyme
16/06/2016
Chloé Gueur
14/06/2016