Un dispensaire pour les habitants d'Anosimboahangy, à Madagascar.

par Echange Afrique INSA

Faire un don

Un dispensaire pour les habitants d'Anosimboahangy, à Madagascar.

par Echange Afrique INSA

Faire un don
Un dispensaire pour les habitants d'Anosimboahangy, à Madagascar. - Echange Afrique INSA

Construction d'un centre de santé de base avec maternité, pharmacie, premiers secours, vaccins ; en partenariat avec l'ONG Fihavanana.

Présentation du projet

En collaboration avec une ONG locale, notre objectif est de favoriser l'accès aux soins et à de meilleures conditions d'accouchement pour les habitants d’Anosimboahangy, par le biais d’un dispensaire (un centre de santé de base niveau II). Ce village se situe dans la commune rurale d’Andranomanelatra, à une centaine de kilomètres de la capitale malgache Antananarivo.

Ce dispensaire répondra à plusieurs besoins de la population. Il sera constitué d’une pharmacie qui fournira le village en vaccins et en médicaments. Il y aura aussi une salle d’accouchement et une salle des accouchées pour permettre aux femmes d'être dans des meilleures conditions et diminuer le taux de mortalité maternelle et infantile dans le village. Il sera également composé d’une salle de soins, d’une salle d’eau avec latrines et d’une cuisine. Il sera équipé en électricité et en eau grâce à des installations solaires. Un médecin et un infirmier  y travailleront comme fonctionnaires de l'Etat. Deux matrones volontaires seront joignables et pourront se déplacer en cas de nécessité. Ainsi, ce lieu, situé au cœur du village, assurera l'accès aux premiers soins à la population.


undefined
Parcelle où sera construit le dispensaire

undefined
Plan du dispensaire


Origine du projet

L’idée de création d’un dispensaire vient des villageois d’Anosimboahangy et est soutenue par différentes institutions : le chef du village et la commune, la direction régionale de la santé, l’Etat. Toutefois, celles-ci n’ont pas les moyens de le financer et font donc appel à des ONG locales pour élaborer le projet et établir des partenariats pour récolter des fonds.

Le dispensaire le plus proche d’Anosimboahangy se situe à Antsirabe, à 12 kilomètres de distance. Les villageois ne sont pour la plupart pas véhiculés et doivent donc effectuer plus de deux heures de marche pour pouvoir le rejoindre. C’est donc compliqué pour une femme enceinte ou en situation d’accouchement, pour des personnes malades ou encore pour des enfants en bas-âge de s’y rendre. A Madagascar, les vaccins sont gratuits pour les enfants de 0 à 5 ans à condition de pouvoir se déplacer dans un dispensaire disposant d’un réfrigérateur ou d’attendre les campagnes de vaccination effectuées dans la brousse. Dans la commune rurale d’Andranomanelatra, une vingtaine d’accouchements a lieu chaque semaine, avec un pourcentage de mort-nés variant de 5 à 10%, estimé à 20% dans le village d’Anosimboahangy bien que les données soient très difficiles à obtenir. Le manque d’infrastructures permettant d’accoucher dans de bonnes conditions est à l’origine de ce pourcentage de mortalité infantile élevé : l’accouchement est souvent effectué à la bougie, dans de mauvaises conditions d’hygiène et de sécurité. La construction d’un dispensaire dans cette zone géographique permettrait ainsi l’accès aux soins, aux vaccins et à de bonnes conditions d’accouchement pour les habitants du village d’Anosimboahangy et des villages voisins.



Acteurs du projet

Les acteurs du projet sont : les villageois, l’ONG Fihavanana, la commune, la direction régionale de la santé et l’Échange Afrique INSA.

ONG Fihavanana

L'ONG locale est une association Franco-Malagasy créée en 2011 suite à une mission humanitaire des scouts et guides de France à Madagascar. Celle-ci oeuvre à Madagascar, et a déjà réalisé une quinzaine de projets comme la création d'école ou encore l'installation de fermes.

Villageois

Environ 60% des habitants du village d’Anosimboahangy doivent participer à la construction, les enfants n’y participent pas. Une dizaine d’artisans locaux (maçons, électriciens) sont embauchés pour les manœuvres nécessitant des connaissances techniques. Les villageois donnent de leur temps pour sa bonne réalisation. En effet, le sable servant à la préparation du béton sera extrait à la main par les populations et transporté en charrette à zébu jusqu’au chantier.

Depuis 2019, les villageois ont déjà commencé à récolter l'argile des rivières pour fabriquer les briques qu'ils cuisent ensuite.

undefined
Briques réalisées par les villageois

Vérification du projet

Il était prévu de partir cet été pour finir la construction du dispensaire et rencontrer les populations sur place. Cependant, avec le Covid-19, nous avons préféré ne pas partir. Nous avons prévu de partir en 2021 pour pouvoir évaluer le fonctionnement du dispensaire en temps réel et la bonne réalisation des objectifs de santé.



Donner 10 euros

Donner 20 euros

Défiscalisé à 66%

Donner 50 euros

Défiscalisé à 66%

Donner 100 euros

Défiscalisé à 66%

HelloAsso est une entreprise sociale et solidaire, qui fournit gratuitement ses technologies de paiement à l’organisme Echange Afrique INSA. Une contribution au fonctionnement de HelloAsso, modifiable et facultative, vous sera proposée avant la validation de votre paiement.

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard PCI-DSS
M
Marine Soubigou
08/07/2020
M
M-Annie-Philippe GOURAUD
03/06/2020
K
Kidiyo KPALMA
03/06/2020
Signaler la page