EDUC'IMPACT

Humanitaire - Caritative

- Soutenir le développement de l’éducation en Afrique - Concevoir des projets en matières d’éducation, de formation et d’apprentissage ; - Solliciter des Financements pour la construction d’infrastructures scolaires ; - Appuyer par des moyens logistiques les établissements d’éducation ;

Nos actions en cours

Nous sommes actuellement en train de mettre en place nos prochaines initiatives. Revenez bientôt pour ne rien manquer !

Qui sommes-nous ?

Récépissé N° W932012404

 

 

                                                                  Présentation de l’association

 

Le Monde actuel est secoué par des bouleversements importants accentués par la pandémie de COVID-19 et les conséquences inattendues de la guerre en Ukraine qui changent complètement sa conception globale dans un contexte de ralentissement des économies nationales et la mise à rude épreuve des systèmes éducatifs, financiers et sanitaires du monde entier. Cette situation n’épargne pas l’Afrique. Au moment où, selon un rapport de l’UNICEF : « Au mitan de ce siècle, l’Afrique comptera un milliard d’enfants et d’adolescents âgés de moins de 18 ans soit presque 40% de la tranche d’âge des 0-18 ans à l’échelle mondiale ».

Pour faire face à ces défis importants et apporter notre partition à un accès universel à l’éducation pour tous, nous avons mis en place une association dénommée « EDUC’IMPACT », qui a pour vocation de faire de l’Education le moteur qui permettra de transformer cette frange de la population en une opportunité et non un inconvénient, et pour permettre aux pays africains d’occuper leur place dans le concert des nations. Selon Nelson MANDELA, : 
« L'éducation est l'arme la plus puissante que l'on puisse utiliser pour changer le monde ». Ce mot d’ordre, a été le cri de cœur, la motivation et le stimulus qui a poussé les créateurs de l’association « EDUC’IMPACT ».

Qui sommes-nous ?

Conscients de ces enjeux importants, des hommes et des femmes de nationalités et d’horizons différents ont pris l’engagement de jouer leur partition dans l’instruction de l’homme africain de demain. 

En effet, Nous sommes une équipe de profils différents :  des diplomates, des experts en Petite Enfance, des experts en formation et en politiques de jeunesse etc., Faire de l’éducation un moyen d’épanouissement des populations laissées :  est notre seul trait d’union. Car, pour nous, elle contribue à l’émancipation et l’autonomisation des personnes et permet de favoriser la paix au sein des communautés, d’accroitre la participation et renforcer les démocraties. 

 

 

 

Aujourd’hui, les constats sont unanimes et les chiffres nous interpellent :

En 2019, d’après les projections environ 105 millions d’enfants non scolarisés parmi ceux en âge de fréquenter le primaire et le second en Afrique, soit 41% du total mondial.

Par ailleurs, le phénomène de la déscolarisation est une réalité en Afrique, de nombreux enfants quittent l’école sans avoir achevé un cycle d’études. Ainsi, dans une cohorte, un enfant sur trois n’achève pas le cycle primaire.  Dans l’enseignement secondaire seuls 41% des enfants d’une cohorte achèvent le premier cycle, et 23 % seulement achèvent le deuxième cycle.

L’apprentissage constitue le talon d’Achille du système éducatif dans sa globalité. En effet, en Afrique subsaharienne, près de 87% des enfants présentent des résultats d’apprentissage limités, ne savent pas lire et ne parviennent pas à comprendre un texte simple à l’âge de 10 ans. 

S’y ajoute un déficit criard d’enseignants qualifiés. D’ailleurs, selon les projections pour l’atteinte des ODD 4 en 2030, il faudra 17 millions d’enseignants supplémentaires pour restaurer l’accès universel à l’éducation dans l’enseignement primaire et secondaire. Pour répondre à la demande croissante en matière d’éducation, de nombreux pays font appel à des enseignants non qualifiés et, souvent, non formés.

En 2019, le pourcentage moyen d’enseignants qualifiés par pays était de 78% dans l’enseignement pré primaire, 89% au niveau primaire et 80% dans le secondaire, selon le rapport Transformer l’Education en Afrique.

Cette situation met gravement en péril la qualité globale de l’apprentissage, en particulier lorsqu’elle s’accompagne d’un manque de formation continue des enseignants.

Le sous-secteur de la Petite enfance demeure quant à lui insuffisamment développé, il est confronté au déficit criards d’enseignants formés et un manque d’infrastructures modernes et adaptées pour l’accueil des jeunes enfants.

Par ailleurs, les conflits et insécurités entrainent des déplacements de populations, y compris parmi les enfants scolarisés. En Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, les attaques délibérées perpétrées contre des établissements ont entrainé la fermeture de quelque 9600 écoles en 2020, interrompant la scolaire la scolarité de près de deux millions d’élèves dans ces régions.

Un autre facteur exogène est venu mettre un frein au développement des enseignements en Afrique, la pandémie du COVID-19 a impacté 90% des élèves du continent par la fermeture systématique des écoles.

Ainsi, pour apporter des solutions adaptées et aplanir ces difficultés auxquelles fait face l’école africain, nous, membres de l’association EDUC’IMPACT avons décidé de proposer des projets et programmes innovants qui tiennent compte de tous ces facteurs évoqués et qui ont fortement impacté les apprentissages en Afrique.

 Si on sait qu’aujourd’hui, la pauvreté reste l’un des principaux facteurs d’exclusion du système éducatif. Ce qui fausse durablement la vocation première de l’éducation qui est un moyen d’égalité des chances.

Nous développons des projets importants pour accompagner des jeunes dans les domaines de l’entreprenariat, la formation continue, l’éducation au développement durable, le développement de la petite enfance, l’intelligence artificielle etc. Nous comptons renforcer des partenariats gagnant dans ces domaines pour aider les populations africaines.