Drames de la Route en Afrique

Action sociale

. Actions de sensibilisation et d'éducation à la prévention routière . Création de complexes orphelinats et dispensaires avec bloc pour soins d'urgence. . Education des orphelins. . Secours aux victimes de la route . Amélioration de la signalisation routière en zones dangereuses.

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

Créée en 2011, à l'initiative de sa présidente Mme Sylvie Jango, l'ASSOCIATION DRAMES DE LA ROUTE EN AFRIQUE (ADRA) a pour vocation de contribuer à prévenir les accidents de la route en Afrique.
Nous voulons concourir à soulager les familles des victimes en commémorant  sur les lieux où la vie d'êtres chers s'est arrêtée et en leur apportant une aide psychologique et morale. 
Nous pensons que si un accident s'est produit à un endroit donné, c'est que celui-ci n'offrait pas des conditions de sécurité suffisantes.
C'est pourquoi, la commémoration de ces lieux offrirait le double avantage de rendre hommage aux victimes, mais aussi de prévenir d'autres accidents, car la Prévention Routière est la mère la Sécurité Routière.

L'ASSOCIATION DRAMES DE LA ROUTE EN AFRIQUE (ADRA) EST RECONNUE D'INTÉRÊT GÉNÉRAL.

Chacun connait les maux endémiques dont souffre l'Afrique, mais on oublie trop souvent de parler de l'insécurité routière.
Or comme le rappelait M. BOUBACAR, président de l'Union économique et monétaire ouest africaine, “Il est inacceptable que nos systèmes d'infrastructures et de transports détruisent la vie de 1,3 millions de personnes et produisent 50 millions de blessés par an dans le monde dont 90% sont concentrés dans les pays à faible et moyen revenu, où l'on ne compte que 48% des véhicules au niveau mondial.

 

Taux de mortalité sur la route (2016) pour 100 000 habitants

Les piétons, les cyclistes, et les conducteurs à deux roues motorisés et leurs passagers représentent près de la moitié des tués sur la route dans le monde.
Les accidents de la route constituent la première cause de mortalité des enfants de 15 à 19 ans et la seconde cause de mortalité des acteurs de développement âgés de 30 à 44 ans.