Préserver le jardin de l'impasse Juif à Saint Ouen (93)

par Echanges

Préserver le jardin de l'impasse Juif à Saint Ouen (93)

par Echanges

Les habitants ont lancé une pétition et ont décidé de contester une délibération du Conseil municipal de Saint-Ouen du 27 juin dernier

Présentation du projet

L'association de quartier Échanges défend depuis 1996 un jardin, impasse Juif à Saint-Ouen (93), avec des arbres et des potagers au cœur du quartier Émile Zola dans un secteur fort dépourvu d'espaces verts.

Cet îlot arboré est menacé par un projet immobilier conçu en 2010 par une Société d'économie mixte (SEM), la Semiso présidé par le maire de la ville. 

Afin de se faire entendre pour la préservation intégrale et pérenne du jardin de l'impasse Juif,  les habitants ont lancé une pétition et ont décidé de contester une délibération du Conseil municipal de Saint-Ouen du 27 juin dernier, qui a pour objet, entre autre, "de prolonger de la durée du traité de concession de deux années supplémentaires soit jusqu'au 28 avril 2018"  avec cette SEM, sans prévoir la conservation du jardin. 

Origine du projet

A l'origine il y a l'impasse Juif à Saint-Ouen avec des pavillons et des arbres. Des habitants de la rue Pasteur voisine ont crée une association, Échanges, pour "lutter contre la précarité par la vie de quartier". Nous avons écrit aux propriétaires des terrains en friche de cette impasse en 1996 pour leur proposer de faire un jardin à cet endroit, pour améliorer la vie des habitants  car nous avons constaté qu'il y avait trop peu d'espace vert. Nous avons ensuite planté des arbustes. En 2014 nous avons commencé à cultiver des potagers avec des fleurs, des légumes et des fruits. Un groupe d'architecte, ingénieur paysagiste, urbaniste, économiste, sociologue est venu nous donner un coup de main, connaitre les souhaits des habitants, entreprendre une concertation et réfléchir à des solutions qui concilient équilibre économique et préservation intégrale du jardin. "Avant l'homme, je veux dire, avant le genre humain, il y a la Terre." André Comte-Sponville

A quoi servira l'argent collecté ?

Nous avons fait appel cet été à l'avocat Maître Jean-Charles Leriche-Milliet. Le montant de l'honoraire, étude du dossier et recours gracieux, est de 3 400 euros. L'argent collecté servira à payer les honoraires de l'avocat, soit la somme de 2 300 euros restante à payer. Le recours a été remis en mairie le 9 septembre dernier pour demander le retrait de la délibération du 27 juin et la sortie de la convention. L'objectif est, à notre sens, d'alerter le maire et les élus sur l'opportunité qui se présente de réaliser leur proposition de 2014 "un quartier un espace vert" en remettant le dialogue sur la table. Cette action a comme but final de sauver la nature.

Notre équipe

Toute l'équipe est bénévole. Elle comprend le collectif Fromagence composé d'architectes, ingénieurs paysagistes, urbanistes, économiste, sociologue, l'association Échanges, les jardiniers, des habitants du quartier Pasteur Zola et d'autres quartiers de Saint-Ouen et d'ailleurs, les associations Environnement 93, Graine de Jardins et Les Genvironnes.

Le Blog du Jardin  

http://impjuif93400.blogspot.fr

Donner 5 euros

Donner 10 euros

Donner 25 euros

Donner 50 euros

Echanges

Les Jardins de Guinot
13/11/2016
guy louis llorca
11/11/2016
Bernard Dubouloz-Monet
04/11/2016