Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Eau Fil du Soleil pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Turning Sun Into Water

par Eau Fil du Soleil

Soutenez nous pour étudier l'impact des pompes solaires sur les nappes phréatiques.

Merci à tous nos contributeurs ! Nous avons atteint l'objectif initial de 1500€ en seulement deux semaines :O

Nous sommes persuadés que l'on peut aller plus loin, et c'est pourquoi nous définissons deux nouveaux paliers :

- 2000€ : ce montant supplémentaire nous permettra de pérenniser nos activités dans le village de Gogma, car nous pourrons rémunérer plus longtemps l'équipe qui récolte les données utiles à nos études.

- 2500€ : nous pourrons faire construire un modèle pédagogique de pompe solaire aux élèves du collège de Garango (la ville la plus proche de Gogma). Ils pourront ainsi se familiariser avec la technologie photovoltaïque (qui fournit déjà l'électricité dans leur école), et l'utiliser pour irriguer un champ destiné à leur cantine.

UPDATE : vous êtes géniaux ! le second pallier a été atteint à nouveau en deux semaines !! Merci de votre confiance et de votre générosité. Nous ne définissons pas de nouveau pallier, mais la campagne vit toujours ! L'argent collecté dans les jours à venir servira à financer les frais courants de l'association sur les mois / années à venir (frais bancaires, collecte des données mensuelle à Gogma). Alors n'hésitez pas à continuer d'en parler autour de vous :)

Résumé du Projet



“Turning Sun into Water” est une initiative à l’interface entre l’entrepreunariat (start-up burkinabè DargaTech), la recherche (Université Paris-Saclay, Imperial College London) et l'associatif (ONG franco-burkinabè Res Publica). Ces différents acteurs se sont regroupés pour étudier l'impact du pompage solaire dans le village de Gogma, au Burkina Faso.


L’année dernière, nous avons mené à bien l’installation de notre pompe solaire à Gogma. Les habitants s’en servent quotidiennement, et la mise en service de ce système a eu l’impact espéré sur les conditions de vie : gain de temps, difficulté réduite de l’extraction d’eau, accès à une eau de bonne qualité…


Mais “Turning Sun into Water”, c’est aussi se poser la question de la viabilité et de la durabilité des pompes solaires en Afrique. Pour ce faire, nous avons besoin de développer des outils quantitatifs d’étude des ressources en eau. En particulier, nous souhaitons surveiller l’état de la nappe phréatique. Les données obtenues permettront d’améliorer le modèle de l’installation de pompage solaire et de mieux comprendre l’impact de ce type de système sur les ressources en eau. Par exemple, ce modèle nous rendra capables d’estimer précisément la quantité d’eau qu’il est possible de prélever d’une source donnée aux différents moments de l’année. Dans un second temps, nous souhaiterions également étudier les facteurs socio-économiques permettant de prédire la réussite ou non de l’installation d’une pompe solaire en un lieu donné. Les outils développés pour cette mission pourront s’appliquer à de nombreux autres endroits, garantissant ainsi un développement durable du pompage photovoltaïque dans la région.


Notre équipe a les compétences, l’expérience, les contacts locaux, la motivation pour mener à bien ce projet et il ne nous manque plus que votre aide pour acheter les capteurs indispensables à sa réussite et financer leur installation.


Le Contexte


Savez-vous qu’il y a 2,1 milliards de personnes dans le monde qui n’ont pas accès à une eau potable ? Pouvez-vous imaginer à quoi votre vie ressemblerait si vous deviez passer des heures à collecter de l’eau chaque jour ? Une grande partie des familles concernées par cette réalité vivent dans des zones rurales en Afrique. Dans ces zones, l’eau est principalement collectée avec des pompes à main ou des seaux par les femmes et les enfants, souvent par vingtaines de litres qui doivent ensuite être transportés sur plusieurs kilomètres à la main. Cela prend beaucoup de temps et d’énergie, et représente un vrai frein à l’émancipation des femmes et à l’éducation des enfants dans ces régions.

Exemple de pompe manuelle


Pour sortir de cette situation, les habitants ont besoin d’un système de pompage motorisé, fiable, et durable.


Étant donné que la plupart des villages ruraux ne sont pas connectés au réseau électrique, l’énergie solaire est une très bonne solution pour alimenter les pompes. Celle-ci est renouvelable et est désormais compétitive économiquement dans les zones rurales grâce au prix décroissant des cellules photovoltaïques. L’eau est pompée pendant la journée, lorsque le soleil brille, et est stockée dans un réservoir pour garantir un accès continu à l’eau !

