Cette campagne est terminée, rendez-vous sur la page de Ecole du chat libre de Toulouse pour découvrir les projets en cours.

Voir la page

Aidez nous à continuer nos actions !

par Ecole du chat libre de Toulouse

Aidez nous à continuer nos actions !  - Ecole du chat libre de Toulouse

Nous n'avons pas fini de payer les frais engendrés par l'été : énormément d'abandons, de sauvetages, de stérilisations...

Nous avons besoin de vous pour continuer nos missions

L'été a été particulièrement rude cette année : énormément d'abandons, de chatons nés à la rue, jetés à la poubelle, ou même lancés depuis les fenêtres de voitures roulant sur le périphérique... 2018 a été une année record en termes d'abandons d'animaux, et les associations comme la nôtre en font les frais

Nous avons pris en charge plus de 200 chatons, en plus des adultes abandonnés. En moyenne, nous prenons en charge 20 nouveaux chats par semaine. Lorsque les chats arrivent à l'association, ils sont déparasités, vaccinés, testés FIV/FeLv, identifiés et stérilisés. Ces soins nous coûtent entre 125 et 200 euros par chat, soit entre 2500 et 4000 euros par semaine. Ensuite, il faut compter les croquettes, la litière et les équipements que nous prêtons aux familles d'accueil ( bacs à litière, gamelles...).

Nous sommes perpétuellement à découvert, et après cet été éprouvant, nous avons 24 650 euros de dettes vétérinaires à régler.

Nous avons actuellement 631 chats à l'association, répartis entre le local et nos familles d'accueil. Certains seront adoptés rapidement, d'autres auront moins de chance : vieux, malades, blessés, un peu craintifs, les adoptants ne se bousculent pas : la majorité des personnes veulent un chaton. 

Nous prenons soin de certains de nos chats depuis des années : ça fait partie de nos missions. Et si nous prenons à cœur le fait de venir en aide aux chats les plus démunis et les plus difficiles à faire adopter pour qu'ils profitent d'affection, de soins et de sécurité auprès de leurs familles d'accueil, nous avons besoin de dons pour pouvoir le faire. Nous ne sommes pas subventionnés et le confort de nos protégés dépend directement de vos dons ! 

Tocade, Tatie D et Katsu, nos doyens

Tocade est notre plus ancienne pensionnaire : elle est là depuis 2006, ça fait 12 ans mine de rien ! Tatie D., notre doyenne de 18 ans, est arrivée cette année. Et Katsu est revenu chez nous cette année après avoir été adopté en 2007 :  il a maintenant 13 ans !

 Des frais de croquettes conséquents  

Nous dépensons 1000 euros de croquettes par semaine, soit 4000 euros par mois, même en bénéficiant de prix réduits ! Nous nourrissons nos chats avec des croquettes de bonne qualité pour leur offrir la meilleure santé possible, et 60 d'entre eux sont sous croquettes spécifiques :  à eux seuls, ils nous coûtent 1000 euros par mois ! Ajoutons à cela les soins vétérinaires pour les chats qui viennent grossir les rangs chaque semaine... Notre budget hebdomadaire de base est d'en moyenne 4500 euros.

Chaque semaine qui passe creuse donc un peu plus notre découvert, même en tenant compte de toutes adoptions et des dons de nos soutiens réguliers. Nous avons environ 1000 euros de dons mensuels, ce qui est déjà très généreux, mais qui ne nous permet pas de tenir notre compte en banque au dessus de zéro. Comme nous ne comptons pas arrêter d'acheter des croquettes, nous avons besoin de votre aide pour nourrir nos 631 chats ! 

Des soins coûteux

Certains des chats que nous recueillons doivent attendre d'être soignés pour pouvoir être proposés à l'adoption. Parfois, ça prend des mois, comme pour Zizou, qui a dû subir plusieurs interventions : amputation des oreilles, greffes de peau à répétition, il a eu des rendez vous vétérinaires réguliers depuis le mois de mars et plusieurs hospitalisations. Aujourd'hui, il va mieux et nous sommes soulagés : sa patte est sauvée et ses plaies enfin cicatrisées ! 

Nos bénévoles donnent tous les jours de leur temps et de leur énergie pour des chats comme Zizou, et nous avons souvent des dénouements heureux. Par contre, même à tarif associatif, les soins de ce type coûtent cher. Lors d'une adoption, nous ne demandons le remboursement que des soins de base ( entre 125 et 200 euros). Il faut donc que nous trouvions l'argent pour payer ces soins vétérinaires. C'est là que vous intervenez : nous avons besoin de vos dons pour aider des chats comme Zizou et ses morsures de tiques ou Bogoss et sa fracture

Zizou convalescent / Bogoss

 Zizou, enfin en fin de convalescence après 8 mois de soins, et Bogoss, à son arrivée à l'association, avant détection de sa fracture du fémur (324 euros de soins).

Entre juillet et novembre, nous avons dépensé 5000 euros de soins vétérinaires hors soins de base : maladies, blessures, chirurgies, médicaments, visites de contrôle... Les chats vont bien, c'est le plus important, mais notre situation financière est catastrophique !

