El Picaporte - Spectacle de musique et danse Flamenco

par El Corral Flamenco

Faire un don

El Picaporte - Spectacle de musique et danse Flamenco

par El Corral Flamenco

Faire un don

La première! El Picaporte, nouveau spectacle de la Cie El Corral Flamenco.

Présentation du spectacle

Le spectacle El Picaporte (la poignée de porte en français) raconte la rencontre, vécue et imaginée, de quatre danseuses avec un pays : l’Espagne, un art : le Flamenco. Un rapport passionné et conflictuel, instauré avec ce nouveau monde, est raconté en quatre tableaux successifs décrivant chacun une étape de cette confrontation.

Seuls éléments de décor, des portes, objets de séparation et de passage, s’ouvrent et se ferment, parfois avec violence. Deux portes, qui masquent et dévoilent un autre univers d’un simple mouvement, d’un simple brassement d’air.

Danseuses et chanteuse deviennent des comédiennes, la musique, jouée en direct par les trois musiciens, du texte. Entre fluidité et rythmes frappés, respirations et accentuations, la pièce se nourrit de l’énergie du Flamenco pour devenir l’expression d’émotions vives. Peur, colère, joie sont tour à tour visitées pour livrer le récit d’une expérience vécue à fleur de peau.


DISTRIBUTION :

Direction artistique et chorégraphies : Laureen Debray

Mise en scène : Anaïs Giraudier

Composition Musicale: François Aria - Paul Buttin Polchù                

Danseuses: Sophia Alma - Laureen Debray – Sabrina Llanos Tarragona - Carolina Pastor

Chanteuse: Aniela Mikucka

Guitaristes: François Aria – Paul Buttin Polchù

Percussionniste :  Pascal Rojas


Création lumière : Cyril Gougaud

Costumes : Bastien Duhem


 « Désireuse d’emprunter tous les chemins sur lesquels s’ouvre l’art du Flamenco, je fais le choix de faire du mélange des genres et des formes un des fondements de ma recherche artistique. Mêler les esthétiques en glanant du côté de la danse contemporaine, combiner les accords de la guitare flamenca avec les sonorités des musiques jazz et classique, dans l’optique de traduire les idées de rencontre humaine, découverte artistique et confrontation culturelle, qui me sont chères.  Car si ces concepts sont comptés parmi l’éventail des messages transmis par le flamenco, ils font aussi et surtout partie de ma vie." Laureen Debray.

La Compagnie El Corral Flamenco

Fondée en 2014 par Laureen Debray, la compagnie El Corral Flamenco est, à l’image d’un corral espagnol, un espace où se vivent des moments de partage, autour d’un art : le Flamenco.
Formés à Séville, à la Fundación Cristina Heeren ainsi qu’à Grenade et Madrid, dans la célèbre école Amor de Dios, les artistes sont tous issus du répertoire traditionnel du Flamenco. Ouverts à d’autres formes artistiques, solistes et travaillant dans d’autres formations, ils nourrissent leurs créations des influences qui ont jalonné leur parcours, leur conférant une grande richesse.
El Picaporte, réalisé en résidence au théâtre Jean Vilar à Champigny-sur-Marne, est la deuxième création de la compagnie. Il succède à La Corrala, spectacle présenté en Colombie à l’occasion d’une tournée organisée dans les principales villes du pays. La compagnie a d’ailleurs été l’invitée d’honneur, en 2017, du premier festival flamenco de la ville de Calí.
Son travail est le fruit d’un investissement collectif où le partage est au centre de la démarche de création, générateur de rencontres et d’expériences. Des notions qui deviennent alors des axes de recherche artistique.


A quoi servira l'argent collecté ?

