Formation pour une deuxième chance dans la région de Bafoussam, Cameroun

par Electriciens sans frontières

Cette collecte est terminée.

Formation pour une deuxième chance dans la région de Bafoussam, Cameroun

par Electriciens sans frontières

Cette collecte est terminée.

Formation pour une deuxième chance dans la région de Bafoussam, Cameroun - Electriciens sans frontières

Formation pour une deuxième chance dans la région de Bafoussam, Cameroun

Contexte : L’économie du Cameroun est dominée par la très petite entreprise et la micro-activité et un marché du travail caractérisé par le sous-emploi.  Les jeunes de 15 à 24 ans sont les premiers impactés : le sous-emploi est de 85% et 90% d’entre eux occupent un emploi du secteur informel (source PNUD 2015). Aujourd’hui, 10% des chômeurs ont moins de 24 ans ; plus de sept jeunes sur dix ne sont plus dans le système éducatif et leur proportion en milieu rural est de loin supérieure à celle du milieu urbain (77,1% et 64,5%).

Afin d’améliorer l’accès à l’éducation ainsi que la qualité de l’enseignement, le gouvernement a redéfini  en 2013 le plan de développement du secteur de l’éducation et de la formation (2010-2020). Le projet de formation dans la région de Bafoussam s’inscrit dans cette démarche.

Par ailleurs, la région de Bafoussam connaît un fort développement en électricité domestique ou industrielle, le gouvernement ayant programmé des travaux d’extension du réseau électrique. En parallèle, celui-ci a initié des actions pour améliorer la qualité et l'accès aux soins.


Sollicitation : L’Association des Ressortissants Baleveng de Yaoundé (ASVB) initie et coordonne des actions de solidarité dans le département de la Menoua au Cameroun, visant notamment à favoriser l’éducation et l’insertion professionnelle de jeunes, diplômés ou en rupture scolaire.


ASVB a sollicité l’aide d’Electriciens sans frontières pour 2 types d’action :

►  Former des jeunes en  « électricité de base ». Un projet de ce type avait été déployé dans la même région et avait permis à 19 stagiaires sur 20 de trouver un emploi stable.

►  Réduire les accidents mortels en menant des actions de sensibilisation aux risques électriques dans les villages.


Objectifs : Aider des jeunes femmes et hommes à trouver un travail stable et durable en leur offrant une formation technique théorique et pratique qui répond aux besoins socio-économiques de leur région  (extension du réseau électrique au Cameroun et amélioration de l’offre de soins en milieu rural).


Population concernée :

►  25 jeunes en situation d’échec scolaire ou de précarité professionnelle titulaires à minima d’un CAP technique ou équivalent.

►  Le bassin de population de l'hôpital de M’Bouo : 120 000 habitants (sud Bafoussam & Bandjoun)

►  2 techniciens en électricité de l’hôpital de M’Bouo, intégrés à la formation afin d’améliorer leur capacité d’analyse et de diagnostic 

►  Le bassin de population de la salle communautaire de Toula Ndizong : 3 000 habitants et plus spécifiquement les patients et écoliers qui pourront étudier le soir

►  25 à 30 habitants du quartier Toula Ndizong bénéficieront d’une sensibilisation aux risques électriques et seront capables de la dupliquer pour sensibiliser d’autres habitants.


Réalisations prévues :


Formation théorique

ASVB s’est chargée d’identifier les jeunes à former. Electriciens sans frontières leur dispensera une formation théorique de 4 semaines sur les installations électriques intérieures et la sécurité, ainsi qu’une initiation à l’informatique de gestion.


Formation pratique

Elles seront suivies d’une formation pratique de 2 semaines. Celle-ci sera déclinée sur 2 chantier-écoles pour des travaux en sous-groupes qui prévoiront :

     - La rénovation des installations électriques de l’hôpital de M’Bouo.

     - Electriciens sans frontières en profitera pour renforcer les capacités de diagnostic des 2 électriciens de l’hôpital.
     - L’électrification d’une salle communautaire et du centre de santé de Toula Ndizong

A l’issue de ces deux volets de formation, les jeunes seront évalués.


Sensibilisation aux risques électriques

Une demi-journée sera consacrée à la sensibilisation de la population aux risques électriques.


Pérennité :


Employabilité des jeunes

La formation professionnelle déployée permettra aux jeunes apprentis d'être directement employables ou de créer leur propre micro-entreprise. Un sous-traitant de l'entreprise nationale d'électricité camerounaise s’est engagé à embaucher les 4 apprentis de la session de formation ayant obtenu la meilleure évaluation.


Coûts de l’exploitation et de la maintenance des installations

Hôpital de M’Bouo : les installations électriques seront rétrocédées à la direction de l'hôpital et seront maintenues par leurs deux électriciens. Les matériels étant neufs, le coût de la maintenance reste faible.  Les ressources sont issues du budget de l'hôpital.  

Centre de santé et salle communautaire de Toula Ndizong : les installations électriques seront rétrocédées à la communauté (chefferie traditionnelle). La petite maintenance sera effectuée par un électricien local. Là aussi, le coût de la maintenance reste faible. Les ressources pour y répondre seront issues des dépôts d’argent traditionnels (tontines) qui servaient jusqu’à présent à acheter les lampes à pétrole. Des jeunes issus de Toula seront intégrés au projet de formation et pourront apporter leur expertise en cas de besoin.


Suivi du projet

Accès à l’emploi : ASVB fournira un rapport semestriel sur le taux d’accès à un emploi stable de leurs stagiaires. L’entreprise qui aura embauché les étudiants arrivés en tête de leur promotion réalisera un suivi de leur parcours et en informera Electriciens sans frontières.  

Création de micro-entreprises : ASVB fournira un rapport semestriel sur le taux de création de micro-entreprises.

Amélioration de l’offre de soins et du lien social :

     - Hôpital de M'Bouo : un rapport sur la diminution des coupures d'électricité et l'amélioration des conditions de travail et d'accueil des patients sera réalisé par la direction de l'hôpital assisté de Biagne dans l'année qui suivra la réfection des installations.

     - Centre de santé et salle communautaire de Toula Ndizong : un rapport d'activité du centre communautaire sera transmis par le partenaire local.

Donner 20 euros

Donner 100 euros

Donner 150 euros

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Association Electriciens sans frontières

Electriciens sans frontières

L'ONG Électriciens sans frontières conduit des projets de solidarité internationale pour faire de l'accès à l'énergie un levier de développement.