Ecole 0

Arts et culture

Nous avons imaginé L’École Zéro tel une école utopique, un lieu de rencontre, de partage, de recherche, de création et d’expérimentation, ouvert aux étudiants et enseignants en architecture ainsi qu’à tous les domaines touchant de près ou de loin cette discipline.

Nos actions en cours

À la une

Qui sommes-nous ?

L’École Zéro est le fruit d’un travail initié dans le cadre du Séminaire Zéro, un espace de réflexion hebdomadaire, créé en février 2020 et autogéré par les étudiants de l’École Nationale Supérieure d’Architecture Paris-Malaquais, afin de questionner les conditions d’enseignement et de conception de l’architecture.

Né d’échanges et de réflexions concernant la pédagogie des écoles d’architecture, le projet a pris corps lors de leur fermeture soudaine suite à la propagation de la pandémie de COVID-19. Cette situation unique nous a en effet encouragé à imaginer un autre lieu d’enseignement, situé en dehors des métropoles où sont généralement implantées les écoles d’architecture. À la sortie de la longue période de confinement qui a suivi, ce projet a répondu également à un désir partagé de se retrouver, de se réunir et de faire exister ce qui nous semblait être la suite logique de nos actions et de nos prises de positions.

Nous avons alors imaginé L’École Zéro, un lieu de rencontre, de partage, de recherche, de création et d’expérimentation, ouvert aux étudiants et enseignants en architecture ainsi qu’à tous les domaines touchant de près ou de loin cette discipline. Sans concurrencer ou nier la pédagogie mise en place dans nos écoles, il s’agit d’enrichir cet enseignement par des expériences distinctes et complémentaires.
Le projet d’une école utopique, pluridisciplinaire et implantée en milieu rural, se concrétisa du 3 au 9 août 2020 à Contigné, dans le Maine-et-Loire, sur la propriété de M. et Mme Millot, initiateurs du projet des « Belles Vertes ».

Le premier workshop de l’École Zéro rassembla une cinquantaine d’étudiants en architecture, design, paysage et arts, venus de toute la France, et s’organisa autour de projets et de tables rondes faisant intervenir différents acteurs locaux. A la suite d’une exploration collective et d’analyses du site, les participants conçurent et réalisèrent différentes structures à échelle 1:1 et interventions paysagères. Afin de donner la possibilité à chacun de construire, l’atelier de fabrication de l’École Zéro mit à disposition des outils et des matériaux de réemploi, en donnant une attention particulière aux ressources locales et au cycle de la matière.

S’appuyant sur cette première expérimentation, l’association École Zéro souhaite continuer à tester de nouvelles manières de « faire école » en multipliant les partenariats avec les institutions publiques, les acteurs privés et l’ensemble des personnes impliquées au sein de projets d’aménagement du territoire.