Pompe solaire installée à Gogma


L’automatisation du pompage permettant d’extraire beaucoup plus d’eau qu’auparavant du puits, il est important de pouvoir surveiller efficacement l’état des ressources en eau dans la nappe phréatique. C’est pourquoi une étude sur les capacités hydrologiques de Gogma ainsi que la quantification de la consommation d’eau à la pompe sont nécessaires.


Notre Plan


Notre objectif premier est d’étudier les conséquences de l’installation de notre pompe solaire sur les ressources en eau de la nappe phréatique. Pour ce faire, nous avons conçu un système de surveillance de la nappe phréatique, que nous souhaitons installer en début d'année. Il consiste principalement en un capteur de pression hydrostatique qui nous permettra d’estimer le niveau d’eau dans le puits, et d’un pluviomètre permettant de mesurer les précipitations dans le village de Gogma. Thomas ira installer le dispositif sur place et fera les relevés nécessaires. Il pourra en profiter pour modéliser le climat local et ses conséquences sur les ressources en eau.


Dans un second temps, nous souhaitons comprendre plus en détail les facteurs socio-économiques qui gouvernent la réussite d'une installation de pompage solaire en Afrique. En particulier, nous souhaitons continuer à collecter les données sur l'usage de l'eau, et sur le coût réel des pompes solaires en Afrique sub-saharienne. Nous pourrons ainsi mieux prévoir la rentabilité d'une installation donnée, et orienter plus efficacement les projets d'investissement pour l'accès à l'eau en Afrique. Ceci pourra être réalisé par Thomas dans la seconde moitié de son séjour à Gogma.


Notre Équipe



Arouna-1500042692

Arouna Darga est le co-directeur de la start-up Burkinabé DargaTech. Il est aussi chercheur et enseignant dans le domaine de l’énergie solaire à l’Université Pierre et Marie Curie (France), représentant du Africa Network for Solar Energy (ANSOLE) en France. Arouna est le lien parfait entre la mise en place de la pompe solaire localement et les aspects scientifiques.


Thomas Vezin est étudiant en physique à l’école Polytechnique. Il partira en Février pour réaliser l’installation du système de surveillance des ressources en eau, récupérer les données produites et poursuivre les études socio-économiques réalisées auprès des habitants du village.



Simon-1500043076
Simon Meunier fait sa thèse sur l’analyse interdisciplinaire des systèmes de pompage solaire dans les communautés rurales. Il travaille en collaboration avec des chercheurs à l’Université Paris-Saclay et à l’Imperial College London. Simon et ses superviseurs vont traiter et utiliser les données collectées, et travailler sur les modèles permettant d’estimer les ressources en eau.


Matthias-1500043063

Matthias Heinrich est parti à Gogma l’année dernière pour superviser l’installation de la pompe. Fort de son expérience sur le terrain à Gogma, il nous aidera à repenser les questionnaires pour améliorer l’efficacité de la collecte de données sur place.



Judithpng-1500043536

Judith Cherni est une chercheuse et enseignante à l’Imperial College London. Elle se focalise sur le développement international et la mise en place des systèmes énergétiques dans les communautés rurales des pays en voie de développement.



Loic-1500043097

Loic Quéval est un chercheur et enseignant à l’Université Paris-Saclay. Il est spécialisé dans la conversion d’énergie et la conception de systèmes énergétiques.  


À quoi servira la collecte ?

La collecte servira principalement à couvrir l’achat du matériel nécessaire à notre étude, ainsi qu’à couvrir une partie des frais sur place de Thomas. Selon le succès de la levée de fonds, d’autres missions pourront être envisagées en lui permettant de rester plus longtemps sur place.

undefined



Planning du projet

La mission de Thomas durera cinq mois sur place à partir de février 2019, auxquels s’ajoutent trois mois de préparation effectués à l’Université Paris-Saclay.

Donner 10 euros

Nouvelles détaillées de notre action.

Donner 20 euros

Nouvelles détaillées ET des vidéos sur la vie à Gogma.

Donner 50 euros

Nouvelles détaillées, vidéos ET des photos dédicacées de Gogma.

Donner 100 euros

Nouvelles détaillées, vidéos, photos ET un objet de l'artisanat de Gogma.

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Eau Fil du Soleil. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
E
Eleonore
10/02/2019
P
Pascal
02/02/2019
A
Alicia
01/02/2019

A propos de l'organisme

Cette association a pour objet de promouvoir et de réaliser des actions en lien avec le pompage d’eau avec de l’énergie solaire dans les pays en voie de développement.

RNA : W281006014

Signaler la page