EMILYS

Autres

Association pour la protection et la sécurité en laboratoire

qui sommes-nous ?

En images

Notre mission

Emilys, un nom d’association qui n’a pas été choisi au hasard.

L’association « Emilys » rend hommage à Emilie, une jeune technicienne de laboratoire contaminée à la suite d’un accident du travail dans un laboratoire de l’Institut National de la Recherche Agronomique (ex-INRAe) par la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

En 2010, cette jeune technicienne tout juste sortie de l’université est recrutée en CDD dans l’unité de recherche de Virologie et Immunologie, elle est affectée à une équipe chargée des recherches sur les prions.

Sous sa forme infectieuse, la protéine du prion provoque des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST), comme la maladie dite de la « vache folle », de la tremblante du mouton ou de la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l’homme, incurable et mortelle.

Il lui est confié la mission de travailler sur des extraits de cerveaux de souris hautement infectés par des souches de prions humains.

Selon la réglementation sur la prévention des risques des travailleurs exposés à des agents biologiques pathogènes, les prions sont classés parmi les plus dangereux (de niveau 3 sur une échelle croissante de 1 à 4).

Emilie avait 23 ans., sSon jeune âge et son manque d’expérience évident à travailler sur un agent aussi dangereux ne dérangent en rien ses responsables qui la laissent sur un travail aussi risqué et fatal en cas d’accident. 

Le matin du lundi 31 mai 2010 Emilie est victime d’un accident. En rangeant ses outils après avoir terminé son travail, elle s’entaille leau doigt avec un outil en métal extrêmement tranchant, et pire encore, qui plus est contaminé par les prions humains. Il s’agit Ud’une petite blessure mais qui a provoqué une plaie saignante et qui va donner lieu à une prise en charge de décontamination et de soins “frisant l’amateurisme”. 

Face à sa réelle crainte d’une éventuelle contagion, Émilie a dû aussi encaisser les moqueries de ses responsables qui avaient clairement pris l’accident à la légère.

L’accident de travail est, tout de même,  reconnu un mois plus tard par l’institut de recherche. Pourtant, alors même que la jeune Emilie est susceptible d’être atteinte par la maladie de Creutzfeldt-Jakob, l’INRA ne procède à aucun suivi psychologique et médical de son employé.

Une fois son contrat de travail terminé à l’INRA, Emilie poursuit sa carrière dans d’autre instituts de recherche. Depuis son départ de l’INRA, elle ne manipulera plus jamais de prions.

À partir de novembre 2017, progressivement, son état de santé se dégrade. En avril 2018, souffrant de façon persistante de douleurs à l’épaule, elle passe des examens radiographiques qui ne signalent rien d’anormal. En août 2018, elle ne peut plus marcher et sombre dans une dépression. Sa santé se dégrade inexorablement. Elle est régulièrement hospitalisée. Puis, elle perd l’usage du langage et ne parvient plus à se déplacer.

C’est finalement en avril 2019, après de multiples examens que les médecins de la Cellule nationale de référence des maladies de Creutzfeldt-Jakob de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière diagnostiquent qu’Émilie est atteinte du variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob. 

Mais l’institut public, pourtant indéniablement responsable, refuse d’admettre son incrimination dans cette maladie. Malgré le fait que cette maladie soit extrêmement rare 

( 100 cas par an en France ) et touche habituellement un public âgé, il persiste et nie tout lien de causalité entre ses activités de recherche et le décès de la jeune Emilie.

Devant son désintéressement total au vue de la situation et son attitude de refus d’assumer ses responsabilités, la Justice a été saisie, une enquête est ouverte afin de faire la lumière sur les responsabilités de cette institution.

Après un an et demi de souffrances et de décadence, Emilie s’éteint à l’âge de 33 ans le 17 juin 2019.

Présentation de l'association

L’association EMILYS à but non lucratif a vu le jour le 29 Avril 2020, de la volonté de plusieurs personnes touchées par l’histoire d’Emilie, et désirant promouvoir la sécurité dans les lieux en rapport avec la recherche et le médical. 