Au lendemain de plusieurs résidences de création chez notre allié dans cette aventure, le théâtre Jean Vilar, à Champigny-sur-Marne, El Picaporte est sur le point de voir le jour. Encore quelques pas, de deux, de trois et nous sommes! Où? Même port! Au théâtre Jean Vilar pour la première de notre spectacle, le 8 décembre 2018. La date est calée, les répétitions programmées, le scénario bien avancé, oui, mais voilà... A l'image d'un picaporte (poignée de porte dans sa traduction française), dont la serrure serait verrouillée, nous sommes à la recherche de la clé pour franchir ce pas... de porte et continuer notre lancée!

Parmi les 8 000€ demandés;

4 000€ serviront à financer le travail et l'investissement de toutes les belles âmes, engagées dans cette aventure, lors des répétitions précédant la date de première du spectacle. Les huit artistes participants au projet se réuniront dans les studios pour une résidence de création de dix jours. 

3 200€ seront nécessaires à la confection de costumes. Quatre danseuses évoluant dans une série de quatre tableaux successifs, ce sont quantité de longueurs de tissu à acheter et d'heures de travail à rémunérer pour les petites mains à l'ouvrage!

300€ concerneront les frais logistiques. Venant des terres andalouses ou encore du grand Est, quelques-uns des huit artistes participants prendront l'avion ou le train pour rejoindre l'équipe.

500€ couvriront les dépenses en matériel technique. Les prototypes de nos éléments de décor validés, il nous reste à peaufiner leur fabrication en investissant en matériel de construction (réalisation de portes sur roulettes, achat de rideaux de fond de scène) et de sonorisation (micro sans fil, micros de sol destinés à amplifier les pieds des danseuses).

Notre équipe
  • Sophia ALMA, danseuse Faisant résonner ses premiers pas dans la fameuse peña parisienne, Flamenco en France, Sophia Alma intègre, en 2012, la Fundación Cristina Heeren de arte flamenco, à Séville, où elle suit les cours d’artistes reconnus comme Javier Barón, Andres Peña, Ana Morales, Úrsula López, Patricia Guerrero, Leonor Leal… et étudie la « bata de cola » (jupe à traîne) auprès de la grande maestra Milagros Menjíbar. Diplômée de la Fundación Cristina Heeren, elle rentre à Paris pour se produire sur les scènes parisiennes, ainsi qu’en province, en tant que danseuse soliste et rejoint en 2013 le Cirque Tzigane Romanès. Depuis 2014, Sophia Alma fait partie de la Compagnie El Corral Flamenco avec laquelle elle se produit, en 2017, en Colombie, avec le spectacle La Corrala, dans les principales villes du pays. Au début de l’année 2018, elle est choisie pour danser dans Carmen, de Bizet, donné à l’Opéra royal de Liège Wallonie.

  • François ARIA, guitariste C’est avec la guitare électrique, s’essayant à différents styles musicaux tels que le blues, le jazz puis la musique classique, que François fait ses premiers pas dans la musique et développe sa technique instrumentale. A l’âge de 16 ans, il découvre le Flamenco et décide d’en approfondir ses connaissances et sa maîtrise en multipliant les allers retours au sud de l’Espagne. En 2013, il obtient le 1er Prix Manuel de Falla d’interprétation musicale de la ville de Grenade et arrive finaliste du 3ème concours de Guitare Flamenca de la ville d’Albi (Tarn), en 2014. Depuis lors, il accompagne, à Paris, les cours du grand danseur Jose Maya et multiplie les tournées en France et à l’international, comme au Canada, avec l’ensemble Al’mira, groupe de musique flamenco lyrique, avec lequel il sortira son premier album. Aux côtés de Rusan Filiztek, François distille, au travers toute l’Europe, les accords des musiques kurde, grecque, séfarade, turque, ouvrant sans cesse ses horizons musicaux.

