Phu Yen : De l'eau pour les enfants Bahnar du pensionnat

par Electriciens sans frontières

Phu Yen : De l'eau pour les enfants Bahnar du pensionnat

par Electriciens sans frontières

Phu Yen : De l'eau pour les enfants Bahnar du pensionnat - Electriciens sans frontières

De l'eau pour les enfants du pensionnat de Phu Yen au Vietnam.

Contexte : Les Bahnar sont une minorité ethnique très pauvre du Vietnam, vivant principalement dans la région des hauts plateaux de Pleiku, dans le centre du pays. L’école de Phu Yen, gratuite, permet à plus de 70 enfants des villages alentours d’accéder à une éducation. Mais pour y accéder depuis leurs villages dispersés dans les montagnes, les enfants doivent parcourir entre 20 et 30 km par jour, ce qui a pour conséquence un faible taux de scolarisation. C’est pourquoi le diocèse de Kon Tum a ouvert, près de l’école, un pensionnat  où les élèves peuvent séjourner la semaine et se rendre chaque matin à l’école voisine.

 

Sollicitation : en 2015, le pensionnat, aidé par Caritas Canada, a creusé un nouveau forage afin de pourvoir aux besoins en eau du centre. En effet, le puits historique ne permet pas, pendant la période estivale, d’obtenir les 3000 litres requis par jour. Electriciens sans frontières  a alors été sollicitée pour permettre son automatisation. Le diocèse a également demandé la formation des villageois aux risques électriques pour limiter les accidents.


Objectifs : contribuer à améliorer les conditions de vie des pensionnaires en facilitant l’accès à l’eau et en réduisant les coûts énergétiques ; réduire les accidents électriques.

 

Population concernée : l’ensemble de la population des 30 villages environnants, soit environ 3000 personnes, bénéficieront du plan de formation. Les résidents du pensionnat (70 enfants et 11 professeurs), les 30 enfants en périscolaire accueillis la journée et les 40 enfants de la communauté bénéficiant des cours de rattrapage bénéficieront de la nouvelle structure de pompage.

 

Réalisations prévues :

Accès à l’eau

► Installation d’une pompe solaire dans le nouveau forage.

► Mise en place d’un chauffe-eau solaire pour la cuisine du pensionnat, ce qui permettra un gain financier sur la facture de gaz.

 

Pérennité :


Formation théorique au photovoltaïque par Electriciens sans frontières à l’électricien de maintenance. Pour la mise en pratique, celui-ci participera activement à l’installation du pompage.


Réalisation de supports de cours et de fiches pédagogiques à destination de deux formateurs pour :

·         Organiser des réunions de sensibilisation aux dangers de l’électricité.

·         Mettre en place des cours d’électricité de base (théorique et pratique) pour démultiplier la connaissance et former, pour chaque village, une équipe de 10 personnes, qui deviendraient les »représentants logistiques ». Cela représenterait un total de 300 personnes.

Après leur formation, ils devront être capables de réaliser une petite installation électrique sécurisée, de  diagnostiquer les dangers d’une installation existante et de la sécuriser. Ils seront également sensibilisés à l’usage efficient de l’énergie et savoir choisir un appareil consommant le moins possible d'électricité.

Coûts de maintenance assurés par le diocèse

Cet engagement fait partie de la convention signée entre celui-ci et Electriciens sans frontières et qui précise les engagements qu'il prend pour assurer la réalisation et la pérennité du projet.

Donner 30 euros

Donner 50 euros

Donner 100 euros

Association Electriciens sans frontières

Electriciens sans frontières

L'ONG Électriciens sans frontières conduit des projets de solidarité internationale pour faire de l'accès à l'énergie un levier de développement.