Les accidents professionnels sont des problèmes majeurs dans le secteur de la recherche médicale, dont le personnel est exposé à de multiples risques. On peut compter parmi ceux-ci: les agents inflammables et/ou explosifs, les gaz et liquides toxiques, les agents radioactifs et biologiques pathogènes, provoquant des infections, des allergies, des effets toxiniques ou même des cancers, sans oublier des effets mutagènes ou embryotoxiques; certains risques pouvant amener au décès des personnes touchées ou infectées. Un danger particulier est à prendre en compte quand les laboratoires de recherche traitent ou étudient des substances chimiques ou agents biologiques mal connus, voire méconnus. 

Généralement, ces dangers peuvent être évités ou limités, si les règles élémentaires de sécurité sont respectées. Ainsi, il est essentiel d’acquérir, de développer et d’appliquer une véritable culture de la sécurité pour chaque personnel travaillant dans le secteur de la recherche. 

En promouvant la mémoire d’Emilie, partie tragiquement, à l'orée de ses 33 ans, à cause d’un accident de travail dans un laboratoire de recherche, les membres de l’association souhaitent faire connaître les conditions de cet accident afin d’éviter que d’autres accidents de ce type se reproduisent.

Par nature, l’association a pour objectif de développer et d’organiser des actions afin de sensibiliser les pouvoirs publics, les dirigeants de laboratoire, les personnels de laboratoire, et les responsables de la sécurité au strict respect des règles de sécurité dans les laboratoires. Ces actions de sensibilisation, de prévention et de communication seront menées dans les secteurs où le personnel est exposé à des risques biologiques, chimique, et/ou radioactif (i.e. laboratoires de recherche et d’analyses, industrie pharmaceutique, établissements de soins, pharmacie,..). Au travers de ces activités, l’association entend instaurer le partage d'expérience, la solidarité et le soutien aux personnes exposées ou ayant subies un accident du travail et sensibiliser les publics aux risques en laboratoire sur la santé à court terme, mais aussi à long terme.

L’association donne l’opportunité à chaque personne concernée de près ou de loin par les risques mentionnés ci-dessus, de s’informer, de partager son vécu et de contribuer à l’amélioration des conditions de travail du personnel en terme de sécurité. Aussi, l’association donne la voix aux personnes ayant subi un accident de travail, léger ou grave, dans un laboratoire et accompagne au mieux ces personnes.


Nos missions

Nos missions  visent à renforcer  la sécurité et la protection du personnel travaillant dans des laboratoires. Nos domaines d’action sont variés : recherche, enseignement, industrie pharmaceutique, laboratoire d’analyse médicale, hôpital, ...

Notre engagement s’appuie sur 3 axes majeurs: : 

  1. Mettre en oeuvre une démarche d’information et de sensibilisation des individus aux différents dangers et risques auxquels ils sont exposés. 

  2. Mettre en oeuvre une démarche de surveillance et de veille quant au respect de la législation existante en matière de formation et de sécurité, dans le but d’avertir les pouvoirs publics, les dirigeants de laboratoire et les personnels de laboratoire au nécessaire respect des règles de sécurité. 

  3.  Mettre en oeuvre une démarche de discussion et de débat pour faire évoluer la législation en vigueur, en améliorant les règles de formation et de sécurité



vous avez une question ?

Soyez le premier à lancer la conversation !

Notre communauté

bouchet claire2313e4a2 3ed7 4348 b4dd a0ea0e
Rejoindre la communauté

Découvrez d'autres associations sur HelloAsso

Association Fonds de dotation de la Ligue Nationale de Rugby "Transformons l'essai"
Fonds de dotation de la Ligue Nationale de Rugby "Transformons l'essai"
Association Planet-Thinking
Planet-Thinking
Association La Pochette Musicale
La Pochette Musicale
Association Justement Paris
Justement Paris