  • Paul Buttin alias Polchù, guitariste Polchù gratte ses premiers accords classiques à l’âge de onze ans et décide, en 2008, de partir s’installer à Séville pour intégrer la Fundacion Cristina Heeren de arte flamenco où il suit l’enseignement des guitaristes les plus réputés dans l’univers flamenco; Pedro Sierra, Paco Cortes, Niño de Pura, etc. Fort de cette expérience, il se produit dès lors en France et à l’international, accompagnant des artistes de la scène flamenca actuelle. Durant trois années consécutives, il se rend aux Etats-Unis, dans le Maine, pour y enseigner la guitare flamenca.  Depuis 2011, Polchù assiste les cours du grand danseur madrilène Jose Maya et est régulièrement appelé pour accompagner les masterclass d’artistes de renom que sont Marco Flores, Belen Maya, Manuel Liñan, etc. En 2014, Polchù intègre la compagnie El Corral Flamenco et participe au spectacle La Corrala, lors d’une tournée organisée en Colombie, en 2017, dans les principales villes du pays.

  • Laureen Debray, danseuse, chorégraphe Après des années de formation en danses jazz et contemporaine, Laureen part s’installer à Séville pour intégrer la Fundación Cristina Heeren où, durant trois années, elle suit l’enseignement de maestros reconnus tels que Úrsula López, Javier Barón, El Choro, Ana Morales… et apprend la bata de cola (jupe à traîne) aux côtés de Milagros Menjíbar. Parallèlement, elle perfectionne sa technique du baile auprès d’autres artistes de renom tels que Carmen Ledesma, Marco Flores, Andrès Peña, Belèn López, la Lupi … multipliant les allées et venues entre la France et l’Espagne. Elle se présente comme soliste dans des tablaos, en France, comme dans la prestigieuse peña parisienne Flamenco en France, mais également à l’international, comme en Colombie, lors d’une tournée avec le groupe El Corral Flamenco, qu’elle crée en 2014. En 2017, Lorena remporte le troisième prix du concours européen de danse Flamenco Vive tu sueño, organisé au Palais des Congrès, à Paris.


  • Sabrina Llanos Tarragona, danseuse Originaire de La Plata, en Argentine, Sabrina se forme à la danse classique, au folklore argentin, au tango ainsi qu’au flamenco qu’elle apprend des artistes internationaux que sont Concha Jareño, Javier Latorre, Leonor Leal, Ursula Lopez, Farruco... A Buenos Aires, elle travaille dans les milongas plus renommées ainsi que dans les Tablaos flamencos comme Tiempo de Gitanos  et Perro Andaluz. En 2012, Sabrina rejoint la compagnie Pies y Manos et participe au spectacle Macaleambo, présenté au Pari-Fabrique Artistique à Tarbes (65). Elle s’installe en France et se produit dans différents festivals ; Vaucluse en scène (Avignon), Vaison danse (Vaison la Romaine) avec son spectacle Ishkayninau, ainsi qu’au Festival Jazz à l´ouest avec le Quinteto Sedano, au Tango Roots Festival à Montreuil, etc. Membre du Conseil International de la Danse à l’UNESCO, elle présente son spectacle Sur de Tangos…Flamenco, lors de la Nuit de la danse contemporaine sans frontières, organisée par l’UNESCO, à Paris.

  • Aniela Mickuka, chanteuse Originaire de Pologne, Aniela est une artiste complète, à la fois chanteuse, danseuse et palmera. En 2011, elle s’installe à Séville pour y apprendre la danse et s’intéresse très vite au cante flamenco pour intégrer, l’année suivante, la Fundación de Arte Flamenco Cristina Heeren. Elle y suit l’enseignement de maestros tels que Calixto Sánchez, Rosi Navarro “La Divi”, María José Pérez, Jeromo Segura, Javier Rivera, José de la Tomasa, etc. Dès lors, Aniela se produit sur les grandes scènes espagnoles ; au Teatro Central, au Centro Andaluz de Arte Contemporáneo, au Teatro de Villamarta de Jerez… ainsi que dans de nombreuses Peñas Flamencas. En 2016, on la voit aux côtés de Jeromo Segura, dans le célèbre tablao sévillan ; La casa de la Memoria. En tant que palmera, elle est choisie pour participer au spectacle JRT: Julio Romero de Torres, pintor y flamenco crée par les danseuses Úrsula, Tamara López et Leonor Leal, présenté, entre autre, au Festival de Jerez et à la Biennale de Séville en 2016.