Des sauvetages très nombreux  

L'évacuation du camp de Gramont au début de l'été, les stérilisations de groupes de chats errants sur des sites comme Airbus, dernièrement un îlot de chats Avenue de Lespinet... depuis le début de l'été, nous avons été appelés (et avons répondu présent) sur une dizaine de sites où les chats proliféraient pour stériliser tout le monde et prendre en charge les chats sociables pour les proposer à l'adoption et leur offrir la sécurité d'une famille. 

Il y a toujours au moins une vingtaine de chats sur place, dont des chatons. Ils sont tous un peu malades, sont plein de puces, ont des vers, et ne sont ni identifiés ni stérilisés. Une mission de ce style peut parfois s'étaler sur plusieurs semaines. Nous posons des nasses et nous nous assurons d'avoir bien attrapé tous les chats pour réellement endiguer le problème et ne pas revenir quelques mois plus tard et trouver plusieurs portées de chatons (ce qui nous obligerait à recommencer à zéro). Ça représente des heures de travail pour nos bénévoles, souvent tard le soir ou très tôt le matin. Une fois les chats attrapés, ils reçoivent les soins nécessaires et sont identifiés et stérilisés chez nos vétérinaires.

sur les lieux d'un sauvetage

 Le quotidien de nos bénévoles chargées des sauvetages

Certains chats ne s'habitueront jamais à une vie avec des humains et se débrouillent bien dehors, d'autres mourront à coup sûr à la rue. Les chats trop sauvages sont relâchés sur site : bien souvent, c'est la personne qui nous a appelés à l'aide qui s'occupe de surveiller la population et de les nourrir, avec notre aide : la plupart de vos dons de croquettes vont aux nourrisseurs des chats des rues. 

Une fois identifiés, ces chats ne risquent plus d'être euthanasiés par la fourrière : ils ne sont plus considérés comme errants, mais comme des chats libres. C'est de là que vient le nom de notre association et de beaucoup d'autres ! Ce versant de nos missions est moins connu, mais occupe nos bénévoles à longueur d'année et nous coûte aussi beaucoup d'argent. Nous devons assumer les stérilisations, mais aussi les soins vétérinaires dont ces chats ont besoin. La fréquence de nos intervention n'a pas arrêté d'augmenter depuis le mois de juillet, nos bénévoles de terrain sont épuisées. Ajouté au reste de nos dépenses nécessaires, nos finances ont rarement été aussi basses.

Des dettes vétérinaires qui doivent être payées

La facture est particulièrement élevée cette année, et même si nos vétérinaires sont patients, ils ne peuvent pas fermer les yeux trop longtemps sur des dettes de plusieurs milliers d'euros qui s'étalent depuis plusieurs mois.

Actuellement, nous devons 24 650 euros à nos vétérinaires, dont 10 000 à un seul d'entre eux. Nous ne pourrions pas sauver autant de vies sans eux, et nous leur sommes très reconnaissants pour leurs tarifs préférentiels, leur temps, leur gentillesse et leur patience. Nous aimerions régler nos factures rapidement pour les en remercier.

Le Chat Libre de Toulouse, c'est une association loi 1901 dévouée aux chats depuis 1983 ! Nous fonctionnons grâce à vous depuis tout ce temps : aidez nous à continuer nos actions ! 

  • Pour nous permettre de payer nos dettes vétérinaires
  • Pour soigner des chats comme Zizou
  • Pour que nous puissions payer nos factures de croquettes
  • Pour nous aider à prendre les chats les plus démunis en charge, comme notre petit Pattenrond
  • Pour que nous puissions continuer à lutter contre la misère animale en stérilisant les chats des rues
  • Pour alimenter le panier retraite de chats comme Tocade ou Tatie D, qui ont toutes les chances de finir leurs jours chez nous

Nous avons besoin de votre aide !

 Il n'y a pas de petit don : 5 euros nous aident déjà beaucoup !  

Vous recevrez un reçu fiscal en janvier 2019 : les dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66% si vous êtes imposable ! Un don de 100 euros vous coûte donc 34 euros de votre poche !

Tous les bénévoles et tous les chats vous remercient du fond du cœur pour vos dons :  vous donnez des euros, vous sauvez des vies !


Merci !

Donner 5 euros

Merci beaucoup ! Vous nous aidez à payer nos factures !

Donner 10 euros

Merci beaucoup, vous nous aidez à payer des soins pour un chat blessé !

Donner 20 euros

Merci beaucoup ! Vous financez l'alimentation d'un chat sous croquettes spécifiques ce mois ci !

Donner 50 euros

Merci beaucoup ! Vous financez une stérilisation !

Donner 125 euros

Merci beaucoup ! Vous financez la prise en charge d'un chaton !

Donner 200 euros

Merci beaucoup ! Vous financez la prise en charge d'une chatte adulte !

Donner 350 euros

Merci beaucoup ! Vous financez la chirurgie de Bogoss !

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
C
Claire DURAN
31/12/2018
A
ANNY VIALLA
31/12/2018
L
Louise Pascual
31/12/2018
Signaler la page