  • Carolina Pastor, danseuse C’est à l’âge de sept ans que Carolina commence l’étude de la danse flamenco et du classique espagnol. Depuis lors, elle poursuit son apprentissage, en France et en Espagne, avec des artistes de renom comme Belen Maya, Angel Muñoz, Javier Latorre, Manuel Liñan, Olga Pericet, José Galvan, etc. En 2008, Carolina intègre la compagnie Viento del Sur et choisit de partir, l’année suivante, s’installer à Séville pour intégrer la Fundación Cristina Heeren de Arte Flamenco et suivre l’enseignement de maîters tels que Milagros Menjíbar, Javier Barón, Rafael Campallo, Rubén Olmo, Ursula López, El Choro, Pili Ogalla. Dans la capitale andalouse, elle se produit dans des tablaos comme la peña Niño de la Alfalfa, Le T de Triana, la Caja Negra … ainsi que le célèbre tablao Casa de la Guitarra de José Luis Postigo. Carolina est aujourd’hui à la tête de sa propre compagnie et anime des stages/cours en France ainsi qu’à l’international, comme au Japon, au Costa Rica, aux Etats-Unis, etc.

  • Pascal Rojas, percussionniste Issu d’une famille de musiciens, Pascal baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. Après une étude du violon, suivie de celle du violoncelle, puis de la guitare basse, il choisit de partir s’installer à Séville pour se dédier entièrement à la percussion flamenca. Il étudie auprès de grands cajonistes tels que Javi Silva, Ramón Porrina ou encore Kike Terón. Parallèlement, il accompagne les cours de célèbres danseurs sévillans comme Andrès Marín et Ursula Lopez. Pascal se produit également sur les scènes plébiscitées de Séville telles que la Caja Negra, la Flamenqueria ou encore el Teatro Quintero, ainsi qu’à l’international. En 2015, il intègre la compagnie Encuentro pour une série de spectacles produits en Allemagne, et participe, en 2016 et 2017, à une tournée en Chine avec la compagnie Arsa Flamenco, alternant spectacles et masterclass.

Donner 5 euros

Un immense merci!

Donner 10 euros

Un immense merci et notre reconnaissance éternelle!

Donner 20 euros

Notre reconnaissance éternelle + l'apparition de votre nom comme donateur sur les site Internet et la page Facebook de l'association.

Donner 40 euros

Les contreparties précédentes + une "pata flamenca", personnalisée, filmée par le groupe et envoyée via mail/ Messenger / Whatsapp.

Donner 60 euros

Les contreparties précédentes + l'affiche du spectacle signée par les membres du groupe.

Donner 80 euros

Les contreparties précédentes + une place de spectacle offerte.

Donner 100 euros

Les contreparties précédentes + un verre offert avec les artistes après le spectacle.

Donner 150 euros

Les contreparties précédentes + un cadeau surprise!

Donner 200 euros

Les contreparties précédentes + une deuxième place de spectacle offerte.

Donner 300 euros

Les contreparties précédentes + une heure de stage (guitare ou chant ou danse) avec un membre du groupe.

Donner 500 euros

Les contreparties précédentes + une deuxième heure de stage avec un membre du groupe, dans la discipline choisie.

Donner 700 euros

Les contreparties précédentes + un spectacle traditionnel Flamenco, le Tablao, offert par les membres du groupe !

Plateforme de paiement 100% sécurisée

Toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées. Grâce au cryptage SSL de vos données bancaires, vous êtes assurés de la fiabilité de vos transactions sur HelloAsso.

Carte bleue VISA Mastercard SEPA PCI-DSS
M
Marie Bernard
20/11/2018
B
BONNET Olivier
19/11/2018
O
Olivia Bejarano
17/11/2018
Signaler la page